Notre-Dame de Paris : le drone, allié des secours, et outil de reconstruction

Alexandre Boero Contributeur
25 septembre 2019 à 13h54
0
notre-dame-de-paris-prefecture.jpg
Notre-Dame de Paris, le soir de l'incendie du 15 avril 2019 (© Préfecture de Paris)

Artelia a fourni de nombreuses données et images de la cathédrale Notre-Dame de Paris qui ont permis de constater l'ampleur des dégâts et de poser les bases de sa reconstruction. La société a dévoilé les détails de ses travaux lors de la conférence AirWorks.

Le 15 avril dernier, la cathédrale Notre-Dame de Paris était frappée par un incendie ravageur dont les conséquences auraient pu être encore plus dramatiques, sans le dévouement humain et l'apport considérable de la technologie. À l'occasion de la conférence annuelle DJI AirWorks, qui se tient du 24 au 26 septembre à Los Angeles, la société Artelia est revenue sur la façon dont elle a aidé à capturer des visuels de l'intérieur et de l'extérieur de Notre-Dame avec des drones.

Trois drones majeurs utilisés après l'incendie, et chacun avait son rôle

Benoit Guillot, le directeur du programme de drones de la société française Artelia, explique comment les informations utiles aux autorités ont été recueillies et avec quels moyens. « Dès le début de l'intervention, on a senti que ce n'était pas un projet comme un autre », indique d'emblée le directeur. Sa société a en effet été missionnée par les autorités pour réaliser un état sanitaire des dégâts causés par l'incendie. Artelia est arrivée seulement quelques jours après l'événement.


« L'organisation était quasi-militaire », avoue Benoit Guillot, débarqué sur le parvis avec une panoplie de drones de secours pour anticiper les dangers occasionnés par la fragilité de l'édifice. Sur place, Artelia faisait travailler quatre à cinq personnes en permanence, armées de batteries et de cartes SD. Une vraie chaîne logistique.

Artelia a travaillé avec trois drones, fabriqués par le leader mondial du secteur, le Chinois DJI. Le Phantom 4 RTK, un drone professionnel qui vaut plus de 5 000 euros, effectuait le mapping (soit l'acquisition de données géographiques 3D), intérieur et extérieur, pour pouvoir pénétrer dans des environnements très confinés. La Matrice 210, dont le prix s'élèverait à plus de 7 000 euros, était utilisée pour capturer les images en négatif, notamment au niveau de la voûte. Le Mavic 2 Enterprise, qui avoisine les 3 000 euros, était chargé de lever le doute sur les aspects thermiques pour tout éventuel feu couvant ou reprise de feu, moins d'une semaine après l'incendie.

dji-phantom-4-rtk.png
© Le DJI Phantom 4 RTK

Le drone, déterminant durant et après l'incendie

« Aucun humain n'avait l'autorisation de marcher sur la voûte principale. [...] L'utilisation des drones a été une évidence, car on a pu s'approcher au plus près des événements que l'on souhaitait cartographier, tout en restant en sécurité. Sans les drones, les relevés et analyses n'auraient pas été les mêmes », précise Benoit Guillot.

benoit-guillot.png
Benoit Guillot (© DJI)




Dans l'entreprise de reconstruction de Notre-Dame de Paris, le drone devrait jouer un rôle prépondérant. « Il permettra de modéliser la totalité de l'enveloppe. On pourra, en toute sécurité, intervenir, suivre et cartographier l'ensemble des travaux », prévoit le directeur du programme de drones d'Artelia.

Notre-Dame de Paris : le drone, cet ange-gardien

Les drones furent utilisés dès le soir de l'incendie, afin d'obtenir une vue d'ensemble de l'incendie et d'améliorer l'intervention des secours sur le lieu du drame. André Finot, porte-parole de Notre-Dame, concède que « l'outil n'est pas qu'un gadget seulement destiné aux chaînes de télévision, il peut aussi sauver un bâtiment comme celui-là, et aussi sauver des vies ». L'utilisation du drone est de plus en plus naturelle pour faire face à des situations d'urgence. « Il est là pour repérer les anomalies », ajoute André Finot.
Modifié le 25/09/2019 à 14h41
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top