Apple : bientôt l'analyse de l'air dans les Apple Watch et les iPhone ?

30 septembre 2020 à 15h27
2

Les futurs iPhone ou montres Apple Watch pourrait être en mesure d'analyser l'air pour y détecter de potentiels dangers.

Si vous habitez en ville et que vous êtes adepte du jogging, il y a de fortes chances pour que vous évitiez de courir aux heures de pointe. Pour cause, le matin, le midi ou le soir, lorsque le trafic bat son plein, l'air se charge d'autant plus en dioxyde de carbone et mieux vaut ne pas trop ouvrir ses alvéoles !

En outre, d'autres substances potentiellement néfastes pour l'organisme peuvent également circuler dans l'air et Apple pourrait prochainement vous permettre de les détecter.

Un capteur de particules

Selon un brevet récemment découvert par le blog spécialisé AppleInsider, la firme de Cupertino s'intéresserait à un capteur de particules intégrable à un appareil électronique portable.

Le dispositif serait composé de trois lasers infra-rouges permettant de détecter, en les réfléchissant, les particules déplacées par le vent. Ces derniers seraient accompagnés de trois lentilles de réflexion et de photodiodes pour recevoir les signaux lumineux. L'ensemble permettrait d'identifier la concentration des particules dans l'air.

Les rayons infrarouges seraient projetés dans différentes directions pour obtenir une cartographie 3D de l'air ambiant et déterminer plus précisément la position exacte de certaines particules.

Oui mais... pourquoi

Pour la promotion de sa montre connectée, Apple joue sur deux tableaux. La société s'adresse indéniablement aux sportifs mais présente également sa montre comme un moniteur d'activités pour le suivi de la santé de chaque utilisateur.

Dans sa dernière version watchOS 7 permet de mesurer le taux d'oxygène dans le sang, d'effectuer un électrocardiogramme et de recevoir des alertes sur un rythme cardiaque irrégulier. La société communique d'ailleurs largement sur le rôle primordial qu'aurait joué sa montre sur la santé de plusieurs utilisateurs.

L'idée de mesurer la qualité de l'air n'est donc pas anodine. On image qu'un tel mécanisme, s'il voit le jour, permettra par exemple de repérer une fuite de gaz inodore ou de prévenir un taux de particules fines trop important.

Et qui sait, peut-être qu'Apple sera en mesure de détecter la nature d'un virus. Certains chercheurs planchent notamment sur l'identification de la COVID-19 dans l'air… À suivre.

Source : AppleInsider

2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Les nouveaux AirPods arriveront en 2021 tandis que l'AirPods Studio est finalement repoussé
Audius, plateforme blockchain de streaming musical, se lance avec Deadmau5
Le navigateur gamer Opera GX propose de nouveaux thèmes et un outil de nettoyage
Devil May Cry 5 Special Edition : pas de ray-tracing pour la version Xbox Series S
Ambitieux, le Japon vise la neutralité carbone à 2050
Un utilisateur de crypto-monnaies déplace 1,15 milliard de dollars de Bitcoin (BTC)
Qui a peur de Huawei ? : (re)voir le reportage sur le géant chinois des télécoms en intégralité
Il y a du Cloud gaming sur Facebook, mais pas sous la forme d'un service
Test Bose QC Earbuds : d'excellents écouteurs, à un détail près
L'enceinte connectée Google Nest Mini à un excellent prix
scroll top