DJI accentue les limitations géographiques de vol autour des aéroports

le 18 février 2019
 0
DJIMavicPro.jpg

Enjeu de tout premier ordre, en termes de sécurité, depuis la démocratisation des drones sur le marché, les limitations géographiques de vol autour des aéroports se renforcent aujourd'hui un peu plus chez DJI.

Le constructeur chinois, leader mondial dans la fabrication de drones de loisirs, lève le voile cette semaine sur un dispositif de sécurité amélioré, basé sur la technologie de géo-repérage qu'il propose déjà depuis 2013. Celui-ci a toujours pour but d'empêcher les drones estampillés DJI de voler à proximité immédiate des principaux aéroports européens -, mais cette fois en adoptant une zone de restriction plus étendue.

Éviter qu'un simple drone ne paralyse un aéroport une nouvelle fois


Développé par Altitude Angel, une société spécialisée dans les technologies relatives au monde de l'aviation, la technologie de géorepérage tridimensionnel de DJI arrive notamment en réponse au blocage complet, en décembre dernier, de l'aéroport de Gatwick (second aéroport du Royaume-Uni) suite à la présence non autorisée d'un drone à proximité des pistes. Cet incident avait conduit à l'annulation de nombreux vols et à une paralysie intégrale de l'aéroport pendant de longues heures.

Même si la marque du drone incriminé n'avait, au moment de l'affaire, pas été révélée par la police, DJI a souhaité visiblement prendre les devants.

Un dispositif en « nœud papillon » recourant à trois zones d'exclusion


De manière concrète, le dispositif sécuritaire de DJI s'articule autour de trois zones d'exclusions distinctes et s'adapte en fonction de la taille de l'aéroport approché par le drone. Au-delà de ces trois zones, un périmètre ovale entoure les pistes de décollage et des limitations d'altitude sont également prises en compte.

DJI.jpg

Déployée au Royaume-Uni, cette nouveauté arrivera également dans 32 pays européens, précise DJI. Le constructeur indique par ailleurs que le Geospatial Environment Online 2.0 (ou GEO 2.0, version du dispositif utilisée jusqu'à présent par les appareils de la marque) n'était pas disponible pour 19 d'entre eux.

La mise à jour du GEO 2.0 sera déployée plus tard dans le mois, apprend-on. Il sera alors demandé aux utilisateurs de drones DJI de mettre à jour le firmware de leur appareil, mais aussi l'application mobile DJI GO 4.
Modifié le 22/03/2019 à 11h34
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
scroll top