Test Aukey EP-T21 : de bons intras à tout petit prix

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
28 mars 2020 à 10h20
0
La note de la rédac
Des écouteurs true wireless à tout petit prix sans pour autant sacrifier la restitution audio ? C'est ce que promettent les EP-T21 du constructeur chinois Aukey. Sur le papier, cela semble trop beau pour être vrai, mais c'est pourtant l'exacte réalité. Impressions.

Encore relativement jeune - elle n'a été fondée qu'en 2011 - la société Aukey est basée à Shenzhen et appartient à cette nouvelle vague d'entreprises technologiques situées dans cette métropole extrêmement dynamique. Spécialisé dans les produits électroniques, Aukey touche aujourd'hui des marchés relativement différents avec toutefois une préférence pour tout ce qui a trait aux accessoires de chargement des portables, depuis les batteries externes, jusqu'aux hubs de chargement en passant par les câbles bien sûr. Plus récemment, la marque s'est tournée vers l'audio et la vidéo avec, d'ailleurs, un certain succès. Nous avons par exemple déjà eu l'occasion de tester son tout petit vidéo projecteur - le Nebula II - mais aujourd'hui, il est question d'intra true wireless... et pas n'importe lesquels puisqu'à moins de 40 euros, les EP-T21 sont parmi les moins chers disponibles chez les revendeurs.

Aukey EP-T21
Deux petits intras, tout légers, tout mignons... © Nerces pour Clubic

Fiche technique des Aukey EP-T21

Nous venons de le dire, le prix - à plus ou moins 35 ou 40 euros en fonction des distributeurs - est l'atout premier des EP-T21. Pour autant, ce n'est pas le seul et en jetant un regard à sa fiche technique, on se rend compte qu'il n'a pas grand-chose à envier à des produits généralement deux ou trois fois plus chers.

Les Aukey EP-T21, c'est :
  • Hauts-parleurs : driver graphène, 6 mm
  • Réponse en fréquence : 20 Hz - 20 kHz
  • Microphone : oui, sans suppression de bruit
  • Réponse en fréquence du micro : 100 Hz - 10 KHz
  • Connexion : Bluetooth 5.0
  • Portée : 10 mètres
  • Autonomie : 5 heures (oreillettes) + 20 heures (boîtier chargeur)
  • Logiciel : non
  • Poids : 9,2 grammes (oreillettes) + 33 grammes (boîtier chargeur)
  • Indice de protection : IPX4
  • Prix et disponibilité : disponible, à 35 euros environ

Prenons l'exemple de sa compatibilité Bluetooth 5.0, ce n'est pas si fréquent, même sur les produits de « grandes » marques. Soulignons également la certification IPX4 que nous aurons l'occasion de détailler et regrettons simplement dès à présent que Aukey n'ait pas été en mesure de développer une application dédiée : pour exploiter ces intras true wireless, il vous faudra utiliser le lecteur audio de votre téléphone.

Aukey EP-T21
Le boîtier de transport / recharge avec son logo et son port... microUSB © Nerces pour Clubic


Simplicité et compacité

Au premier coup d'œil posé sur les EP-T21, c'est évidemment leur simplicité - leur austérité serait-on tenté de dire - qui se fait remarquer. Adoptant un look en longueur à la mode des AirPods d'Apple pour citer un produit connu d'à peu près tout le monde. De fait, les intras d'Aukey se montrent relativement discrets au niveau de l'oreille, même s'il faut faire avec cette petite excroissance qui descend légèrement jusqu'à effleurer la joue. Plutôt compacts, ils ne mesurent chacun que 4,2 centimètres de long pour 1,8 cm de large et 2,2 cm en profondeur. Aucun dessin, aucun logo, aucune fioriture n'est à signaler, si ce n'est la présence d'une LED sur chaque écouteur. LED qui permet évidemment de vérifier l'activité des EP-T21.

Aukey EP-T21
Sobriété à toute épreuve pour ces intras plutôt compacts © Nerces pour Clubic

Cette même sobriété se retrouve au niveau du petit boîtier de transport / recharge. Intégralement noir, comme les écouteurs, il n'est « égayé » que par un logo Aukey - gris foncé et peu visible - sur le dessus. On remarque toutefois également la prise microUSB pour la recharge, mais nous y reviendrons. Notons que cette petite boîte ne pèse que 33 grammes alors que les écouteurs représentent chacun 4,6 grammes. Un poids finalement très raisonnable. Tout ce petit monde est livré dans l'inévitable boîte en carton cher à Aukey. Basique, celle-ci dissimule le (court) câble microUSB - 18 centimètres seulement - et deux petits sets de capuchons afin que les écouteurs puissent davantage coïncider avec vos oreilles.

