Test Echo Show 10 : l’écran connecté qui garde l’œil sur vous et votre domicile

Johan Gautreau
Expert objets connectés
23 avril 2021 à 18h30
1
Echo Show 10 - Rendu officiel © Amazon
© Amazon

Le 14 avril 2021, Amazon lançait en France la troisième génération de son écran connecté Echo Show de 10’’. L’occasion pour nous de prendre en main ce nouveau modèle qui se veut l’un des plus novateurs du moment grâce à son écran mobile et des fonctionnalités plus poussées qu’auparavant.

Amazon Echo Show 10
  • L’écran pivotant, très pratique !
  • De nouveaux usages grâce à l’écran mobile
  • Qualité sonore en hausse
  • Ajout de nouveaux services...
  • ... mais toujours moins que chez Google
  • Le look de la partie écran, peu attractif
  • Boutons un peu cheap
  • Connectique physique inexistante

La grande famille Echo Show s’agrandit une fois de plus. Après l’Echo Show 8 , le géant américain du e-commerce remet le couvert pour une nouvelle génération au format 10’’ avec son Echo Show 10. Adieu le look rectangulaire de la seconde génération, on part sur un tout nouveau design retravaillé de A à Z. 

Contrairement à Google qui reste sur ses acquis – cf. notre test du Nest Hub 2nde génération  - en améliorant avant tout le logiciel, Amazon mise sur le côté matériel en proposant un écran connecté mobile capable de suivre nos moindres mouvements. Il en découle de nouveaux usages, de nouvelles interactions inédites.

Bien entendu, cette nouveauté a un coût. Il faudra débourser pas moins de 249 € pour profiter des services d’Alexa en grand format, soit une augmentation tarifaire de 20 € par rapport à l’ancienne génération. L’Echo Show 10 se positionne ainsi comme le smart display le plus cher du moment. Ce tarif pour le moins élevé est-il vraiment justifié par les nouveautés matérielles apportées ? C’est ce que nous allons vérifier dans les paragraphes suivants.

Nouveau design pour nouvelles fonctionnalités

Prenez une enceinte Echo Studio , réduisez sa taille et implantez-lui une grosse tablette de 10.1’’ en guise d’écran. Voici grossièrement ce qu’est l’Echo Show 10. Il serait toutefois réducteur de résumer ce smart display à une telle description.

Echo Show 10 © Amazon
© Amazon

Amazon a en effet bien mûrit son concept afin d’offrir un écran capable de pivoter grâce à un pied motorisé dissimulé dans la partie enceinte. Ce dernier utilise un moteur de type brushless, théoriquement capable de tenir des années avant de rendre l’âme. L’ensemble pèse pas moins de 2,5 kg pour des dimensions de 251 x 230 x 172 mm. C’est clairement plus imposant que l’Echo Show de 2nde génération qui était déjà bien costaud.

Echo Show 10 - Design © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L’écran IPS en lui-même est assez basique. Sa définition est limitée à 1280 x 800 px. Le rendu est toutefois plus équilibré que sur la seconde génération, moins froid et plus contrasté. Sans être une merveille, cet écran est plus agréable à regarder qu’auparavant. On lui reprochera quand même ses épaisses bordures, surtout celle du haut. Celle-ci abrite la caméra de 13 Mp grand-angle de 110° qui permet de suivre nos mouvements. Notez d’ailleurs que si l’écran peut pivoter à presque 360°, il faut régler son inclinaison manuellement.

Echo Show 10 - Angle mini © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic
Echo Show 10 - Angle maxi © Johan Gautreau

La partie enceinte contient de son côté pas mal de matériel. La base dissimule le moteur qui sert à faire pivoter l’Echo Show 10. Il est surmonté par un woofer de 76 mm orienté vers le haut et deux tweeters de 25 mm visant les bords de l’écran. Contrairement à l’Echo Show V2, le son n’est pas certifié Dolby, ce qui est loin d’être gênant pour un appareil de ce type.

