Test Facebook Portal : l’écran vidéo connecté mi-figue, mi-raisin pour la visiophonie

Johan Gautreau
Expert objets connectés
19 décembre 2019 à 12h14
1
6
Le F(acebook) des GAFAM se lance lui aussi sur le marché des écrans connectés avec Portal. Comme on pouvait s'y attendre de la part du plus grand réseau social du monde, l'accent est mis sur la communication. Mais n'est-ce pas au détriment des autres fonctions connectées qu'on attend d'un tel écran ? Réponse dans notre test.

Google et Amazon vont maintenant devoir composer avec un nouveau concurrent qui débarque fraichement sur leurs plates-bandes. Facebook n'y va d'ailleurs pas avec le dos de la cuillère en s'imposant avec pas moins de trois écrans connectés dans sa nouvelle gamme Portal.

Nous testons aujourd'hui le modèle “milieu de gamme” commercialisé à 199€. Il se place entre le Portal Mini à 149€ et le Portal Plus à 299€. La visée de ces trois objets connectés reste cependant la même : mettre en avant la visiophonie tout en utilisant l'assistant vocal Alexa. Hé oui, la propre IA de Mark Zuckerberg nommée Jarvis n'est pas encore au programme des Portal vendus dans notre beau pays...

Portal, l'écran connecté qui voulait être un cadre photo

Les smart displays se suivent et ne se ressemblent pas. Là où Amazon opte pour un look très basique et Google pour un aspect de tablette, Facebook choisit de partir sur un design de cadre photo. Disponible en noir ou blanc, le Portal est probablement l'écran connecté qui se fondra le plus facilement dans le domicile, à défaut d'être le plus attractif.

Facebook Portal - Design paysage

D'aspect rectangulaire, il mesure pas moins de 17.9 x 26 x 2.4 cm. Grâce à son pied - qui abrite le connecteur électrique - le Portal peut se positionner aussi bien en portrait qu'en paysage, ce que ne permettent pas ses concurrents.

Facebook Portal - Design

L'aspect cadre photo est vraiment poussé à l'extrême, faisant du salon la place idéale pour ce nouvel écran connecté américain. L'absence de protection contre l'eau est à prendre en compte si vous désirez le placer dans la cuisine. Si c'est la chambre que vous voulez équiper, autant vous tourner vers le modèle Portal Mini de 8” qui sera moins encombrant que celui de 10” testé ici.

Parlons-en d'ailleurs de l'écran. Pas de révolution à l'horizon, il faut se contenter d'une dalle - très brillante - avec un définition HD seulement, soit 1280 x 800. On reste dans la même veine que les autres smart displays du moment, ni plus ni moins. Bien entendu, l'écran est entièrement tactile. Un capteur de luminosité ambiante permet de moduler l'éclairage selon les conditions de la journée.

Avec son orientation sociale, le Portal est évidemment équipé d'une caméra. Cette dernière fait 13 MP et voit la vie en grand-angle avec un champ de vision de 114°. C'est clairement la grande force de l'écran américain, mais on y reviendra plus en détail dans la suite de ce test.

Facebook Portal - Caméra

Un cache physique à deux positions permet de gérer le masquage de la caméra et le fonctionnement des haut-parleurs. Après les affaires de fuites de données sur Facebook, on pouvait difficilement attendre moins de la part de la société de Mark Zuckerberg !

Facebook Portal - Cache

Sur la tranche, on retrouve deux boutons dédiés au volume. Comme chez la concurrence, le passage des musiques ou leur mise en pause se fait directement via la dalle tactile ou la voix.

Facebook Portal - Boutons

La partie son est assurée par un woofer visible à l'arrière du Portal et deux haut-parleurs stéréo dissimulés dans la coque, orientés vers l'avant. Quelle que soit la position de l'écran, la stéréophonie est assurée, même si elle n'est pas transcendante.

Facebook Portal - Dos

Niveau connectique, rien de bien révolutionnaire non plus. Le Bluetooth est aux abonnés absents, mais on gagne en revanche l'accès aux réseaux Wi-Fi 5 GHz en plus du classique 2.4 GHz. On distingue aussi un port USB-C dissimulé à côté du woofer arrière, mais rien n'indique son usage...

Facebook Portal - Port USB

Le Portal de Facebook reste comme vous l'aurez compris un écran connecté très classique. Il a toutefois le mérite de fonctionner aussi bien en portrait qu'en paysage. Son design de cadre photo se veut aussi très discret, lui permettant une excellente intégration dans le salon.

Interface : en dehors de la visio, le vide

Il est temps de passer aux choses sérieuses. Une fois branché au secteur, le Portal vous demandera une connexion au Wi-Fi local, que ce soit sur un réseau 2.4 GHz ou 5 GHz. Suite à ça, viendra la - très longue - première mise à jour de l'appareil.

