Amazon veut protéger ses drones des archers

Par
Le 28 décembre 2016
 0
La livraison par drones pourrait bientôt devenir réalité à travers le monde ! La Poste la développe et le distributeur américain 7-Eleven a grillé la priorité à tout le monde en lançant le premier service de livraison par drone fin novembre 2016.

Amazon s'intéresse également à ce type de livraison puisqu'il permettrait au géant de réduire ses coûts de livraison et d'automatiser une partie de ces dernières. Toutefois, Amazon s'inquiète de la possibilité et de la facilité pour des malfrats d'intercepter les colis livrés par le biais d'un drone automatisé.

Une série de mesures de protection pour drones


Dans un document publié, fin décembre 2016, et relatif à une série de brevets déposés par le groupe fondé par Jeff Bezos, Amazon se demande comment il lui serait possible d'améliorer la sécurité de ses drones de livraison. La question est majeure pour le groupe : Amazon livre des produits chers et convoités alors que 7-Eleven est une chaîne de superettes. S'il est peu probable que des voleurs s'attaquent aux drones de 7-Eleven, il y a de fortes chances que ceux d'Amazon soient une cible privilégiée.

0258000006881230-photo-amazon-bient-t-des-drones-pour-livrer-en-30-minutes-chrono.jpg


Le document, de 33 pages, prévoit donc des sécurités contre les attaques, comme celles au laser visant à aveugler les senseurs du drone ou encore un système de contrôle inter-drone. Ses données seraient alors envoyées entre les drones et comparées à des données satellites et en cas de divergence dans les données d'un drone celui-ci serait amené à se poser ou à rentrer à la base.

Protéger les drones contre les arcs et les flèches ?


Les potentiels dangers pour les drones de livraison sont nombreux : les dangers naturels, les intempéries ou encore des attaques pures et simple. Amazon prévoit même la possibilité que ses drones soient attaqués à coups d'arc et de flèches. Dans ce cas, la solution serait assez simple : en cas de danger le module primaire de direction du drone serait mis hors ligne et laisserait la place à un module secondaire de sécurité qui ferait poser le drone au sol et enverrait un signal de détresse aux autorités.

Amazon a-t-il raison de s'inquiéter autant pour ses drones ? Difficile à dire. Mais il est clair que ces derniers sont des cibles plus faciles que des livreurs en chair et en os, surtout pour des voleurs occasionnels.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top