Echo Show 10 - Intérieur © Amazon

Niveau connectivité, on reste sur du classique. L’écran connecté américain peut se connecter aux réseaux Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac. Il n’est pas compatible avec le Wi-Fi 6 . On peut aussi utiliser le Bluetooth qui est intégré pour envoyer ou recevoir de la musique vers d’autres appareils. Cerise sur le gâteau, on retrouve une puce ZigBee dédiée aux objets connectés. Celle-ci offre une meilleure portée que le Bluetooth et une consommation moindre, ce qui en fait un atout de poids si vous utilisez du matériel domotique compatible.

Echo Show 10 - Connectique © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Une fois de plus, on ne peut constater qu’avec déception que la connectique filaire est absente. Pas de prise 3,5 mm au programme, ni le moindre connecteur dévolu à l’audio. Tout comme Sonos, Amazon se concentre sur le contenu en streaming avant tout.

Un écran mieux équilibré, mais au look passéiste

Nous avons déjà abordé l’écran en préambule, mais il convient de se pencher dessus un peu plus en profondeur vu que c’est l’élément central de tout smart display.

Comme la plupart de ses homologues, l’écran de l’Echo Show 10 ne fait pas de flammes en termes de spécifications techniques. Il est pourvu d’une simple dalle IPS de 10.1’’ dont la définition est fixée à 1 280 x 800 pixels. Ça peut sembler léger pour un appareil de 2021, mais ce n’est au final pas bien gênant. En effet, cette dalle tactile est vouée à être regardée de loin, son but n’est donc pas d’offrir l’affichage le plus fin possible, juste le plus visible.

Echo Show 10 - Écran © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On note quand même à l’usage que les couleurs sont plus équilibrées que sur la seconde génération d’Echo Show grand format. On profite ainsi d’un rendu moins froid. Les contrastes sont aussi améliorés, sans toutefois faire de folies. C’est indéniable, l’Echo Show 10 se débrouille bien mieux que le Nest Hub V2 mais n’ira pas concurrencer les meilleures tablettes du marché, malgré son aspect très proche d’elles.

Le principal point noir du smart display d’Amazon est certainement son design. Il n’était déjà pas très heureux sur la seconde génération, mais ça ne s’arrange pas cette année non plus. On doit donc composer avec de monstrueuses bordures, en particulier celle du dessus. Ce look particulièrement disgracieux risque de faire grincer quelques dents, surtout que l’écran a vocation à suivre presque en permanence tous nos mouvements…

Echo Show 10 - Boutons © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On retrouve sur la tranche haute plusieurs boutons : coupure des microphones, volume +/- ainsi que la glissière pour cacher la caméra. Les boutons physiques ont pas mal de jeu et font cheap… Il sera préférable de passer par la voix pour gérer le volume et les microphones.

Echo Show 10 - Obturateur caméra © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Une reconnaissance audio directionnelle impressionnante

Une fois configuré, l’Echo Show 10 surprend immédiatement par son fonctionnement atypique. Dès qu’on prononce le mot d’activation - « Alexa » par défaut – il se tourne vers nous, nous dardant d’un œil inquisiteur. Les microphones qui équipent l’écran connecté américain sont impressionnants de précision, même quand plusieurs personnes parlent dans l’environnement proche du locuteur.

Les premières minutes sont d’ailleurs très perturbantes. Il est difficile de s’habituer à cet écran qui nous suit dès qu’on lui parle. J’ai eu la désagréable sensation d’être observé au microscope, presque traqué…

Heureusement, il est tout à fait possible de désactiver le mouvement mais on perd alors l’un des principaux intérêts de l’Echo Show 10. Car une fois qu’on s’habitue à avoir cet écran sous les yeux, peu importe d’où on lui parle, on y prend vite goût. En le plaçant stratégiquement, le smart display d’Amazon permet de garder sous l’œil un tas d’informations : musique en cours, météo du jour, étapes d’une recette, film ou série, etc.