Facebook Portal - Configuration

Après un peu moins de vingt minutes d'attente, il reste ensuite à lier votre compte Facebook. Si vous possédez aussi des comptes Instagram, Spotify et WhatsApp, vous serez invité à les connecter. En cas de besoin, vous pourrez en créer directement sur l'écran grâce au clavier virtuel intégré.

Facebook Portal - Mise à jour

Faute d'IA dédiée, le Portal vous demandera en dernier lieu de connecter/créer un compte Amazon afin de bénéficier des services d'Alexa. Les commandes vocales passent ainsi par l'IA d'Amazon, mais avec une intégration moins poussée. Nous y reviendrons plus loin dans ce test.

Après environ trente minutes de mise à jour et de configuration, l'écran connecté est fin prêt à nous servir. Son interface surprend au premier abord. Le menu principal affiche en effet vos contacts WhatsApp et Messenger favoris. Au besoin, un simple appui sur une icône donne accès à l'intégralité de votre carnet, le tout rangé par application, récents et suggestions.

Facebook Portal - Interface

L'appui sur l'icône d'un contact permet de l'appeler sur son smartphone ou son Portal via Messenger ou WhatsApp. Le choix est laissé de passer par l'audio uniquement, mais il serait dommage de se passer des services de la caméra intégrée au Portal.

Facebook Portal - WhatsApp

En effet, cette dernière est diablement efficace. Elle profite de son objectif grand-angle pour suivre le moindre de nos mouvements, zoomant et défilant automatiquement. Si une autre personne passe dans le cadre et s'ajoute à la conversation, alors l'image sera dézoomée pour mieux suivre les intervenants. Du point de vue de la visio, l'écran connecté de Facebook écrase clairement la concurrence !

Facebook Portal - Visio

Notez que durant nos essais, nous n'avons pas pu passer un seul appel via Messenger ou même en recevoir. Le smartphone appelé ne recevait rien de la part de Portal. Par contre, aucun problème de smartphone à smartphone. Nous avons donc fait nos essais avec WhatsApp qui n'a rencontré aucun souci de connexion, quel que soit le sens de la communication.

Bien sûr, la visiophonie n'est pas la seule option offerte par le Portal. D'un glissement vers la gauche, on accède à la seconde partie de l'interface. Basée sur Android, elle se présente sous forme de grosses icônes qui donnent accès à vos contacts, vos paramètres, mais aussi un magasin d'applications, des jeux et même le navigateur Chrome. Pour le coup, l'écran passerait presque pour une grosse tablette.

Facebook Portal - Interface 2

En explorant l'ensemble, on constate toutefois un certain vide. Le magasin ne contient qu'une dizaine d'applications dont la plupart sont déjà préinstallées. Idem pour les jeux : ils sont bien connus sur Facebook, mais trop peu nombreux sur le smart display. D'un côté, ce n'est pas forcément gênant, le but d'un tel écran n'est pas de jouer.

Facebook Portal - Jeux

Si vous souhaitez regarder quelques vidéos, les choix seront vite limités. YouTube est accessible uniquement via le navigateur, tout comme Netflix. C'est plutôt moyen. L'absence de gestion du protocole Google Cast ne permet pas non plus d'exploiter le smartphone pour streamer les vidéos vers l'écran.

On commence donc à sentir poindre un certain manque de fonctionnalités par rapport à la concurrence. Notons quand même la présence d'une appli dédiée aux enfants qui utilise la réalité augmentée pour faire vivre les histoires. Nul doute que les petits bouts adoreront ces contes interactifs.

Facebook Portal - Jeu enfant

En dehors de ça, il est bien entendu possible d'afficher vos photos lorsque le Portal passe en veille. Ces dernières peuvent être choisies depuis vos comptes Facebook et Instagram. C'est classique, mais ça fonctionne bien. Le look de cadre photo de l'écran donne à l'ensemble un bel aspect. On déplorera quand même que l'interface n'affiche pas automatiquement à l'avance les informations importantes comme les prochains rendez-vous ou les rappels de l'agenda. Google et Amazon vont plus loin dans l'exploitation de leurs écrans connectés, qui eux, se montrent plus informatifs.

Contrôle vocal : Alexa aux commandes en attendant Jarvis

Lors des premières annonces de Portal, Mark Zuckerberg annonçait le déploiement de Jarvis, la nouvelle IA de Facebook. Hélas, quelques années après, le constat est cruel : l'assistant américain est aux abonnés absent, remplacé par Alexa.

Les possesseurs d'appareils Echo ne seront donc pas dépaysés, le Portal utilisant les mêmes commandes vocales que tous les appareils Amazon. Enfin, la plupart du temps...

