Distribution de masques par La Poste : comment Docaposte, sa filiale numérique, a contribué

15 mai 2020 à 08h15
0
Plateforme masques La Poste ©Clubic
© Clubic

La société de la branche numérique du groupe a mis en ligne la plateforme masques-pme.laposte.fr en un temps record.

Actif depuis le 2 mai, le site masques-pme.laposte.fr fait office de plateforme de distribution de masques pour les TPE et PME de moins de 50 salariés, étendue depuis le 11 mai aux associations employant des salariés, aux micro-entrepreneurs, ainsi qu'aux professions libérales et au monde agricole. Sans accroc majeur pour l'instant. Un succès à mettre au crédit de Docaposte, la filiale numérique du groupe La Poste.

Du contrôle des entreprises à la livraison, Docaposte a développé toutes les fonctionnalités du parcours sur la plateforme

Pour mettre en place la plateforme masques-pme.laposte.fr, le ministère de l'Économie et des Finances a sollicité le concours de La Poste, qui a décidé de mettre à contribution la société de sa branche numérique, Docaposte. Celle-ci est parvenue à développer en moins d'une semaine la plateforme qui met à disposition des professionnels français 10 millions de masques, dont près d'1,5 million ont déjà trouvé preneurs.

En quelques jours, il a fallu que Docaposte avale le cahier des charges spécifiques fourni par l'État. La filiale de La Poste a donc déployé pour la plateforme de nombreuses fonctionnalités destinées à encadrer et fluidifier le parcours client, comme le contrôle d'éligibilité des entreprises et structures qui se connectent au dispositif, mais aussi un outil de commande des masques basé sur le nombre de salariés de la société qui en fait la demande, une solution de paiement sécurisé en ligne ainsi qu'une assistance utilisateurs tout au long du parcours sur la plateforme, sans oublier un lien établi avec les systèmes de suivi de colis Colissimo.

Le développement de masques-pme.laposte.fr a mobilisé près d'une cinquantaine des salariés de Docaposte.

Un savoir-faire technologique reconnu

Depuis sa création en 2007, Docaposte a développé un véritable savoir-faire 2.0 en devenant un tiers de confiance numérique capable de concevoir, héberger et exploiter des plateformes web d'échanges sécurisés facilitant la vie de nombreux métiers et secteurs, comme les banques et les assurances.

La société est par exemple connue comme étant l'opérateur des plateformes infogreffe.fr et jedeclare.com, et s'est illustrée en développant en moins de deux semaines « Devoirs à la maison », le dispositif déployé à la demande du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse. Elle opère également la Plateforme Régionale d’Innovation en e-Santé Mutualisée (PRIeSM) et KYC, outil qui aide les institutions financières à lutter contre la fraude.

Ces dernières années, Docaposte a déployé différentes plateformes en s'appuyant sur un socle technologique évolutif qui lui permet de les implanter sur les serveurs des clients ou bien en mode SaaS (logiciel en tant que service), en étant hébergées dans l'un de ses quatre centres de données . L'entreprise dispose de ses propres briques technologiques (pour la signature, l'archivage ou le vote électronique par exemple) et s'appuie sur celles de la Poste. Elle sollicite aussi des technologies de pointe comme l'IA et la blobkchain pour conserver ce fameux savoir-faire made in France.

Modifié le 15/05/2020 à 08h30
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report
scroll top