Echo Show 10 - Recette © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Il est difficile de prendre en défaut sa reconnaissance directionnelle ou son suivi des mouvements. Il n’y a vraiment que quand plusieurs personnes naviguent dans le champ proche de la caméra qu’il montre quelques faiblesses, suivant parfois la mauvaise personne.

Côté vie privée, Amazon assure qu’aucune donnée de mouvement n’est stockée en local ou sur le Cloud. Il est aussi possible de demander un effacement des données nous concernant avec une simple commande. De plus, la caméra est dotée d’un cache physique comme on en trouve sur les Echo Show 5 et 8. Quand il est refermé sur l’objectif, le mouvement est coupé automatiquement. Mais là encore, c’est se priver des fonctionnalités essentielles d’un tel objet connecté…

Un son plus équilibré et moins brouillon

Amazon s’est pas mal centrée sur la qualité sonore de ses dernières productions. On se rappellera ainsi de l’Echo Show 8, plutôt surprenant pour son orientation tarifaire. L’Echo Show 10 suit la même voix, gommant pas mal de défauts de la seconde génération.

Echo Show 10 - Musique © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Exit le gros radiateur passif de la V2. On passe maintenant sur une configuration à deux voies plus équilibrée. Ça se ressent immédiatement sur le rendu sonore. On n’a plus ces basses parfois boueuses de la 2nde génération. Les médiums ressortent mieux, de même que les aigus. Si on perd un peu le côté enveloppant de la V2, ce n’est pas bien gênant, car on profite d’un son de meilleure qualité.

Attention quand même, il convient de garder à l’esprit qu’on reste ici sur un écran connecté. On remarque ainsi un effet de boîte parfois trop présent sur les morceaux qui jouent beaucoup sur les basses fréquences. L’Echo Show 10 est loin d’être aussi bon qu’une véritable enceinte de même prix. Il marque toutefois une belle évolution pour ce qui est de la qualité sonore. On peut ainsi regarder un film sur le smart display sans trop souffrir des oreilles !

Pas de gros changements logiciels en vue

Google a totalement revisité son interface en lançant le Nest Hub 2, laissant plus ou moins de côté les améliorations esthétiques et fonctionnelles. Amazon fait l’exact opposé, se contentant d’un léger changement d’esthétique pour la partie logicielle.

On note ainsi l’arrivée de nouvelles animations, un redimensionnement de l’horloge qui est maintenant plus visible et des fonds plus colorés. En dehors de ça, vous ne serez pas dépaysés si vous connaissez déjà les écrans connectés du géant américain.

Echo Show 10 - Interface © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Pour rappel, l’Echo Show 10 – et ses comparses amazoniens – affichent une sorte de carousel permanent, basculant régulièrement entre photos purement décoratives et informations utiles : météo, agenda, notifications d’appel visio, score de vos équipes préférées, actualités, recommandations musicales… À mon sens, ce mode carousel est plus pertinent que l’affichage de Google qui demande à toucher l’écran pour accéder aux infos. Avec l’Echo Show 10, on a l’essentiel accessible immédiatement. Bien entendu, vous pouvez paramétrer l’affichage pour qu’il reste fixe ou n’affiche que certaines données, selon vos besoins.

D’un glissement de droite à gauche depuis le bord de la dalle, vous accéderez à toutes les fonctionnalités de l’Echo Show 10, classées par catégories : maison connectée, communication, routines, vidéo, musique, alarmes. Un appui sur l’un de ces boutons vous donne accès à l’onglet adéquat. Rien de neuf à l’horizon pour cette partie. L’Echo Show 10 écope ainsi des mêmes avantages et défauts que ses prédécesseurs de plus petite taille.

Echo Show 10 - Fonctionnalités © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Au rang des fonctions pratiques, l’écran connecté peut détecter vos nouveaux objets connectés sans passer par l’application. Il suffit de demander « Alexa, détecte mes nouveaux appareils ». La gestion reste toutefois assez légère, il faudra passer par l’application mobile pour créer des groupes ou retirer des objets connectés que vous n’utilisez plus.

