COVID-19 : le MIT planche sur l'analyse de la toux depuis un smartphone pour un diagnostic préliminaire

02 novembre 2020 à 14h20
6
Toux

On le sait, les gens réagissent différemment lorsqu'ils contractent la COVID-19. Certains présentent des symptômes tels que la fièvre, la fatigue ou la perte de goût, quand d'autres, testés positifs, ne souffrent en apparence d'aucun mal. Or, selon des chercheurs du MIT, tout ne serait pas noir ou blanc…

En effet, les personnes asymptomatiques ne seraient pas complètement épargnées par le virus. Selon une nouvelle recherche, la présence de la COVID-19 dans l'organisme modifierait la manière de tousser. Imperceptible à l'oreille humaine, ce changement pourrait cependant être détectée par des algorithmes d'intelligence artificielle.

Bientôt un diagnostic préliminaire clé-en-main ?

Les chercheurs du MIT ont mis au point un modèle capable d'analyser les toux forcées. Cet algorithme a été entrainé par des dizaine de milliers de personnes infectées ou non. Et le moins que l'on puisse dire c'est que les résultats sont prometteurs. Le dispositif serait aujourd'hui capable d'identifier correctement les personnes infectées avec un taux de 98,5 %.

L'idée est de permettre au plus grand nombre de tester le mécanisme via une application mobile exploitant le microphone du smartphone, voire directement au travers d'un navigateur Web. La toux ainsi enregistrée est envoyée vers les serveurs qui se chargeront de l'analyser.

En fin de compte, il s'agit donc d'auto-effectuer un diagnostic préliminaire avant de prendre la décision de se rendre à un centre de test pour confirmer ou infirmer le résultat.

« Une implémentation efficace de cet ensemble d'outils de diagnostic pourrait permettre de diminuer la propagation du virus si tout le monde l'utilise avant de se rendre en classe, à l'usine ou au restaurant », affirme Brian Subirana, un chercheur du MIT impliqué sur ce projet.

La toux comme facteur clé de l'état de santé

Par le passé, l'analyse de la toux avait été utilisée pour repérer des personnes potentiellement atteinte d'asthme ou de pneumonie. Le MIT rapporte même qu'il est possible de savoir si une personne est sujette à la maladie d'Alzheimer en observant une dégradation des cordes vocales.

Les chercheurs expliquent ainsi que le son de la toux et de certains mots sont influencés par les cordes vocales et les organes périphériques. Le simple fait de tousser peut révéler le sexe de la personne mais également la langue maternelle et même son état émotionnel. « Il y a des sentiments imbriqués dans votre toux », explique Brian Subirana. Et d'ajouter : « nous nous sommes dit : pourquoi ne pas essayer de voir si les bio-marqueurs pour Alzheimer sont également efficaces pour la COVID ».

Source : MIT

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
cirdan
«&nbsp;En effet, les personnes asymptomatiques ne seraient pas complètement épargnées par le virus.&nbsp;»<br /> Ben non, puisqu’il est dans leur organisme
vbond007
Je trouve ça tout simplement incroyable.<br /> Pour ce genre de chose la technologie et l’IA sont fantastiques.<br /> Ce n’est pas le cas dans tous les domaines hélas.
FredericJacques
Il faudra voir quelle sera la conformité des smartphones à venir. Plus seulement question d’être conforme IPxx. Il faudra de nouveaux standards pour que l’on puisse (liste non exhaustive) : tousser dessus, éternuer dessus, pet… dessus, uri… dessus, saigner dessus, etc…<br /> Au final on aura un bilan de santé complet en temps réel … on arrête pas le progrès
raymond_raymond
" Pourquoi ne pas essayer de voir si les biomarqueurs pour Alzheimer sont également efficaces pour la COVID" Pour le moment il existe 3 biomarqueurs d’Alzheimer dont les tests ne sont pas fiables et la voix n’est en aucun cas un biomarqueur en témoigne cet article d’une revue Suisse: https://www.santeperso.ch/Applications-concretes/Maladie-d-Alzheimer-deja-trois-biomarqueurs-utilises-en-routine<br /> Donc votre application pour vous pister encore un peu plus non merci.
cirdan
Que si tu as le virus dans ton organisme, tu n’es donc pas épargné à moins de considérer qu’il n’y a aucune différence entre les porteurs et les non-porteurs.<br /> Etre épargné ne signifie pas forcément ne pas être attaqué. D’autant plus que tu peux être asymptomatique quelques jours et voir ton état changer ensuite.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Moins de 30€, c'est l'offre du moment sur les écouteurs sans fil de chez OPPO !
Voilà à quoi devrait ressembler le Pixel 7a, nouvelle version accessible du smartphone signé Google
Véhicules électriques : pourquoi Tesla perd des parts de marché aux États-Unis ?
Fnac vous offre une manette à l'achat d'une Xbox Series S bardée de bonus
OnePlus et mises à jour : le fabricant aurait-il enfin entendu ses clients ?
Galaxy S23 : ça y est, on sait quand Samsung va dégainer !
Enfin un site pour obtenir plus rapidement votre nouveau passeport ou carte d'identité !
Promo folle sur le SSD 2,5
Un iPhone XR neuf à moins de 10€ ? C'est possible avec ce forfait 100 Go
Avec cette ODR, l'OPPO Reno 8 Lite est à moins de 370€ !
Haut de page