Face au coronavirus, IBM propose son super-ordinateur Summit

23 mars 2020 à 13h43
5
summit
Le super-ordinateur Summit d'IBM

IBM a annoncé dans un communiqué sa volonté de faire équipe avec le gouvernement américain dans la lutte contre le COVID-19. Pour cela, le constructeur a déclaré qu'il mettrait son super-ordinateur Summit à disposition de la recherche contre le virus.

IBM avait décrit Summit en 2018 comme le supercalculateur « le plus puissant et le plus intelligent au monde ».

Plus de 330 pétaflops

Plus précisément, IBM va s'associer au département des sciences et de technologie de la Maison Blanche pour lancer un nouveau programme intitulé « COVID-19 High Performance Computing Consortium », qui doit permettre à la recherche autour du virus de disposer d'une énorme puissance de calcul. D'après la déclaration de Dario Gil, le directeur d'IBM Research, Summit fournira 16 systèmes réalisant plus de 330 pétaflops, et réunissant 775 000 cœurs CPU, et 34 000 GPU.

Dario Gil ajoute : « Comment les superordinateurs peuvent-ils nous aider à combattre ce virus ? Ces systèmes de calcul haute performance permettent aux chercheurs d'effectuer un très grand nombre de calculs en épidémiologie, en bioinformatique et en modélisation moléculaire. Ces expériences prendraient des années si elles étaient effectuées à la main, ou des mois si elles étaient effectuées sur des plateformes informatiques traditionnelles plus lentes ».


« Désactiver » le virus

L'objectif annoncé par le consortium est de se concentrer sur la recherche de nouveaux traitements. IBM choisira les propositions de recherche venus d'experts du monde entier, précisant que Summit sera d'abord mis à la disposition des projets « qui peuvent avoir l'impact le plus immédiat ». Les employés d'IBM fourniront également une assistance technique aux chercheurs qui l'utiliseront.

Actuellement, rapporte CNBC, le supercalculateur est déjà utilisé par l'administration pour identifier des composés médicamenteux susceptibles de « désactiver » le nouveau coronavirus. Les grands noms du secteur informatique, dont l'activité a dû être ralentie , cherchent différents moyens de participer à la lutte. NVIDIA a d'ores et déjà annoncé un programme visant à mobiliser la puissance de calcul de votre GPU. Le consortium créé par IBM réunira, pour sa part, divers instituts et laboratoires, ainsi que la NASA et le MIT.

Source : CNBC
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
toNNio
C’est pour faire plus fort que le Mac Pro ?
pemmore
Ben les amerloques ont IBM nous on a BULL, suffit de demander d’utiliser celui de la métérologie nationale qui possède le plus gros dont toute la puissance n’est pas utilisée.
Element_n90
Les serveurs des boîtes de cloud (AWS, GCP…) avec leur empilement de processeurs et leurs services serverless ne sont ils pas, au final, des super-calculateurs encore plus puissant que ceux utilisés par les gouvernements (météo, militaire) ou les centres de recherche (universités) ?<br />
ares-team
Non… Ils sont surtout équipé de gros disque dur pour le stockage, mais ne sont pas des monstres en calcul.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

OneWeb opère maintenant 74 satellites en orbite
Apple n'a apparemment pas abandonné son AirPower en interne
Intel : la future plateforme de bureau, Rocket Lake-S, introduira PCI-Express 4.0 et Xe Graphics
Un nouveau processeur faible conso Intel Lakefield apparaît sur Geekbench
L'armée américaine travaille sur un robot pour réparer les satellites en orbite
Coronavirus : un député ironise sur la prétendue responsabilité de la 5G dans la propagation du virus
Le prix du SSD Interne Samsung 860 QVO 1To en chute libre
Quel PC portable choisir pour le télétravail ?
Covid-19 : Apple va fournir des masques au personnel soignant aux Etats-Unis et en Europe
Amazon va désormais donner la priorité aux livraisons de produits dits
Haut de page