Pour piloter un drone, il est désormais obligatoire de suivre une formation spécifique

le 03 janvier 2019
 0
Drone DJI

Depuis le 26 décembre 2018, piloter un drone de plus de 800 grammes nécessite une formation spécifique sur la plateforme AlphaTango. Chaque aéronef supérieur ou égal à ce poids doit être enregistré, sous peine de recevoir une contravention.

La législation autour des drones a pris une toute nouvelle tournure à l'issue de l'année 2018. Le gouvernement a en effet pris les devants en mettant en place un nouveau système obligeant les propriétaires d'un drone supérieur ou égal à 800 grammes à enregistrer leur aéronef sur la plateforme AlphaTango, portail public des utilisateurs d'aéronefs télépilotés, sur lequel une formation spécifique et gratuite doit obligatoirement être passée.

Aucune attestation pour les mineurs de moins de 14 ans


Trois autres formations équivalentes délivrées par la DGAC (Direction générale de l'aviation civile), la FFAM (Fédération française d'aéromodélisme) ou l'UFOLEP (Union française des œuvres laïques d'éducation physique) sont également reconnues par l'État, comme le note le site Intérieur.gouv. Non sans préciser qu'un « mineur de moins de 14 ans ne peut obtenir d'attestation de suivi de formation, et ne peut piloter que sous la supervision d'un adulte formé ou dans le cadre d'un club d'aéromodélisme sur un site publié », peut-on lire.

Comme le détaille Le Monde, cette formation gratuite s'articule autour d'un tutoriel de 15 minutes, de six modules d'apprentissage et d'un QCM de vingt questions. L'attestation est accordée si et seulement si le candidat parvient à répondre correctement à chacune des questions posées. Faute de quoi il disposera d'une nouvelle chance - autant qu'il le souhaite - pour la décrocher.

Quels drones concernés ?


À noter que cette formation gratuite et en ligne s'adresse aux pilotes de drone utilisant leur engin à des fins de loisir, comme le précise le gouvernement. Sans elle, l'utilisateur est passible de sanction matérialisée sous la forme d'une amende. Les propriétaires d'un DJI Phantom 3 ou Phantom 4, d'un poids respectif de 1280 et 1380 grammes, doivent par exemple se conformer à la loi le plus rapidement possible, sous peine d'être puni.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Technologies numériques : l'IUE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
Des pirates publient les données personnelles de milliers de policiers et d'agents du FBI
XIII, le shooter d'Ubisoft lancé en 2003, se paye un remake !
Oui.sncf marche fort et reste le premier site de e-commerce français
Des chercheurs ont réussi pour la première fois à
Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
scroll top