Echo Show 10 - Domotique © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Amazon gère maintenant plus de services audio, notamment Apple Music et Apple Podcasts. Deezer, Spotify et TuneIn sont toujours de la partie. Côté vidéo, c’est plus pauvre que chez Google. Il faut passer par le navigateur Silk pour profiter de YouTube. Disney+ et MyCanal ne sont pas non plus intégrés. On accède quand même à Netflix, Molotov et Prime Video, ce qui laisse pas mal de latitude pour le choix des programmes à regarder. Amazon accuse aussi un certain retard pour les données liées au trafic routier. L’écran ne sait pas afficher de carte Google Maps ou Apple Maps, se contentant de donner la durée estimée de trajet vers une destination demandée.

Echo Show 10 - Services vidéo © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La compréhension des commandes vocales par Alexa est par conte en progrès, mais reste un cran en dessous de Google Assistant. Il y a toutefois moins de soucis de compréhension qu’auparavant quand on parle un anglais mâtiné d’un bon gros accent français !

Un écran connecté dédié à la visio et à la surveillance

Si l’interface de l’Echo Show 10 reste fidèle à elle-même, le pied pivotant de l’écran apporte quelques fonctions bien pratiques.

Visioconférence

La première est la visioconférence . Pour peu que vos contacts soient équipés de l’application mobile Amazon Alexa, vous pourrez leur passer des appels audio et vidéo. L’écran vous suit alors dans vos mouvements, cadrant intelligemment la caméra grand-angle pour que vous occupiez la surface visible au mieux. Si quelqu’un vient vous rejoindre dans la conversation, l’appareil fera un zoom arrière afin d’englober les deux intervenants. Ce système n’est pas sans faire penser à celui du Portal de Facebook , mais en plus évolué. Ça fonctionne plutôt bien, du moins quand vous ne bougez pas trop vite devant l’écran connecté. Durant mes essais, il lui est arrivé de rester figé alors que je sortais du cadre.

Dans la même idée, Amazon propose des conversations groupées jusqu’à 7 intervenants. La dalle est alors partagée de façon à ce que vous puissiez voir tout le monde, un peu comme une conversation sur Zoom. Pour utiliser la conversation de groupe, il faut passer par l’application et ajouter vos contacts à un groupe, par exemple « Famille », puis lancer la commande « Alexa, appelle le groupe Famille ». Là aussi, chaque membre appelé doit posséder un compte Amazon et l’application Amazon Alexa configurée. De manière plus classique, l’Echo Show 10 peut contacter les autres écrans Echo de votre domicile via Drop In ou faire une annonce de style interphone.

Surveillance de domicile

L’Echo Show 10 a aussi un autre avantage sur la plupart de ses comparses : faire office de caméra mobile. 

En passant par l’application Amazon Alexa depuis votre smartphone Android ou votre iPhone , vous pourrez utiliser la caméra embarquée en haut à droite du smart display pour voir ce qui se passe au sein de votre domicile. Par la même occasion, un message s’affiche sur l’écran pour prévenir les occupants de la pièce que quelqu’un a pris le contrôle à distance de la caméra. Une bande verte s’affiche aussi en bas de l’interface.

Echo Show 10 - Surveillance © Johan Gautreau
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Une fois l’Echo Show 10 connecté à l’application, vous apercevrez en temps réel l’image vue par l’œil mécanique du smart display. Un glissement à droite ou à gauche permet de faire pivoter l’appareil afin d’avoir un aperçu à 350° de la situation. Bien entendu, si le cache physique est fermé, vous ne pourrez pas l’ouvrir à distance. Les seules options que vous avez sont d’activer l’écoute du microphone et/ou celle du haut-parleur.

L’objectif de l’Echo Show 10 n’est pas de dissuader de quelconques intrus, qui auront de toute façon tôt fait de le désactiver. L’écran connecté américain n’est pas conçu pour vous envoyer des alertes à chaque mouvement lors de votre absence. Pour ça, il existe d’excellentes caméras de sécurité.