Dans la pratique, il n'est guère difficile de bien faire tenir les EP-T21 qui s'ajustent aisément et rapidement dans le creux de nos pavillons. Soulignons d'ailleurs leur bonne stabilité. Stabilité encore meilleure bien sûr lorsqu'on les range dans le boîtier de transport : plaisanterie mise à part, un système d'aimant de clapet avec ressort permet alors de prévenir toute chute. On ne s'en rend pas compte de prime abord, mais le capot du boîtier est semi-transparent de sorte que les LED des écouteurs restent visibles lorsqu'ils sont à l'intérieur : on peut ainsi contrôler leur charge.

Aukey EP-T21
Le petit boîtier de transport autorise jusqu'à 4 charges supplémentaires © Nerces pour Clubic

Pas d'application dédiée et des contrôles pas toujours pratiques

Les EP-T21 sont chargées et vous avez retenu le meilleur set de capuchons pour vos oreilles ? Les intras d'Aukey sont prêts à fonctionner. En premier lieu, rappelons comme nous l'avons déjà évoqué au moment de commenter la fiche technique, qu'ils sont compatibles Bluetooth 5.0. De fait, le processus d'appairage se fait très rapidement et sans le moindre souci. Bien sûr, qui peut le plus peut le moins et si vous avez un téléphone « simplement » Bluetooth 4.2, il fonctionnera malgré tout, mais on perdra en souplesse de connexion. On ne perdra en revanche pas du tout en portée, car Aukey s'est contenté d'une portée de 10 mètres pour ses EP-T21. Une valeur standard, mais en-deçà de ce que l'on trouve souvent sur les produits Bluetooth 5.0. Autre regret, l'absence d'application dédiée. Sans doute Aukey a-t-il décidé que pour réduire le coût de ses intras, il fallait faire quelques impasses. La partie software en a donc logiquement fait les frais.

Nous l'avions dit précédemment, pour profiter des EP-T21, vous n'aurez d'autre choix que de faire confiance au lecteur audio de votre smartphone. Heureusement, la plupart d'entre-eux proposent maintenant toutes les fonctionnalités modernes comme l'égalisation du son. Chaque écouteur des EP-T21 intègre logiquement une batterie, de quoi restituer l'audio et de quoi contrôler l'appareil. Ce n'est pas vraiment visible, car il ne s'agit pas de boutons à proprement parler, mais d'une espèce de surface tactile qui réagit aux « pressions » de nos doigts. Hélas, il nous faut reconnaître que ces commandes ne sont pas parfaites et, surtout, pas très réactives. Un double-contact pour prendre un appel ou couper / relancer la lecture quand un triple-contact lance l'assistant vocal. Pour refuser un appel, il faut « presser » durant 2 secondes alors que par défaut cette longue pression fait changer de piste : piste précédente sur l'écouteur gauche et piste suivante sur le droit.

Aukey EP-T21
Des zones tactiles hélas pas toujours très précises / réactives © Nerces pour Clubic

Certification IPX4 et jusqu'à 25 heures d'autonomie

Précédemment, nous avons indiqué que les EP-T21 tenaient plutôt bien en place... pourvu bien sûr que vous trouviez un set de capuchons bien ajusté. En réalité, le maintien est même suffisant pour agiter la tête sans problème. En revanche, nous sommes moins convaincus par ses facultés sportives, n'en déplaise à ce que semble sous-entendre Aukey. Dans le feu de l'action, il n'est pas impossible que les écouteurs finissent malgré tout par tomber. Soulignons toutefois que le fabricant a quand même bien fait les choses puisque son kit est certifié IPX4 : il n'est pas question d'étanchéité, mais il se montrera parfaitement résistant à la sueur et aux gouttes d'eau par exemple. Un très bon point, surtout pour un produit à ce tarif. Autre point à souligner, l'autonomie. Dès lors que l'on parle d'intras, cet argument revêt une importance toute particulière.

Chaque écouteur est ainsi équipé d'une batterie de 40 mAh capable d'assurer une autonomie à volume modéré de l'ordre de 5 heures, conforme à ce que prétend Aukey. Conformité également pour les recharges autorisées par le boîtier de transport. Celui-ci est doté d'une batterie de 380 mAh et on peut effectivement envisager quatre charges supplémentaires portant ainsi le temps total d'écoute à 25 heures. Il y a bien sûr de nombreux modèles qui font mieux, mais rarement à ce niveau de prix. Notons que la charge complète s'effectue en plus ou moins 2 heures et qu'aucun système de charge rapide ne semble avoir été prévu par Aukey. Il n'est logiquement pas question de proposer de recharge sans-fil et il nous semble important de souligner le côté un peu « antique » du câble proposé : la connectique microUSB ne répond plus aux standards actuels, même si elle ne pose aucun problème particulier. On regrette en revanche les seulement 18 centimètres du câble : le double n'aurait pas été malvenu.