En effet, l'intégration du Portal est loin d'être parfaite. Ainsi, impossible de lancer un appel WhatsApp ou Messenger en passant par la voix. Aucune Skill n'existe encore pour ces services, il faut donc passer par la dalle tactile à chaque appel. Un peu frustrant pour un écran censé fonctionner avec la voix !

Dans la même veine, il est impossible d'utiliser le Portal dans une installation multi-room avec d'autres appareils Echo. En fait, on ne peut même pas lui attribuer une pièce ou un groupe au sein de l'application Alexa...

Autre bizarrerie, cette fois du côté de Spotify : lorsqu'on lance manuellement depuis l'écran l'application pré-installée avec un compte gratuit, aucun problème pour lire de la musique. Mais quand on demande à Alexa d'écouter de la musique sur Spotify - toujours avec le même compte gratuit - elle répond qu'il faut un compte Premium pour utiliser le service de streaming sur l'écran connecté. Une réaction étrange qui montre bien les limites de l'intégration entre Portal et l'IA de Jeff Bezos.

Si l'on excepte ces couacs qui rebuteront les plus fervents adeptes d'Alexa, le Portal offre les mêmes fonctions que les Echo Show. Vous pouvez ainsi voir une recette de cuisine, afficher votre agenda ou encore demander la météo. Gageons que des mises à jour amélioreront l'ensemble dans les semaines à venir.

Application Portal : quasiment inutile

Comme ses concurrents, l'écran connecté de Facebook dispose d'une application sur smartphone. Sauf qu'ici, on se demande vraiment à quoi elle sert. Elle n'est pas du tout nécessaire pour configurer le smart display.

Facebook Portal - Application

En fait, elle est même redondante. L'application Portal permet juste de gérer les photos - ce que fait aussi l'écran connecté - et les contacts favoris des applis de visiophonie. Tout est réalisable en local depuis l'écran en lui-même.

Facebook Portal - Application 2

En fait, le seul intérêt de cette application est de pouvoir contacter Portal depuis le smartphone d'un simple appui.

Qualité sonore : la voix avant tout

Penchons-nous maintenant sur la qualité sonore qui est rarement le point fort des écrans connectés. Le Portal ne fait pas exception.

Si le smart display de Facebook peut monter haut en volume sans saturer, il manque clairement de basses. L'accent est en revanche mis sur les médiums et aigus. Les voix sont bien appuyées, ce qui offre des conversations de qualité malgré une certaine tendance à la brillance pour les registres les plus hauts.

Vous ne prendrez donc probablement pas un plaisir énorme à écouter de la musique avec Portal. Par contre, il surpasse ses concurrents dans la partie visiophonie, c'est incontestable.

Parlons maintenant des microphones. Au nombre de quatre, ils assurent un travail correct, du moins tant qu'ils ne sont pas plongés dans un environnement bruyant. C'est le lot de tous les écrans et enceintes connectées. Le modèle de Facebook ne fait pas d'éclat et reste dans la bonne moyenne. Vos interlocuteurs entendront bien votre voix, que ce soit de près ou de loin.

Facebook Portal : le verdict de Clubic

On ne peut pas le nier, Facebook est probablement la société qui a l'approche la plus originale sur le marché des écrans connectés. Avec Portal, le plus gros réseau social du monde fait ce qu'il sait faire de mieux : mettre les gens en relation. Cette partie de l'écran est exploitée à merveille avec la caméra intelligente qui suit le moindre mouvement lors des appels vidéo.

Pour le reste, c'est malheureusement beaucoup moins attractif. Le smart display de Facebook manque cruellement de profondeur, la faute à un manque chronique d'applications et de services connectés. Regarder des vidéos relève du parcours du combattant, le magasin d'application est vide...

Le tout est desservi par une intégration parfois assez aléatoire d'Alexa, l'IA du concurrent Amazon. À moins que vous n'utilisiez intensivement les applications Facebook, WhatsApp et Messenger, on ne peut pas vous recommander le Portal. Ses concurrents Nest Hub et Echo Show vont plus loin dans l'information et les services qu'on est en droit d'attendre d'un écran connecté.

Facebook Portal

6

Les plus

  • Partie visio très travaillée
  • Caméra intelligente
  • Appli AR pour enfants originale et attractive
  • Qualité sonore pour les voix
  • Placement en portrait ou paysage

Les moins

  • Design pas très original (mais passe-partout)
  • Magasin d'applications vide
  • Intégration avec Alexa très moyenne
  • Manque d'informations visibles sur le quotidien
  • Application smartphone totalement inutile

Design8

Ecran7

Fonctions connectées6

Qualité sonore7

Interface6


Modifié le 20/12/2019 à 09h42
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1

Sur le même sujet

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top