Ici, on est plutôt sur de la surveillance « bienveillante ». Les enfants sont-ils bien rentrés de l’école ? Le chien est-il en train de dévaster votre canapé tout neuf ? Le chat est-il pendu au lustre de belle-maman ? En bref, c’est pratique pour jeter un coup d’œil rapide à la maison ou discuter avec un membre de la famille à distance. L’Echo Show 10 n’est pas – encore – un vrai appareil de sécurité et de dissuasion.

Amazon Echo Show 10 : l'avis de Clubic

L’Echo Show 10 pousse encore plus vers l’avant le concept lancé par le Facebook Portal. En plus de sa caméra à cadrage automatique, l’écran connecté est maintenant capable de nous suivre dans nos moindres mouvements. 

Passées les premières heures assez perturbantes, on prend vite le coup et on apprécie d’avoir toujours sous les yeux les informations qu’on demande, un film ou même une recette de cuisine. Si l’interface ne change pas radicalement, on note des progrès dans la reconnaissance vocale de l’assistant Alexa. L’écran pivotant apporte aussi de nouveaux usages pour la visioconférence et la surveillance de l’intérieur. De même, la partie audio est en progrès par rapport à l’ancienne génération, même si ce n’est pas parfait.

En dehors de son design assez basique sur la partie écran et le support de moins de services que chez Google, il est difficile de faire de gros reproches à l’Echo Show 10. Cet appareil est probablement le premier d’une nouvelle génération, toujours plus proche de nos usages et capable de les accompagner au mieux.

Amazon Echo Show 10

8

L’Echo Show 10 est une excellente surprise. L’écran pivotant apporte de nouveaux usages qui ne demandant qu’à se démocratiser. Dommage qu’Amazon ne propose pas autant de services que Google et que l’esthétique de son smart display manque de modernité. En dehors de ça, l’Echo Show 10 est un très bon écran connecté qui marquera probablement un tournant sur ce marché.

Les plus

  • L’écran pivotant, très pratique !
  • De nouveaux usages grâce à l’écran mobile
  • Qualité sonore en hausse
  • Ajout de nouveaux services...

Les moins

  • ... mais toujours moins que chez Google
  • Le look de la partie écran, peu attractif
  • Boutons un peu cheap
  • Connectique physique inexistante

Design 7

Écran 8

Audio 8

Interface 8

Fonctionnalités 8

Modifié le 26/04/2021 à 13h38
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Bourgneuf
Il n’est pas loin le moment où les constructeurs vont proposer directement du matériel chargé d’espionner l’ensemble de votre domicile et de vos activités quotidiennes, et de transférer toutes les données en temps réel à tel ou tel organisme dans le cloud… le pire étant qu’il y a des gens qui sont persuadés que tout cela rend service et que c’est la modernité… n’oubliez pas non plus de laisser le code de votre carte bancaire bien en vue de ces assistants domestiques, ne vous en faites pas ils vont se charger du reste
zeebix
Bourgneuf:<br /> le pire étant qu’il y a des gens qui sont persuadés que tout cela rend service et que c’est la modernité<br /> Le pire étant ceux qui pensent que leur avis prévaut et qu’ils détiennent la vérité, sur fond d’effet de mode parano.<br /> Si ça ne vous interesse pas, juste zappez …
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Microsoft promet d'améliorer la réparabilité de ses appareils... un jour
Microsoft en cours d'acquisition de RiskIQ, spécialiste de la cyber-sécurité pour $500 millions
Une plainte contre Google pour discrimination salariale est devenue un recours collectif représentant 10 800 femmes
Logitech annonce une année fiscale 2021 exceptionnelle, la meilleure depuis... toujours
Apple en hypercroissance sur ses derniers résultats
Alphabet : des résultats financiers records grâce à la publicité, Google Cloud et YouTube
Arrêté par le FBI, il voulait faire sauter un centre de données d'Amazon
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
Une imposition minimum pour les grandes entreprises numériques sérieusement discutée
Uber versera 1,1 million de dollars à une personne non-voyante refusée 14 fois par des conducteurs
Haut de page