Aukey EP-T21
Malgré la pub d'Aukey, le côté sportif des EP-T21 n'est là que pour dépanner © Nerces pour Clubic

Rendu audio homogène, mais un micro mal isolé

Nous terminons cet article par l'inévitable retour sur les performances audio des EP-T21. Après tout, lorsque l'on achète un tel produit c'est quand même d'abord pour écouter de la musique et, dans un second temps, pour passer / recevoir des appels. À ce petit jeu et alors que l'on pouvait douter des performances affichées par Aukey, force est de reconnaître que les intras s'en sortent très bien. Bien sûr, nous n'allons pas les comparer au Melomania 1 que nous testions récemment : ce n'est ni le même constructeur ni le même tarif. Reste que compte tenu des prix pratiqués par Aukey, le résultat est assez surprenant. Pour une fois, nous découvrons des intras à moins de 40 euros que l'on peut vraiment conseiller pour écouter ses morceaux favoris sans se massacrer les oreilles. Ainsi, nous apprécions particulièrement l'extension de la réponse en fréquence et l'équilibre général d'un son qui sait garder une certaine neutralité. De manière plus spécifique, les graves sont bien présentes, mais sans exagération et on apprécie leur belle définition.

Audio Pro A26
Nos tests d'écoute nous ont agréablement surpris © Nerces pour Clubic

Le revers de la médaille - si l'on peut dire - se trouve dans les médiums et même surtout les hauts-médiums qui ont tendance à être surexposés. Dans le même ordre d'idées, la distorsion peut vite se faire sentir alors que le volume général est assez bas. En cherchant à le monter, on fait encore ressortir les défauts évoqués précédemment et on perd nettement en détails. Rien de dramatique cependant, de toute façon pour préserver ses oreilles il est préférable de modérer le volume sonore. Sans surprise, il nous faut également évoquer que les EP-T21 ne savent pas gérer l'aptX et qu'il faut faire avec une latence importante : rien de dramatique là encore, mais pour regarder une vidéo, ce n'est pas agréable du tout. Enfin, côté microphone on profite, et c'est la moindre des choses, de la bonne orientation des écouteurs : notre voix est plutôt bien captée et sans être particulièrement déformée. En revanche, il nous faut préciser que l'atténuation des bruits externes est pour ainsi dire inexistante. Attention donc aux environnements particulièrement sonores.

Aukey EP-T21
Un rapport qualité / prix pas loin d'être imbattable © Nerces pour Clubic

Aukey EP-T21 : l'avis de Clubic

À moins de 40 euros les intras avec leur boîtier de transport / recharge, il ne faut évidemment pas être trop exigeant. Pourtant, Aukey a réussi ce que promettent de nombreux autres constructeurs sans y parvenir. En effet, les EP-T21 assurent l'essentiel côté rendu audio avec une plage de fréquence étendue et une restitution homogène. Les bases s'en sortent bien et on déplore simplement une certaine tendance à la distorsion alors que les hauts médiums sont un peu exagérés. Pour le reste, c'est du bon boulot avec une boîte de transport fonctionnelle à défaut d'être design et une autonomie dans la moyenne basse, mais plus que convenable. On dispose même de capuchons supplémentaires (4) pour ajuster les écouteurs avec plus de précision à nos oreilles. Soulignons également la certification IPX4 afin de résister à la transpiration et la compatibilité Bluetooth 5.0. Non, franchement, même si quelques efforts auraient pu être faits sur les commandes tactiles, le bilan est plus que convenable... et à ce tarif, vous n'avez aucune chance de trouver mieux.

Aukey EP-T21

Les plus
+ Rapport qualité / prix épatant
+ Rendu audio très correct, plutôt homogène
+ Certification IPX4
+ Autonomie correcte compte tenu du prix
+ Intra légers et qui tiennent bien en place
+ Compatible Bluetooth 5.0
Les moins
- Pas d'application dédiée
- Contrôle tactile pas toujours évident
- Distorsion sensible
- Pas d'aptX
- Microphone mal isolé
Design
Qualité audio
Qualité des micros
Autonomie
4

Modifié le 16/04/2020 à 16h59
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Faut-il taxer les satellites pour réduire les débris spatiaux ?
scroll top