NordNet MAX : téléphone et Internet par satellite illimité la nuit

02 avril 2013 à 18h17
0
NordNet, filiale d'Orange, complète son offre d'Internet par satellite d'une nouvelle offre haut de gamme, baptisée « MAX ».

0140000005617574-photo-logo-nordnet.jpg

La gamme grand public d'Internet par satellite de NordNet comprend désormais deux offres. L'offre JET à 30 euros/mois lancée l'année dernière incarne maintenant l'entrée de gamme. Elle exploitait le jeune satellite d'Astra qui offrait alors un débit inégalé de 20 Mbps en réception.

Mais entre temps Eutelsat a aligné sa gamme Tooway, exploitant son satellite KA-SAT, qu'il met à disposition de distributeurs comme NordNet. En l'occurrence ce dernier n'a adopté que l'offre Tooway L (et pas toute la panoplie), qu'il agrémente d'une offre de téléphonie fixe.

Pour 45 euros/mois, le forfait Internet Satellite MAX donne donc accès à Internet à 20 Mbps en réception et à 6 Mbps en émission avec un quota de 20 Go/mois de jour ou en illimité de nuit (23h à 7h). Elle inclut également une ligne téléphonique résidentielle avec appels illimités vers les fixes.

Deux options sont proposées : les appels illimités vers les portables, pour un montant inconnu, et une offre totalement illimité, pour un montant à nouveau inconnu, mais qu'on devine légèrement supérieur aux 75 euros/mois de l'offre Tooway Absolute.

Dans tous les cas, l'équipement peut être mis à disposition sans surcout pendant la durée de l'abonnement ou vendu. Les bricoleurs peuvent l'installer eux-mêmes, les autres faire appel à un antenniste professionnel. Une tête TV est incluse pour capter un bouquet gratuit (TNT) ou souscrit séparément. Notons pour conclure que l'histoire ne dit pas si les clients de l'offre JET peuvent migrer simplement vers l'offre MAX en pointant leur antenne vers le bon satellite.

0190000004308738-photo-satellite-ka-sat.jpg

Pour aller plus loin :

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page