Pas de Freebox v7 avant 2016, les annonces sur la mobilité repoussées

Par
Le 30 juin 2015
 0
Lors de la convention Free 2015, Xavier Niel et Maxime Lombardini ont échangé avec quelques membres de la communauté de freenautes. Peu d'annonces à se mettre sous la dent, si ce n'est le retard de l'arrivée de la Freebox v7.

Alors qu'elle était attendue pour 2015 (voir Free : la Freebox v7 pour 2015, une nouvelle box low cost pour 2014 ?), la Freebox v7 ne verra donc pas le jour avant « 8 à 12 mois », comme le rapporte Univers Freebox, présent lors de cette convention.

La mini 4K, un « joli succès »

Maxime Lombardini a préféré évoquer la récente Freebox mini 4K, parlant d'un « joli succès », sans toutefois préciser quel niveau avaient atteint les recrutements. L'intéressé a toutefois indiqué que la mini 4K n'avait pas été sujette à une vente privée, preuve selon lui que cette nouvelle box séduit malgré les bugs de ses débuts.

Des problèmes sur lesquels est revenu Xavier Niel, qui a précisé que « ces bugs n'étaient pas du fait de Free pour la plupart », critique à peine voilée envers Google et son Android TV.


« On travaille avec Orange sur la fin de l'itinérance »

Durant cette convention, les questions autour de la mobilité n'ont pas manqué, Xavier Niel faisant monter la sauce médiatique depuis quelques mois déjà au sujet d'une annonce à venir. Initialement attendue pour cet été, cette dernière n'interviendra finalement qu'après le mois d'août, sans d'autres précisions. Le patron de Free a simplement indiqué pouvoir « faire des choses plus agressives ».

Free comptera sans doute sur cette annonce pour accroître son parc d'abonnés, objectif dont la couverture est également une clé. Concernant ce point, Maxime Lombardini a déclaré « travailler avec Orange sur la fin de l'itinérance ». Un contrat « ancien, signé à une époque où il y avait moins d'utilisation de la data », ce qui, selon les dirigeants de Free, explique la moindre qualité du réseau en itinérance, problème dont ils ne s'estiment pas responsables.

Pour s'émanciper d'Orange et respecter ses obligations de couverture, Free assure déployer son réseau en propre à « un rythme accéléré », assurant avoir posé « un nombre très important d'antennes », sans donner, encore une fois, de chiffres.

Niel a toutefois précisé que, selon lui, Free Mobile aura « une bonne couverture en propre lorsque nous dépasserons les 10 000 antennes ». Un nombre pas encore atteint, puisque Free rencontre quelques difficultés sur les zones fortement peuplées, à Paris ou à Lyon. Une situation qui est amenée à évoluer, puisque le patron de Free précise qu'il ne manque sur Paris que « 150 antennes, dont 80 ont déjà trouvé un accord ».

08092843-photo-convention-free.jpg
Crédit : Univers Freebox

Autre motif d'espoir pour Free Mobile, la disponibilité au premier juillet de 5 MHz duplex dans la bande 1800 MHz, rétrocédés par Bouygues Télécom, alors que Orange et SFR doivent également rendre 5 MHz à Free. Maxime Lombardini n'a pas précisé quand seront utilisées ces nouvelles fréquences qui devraient permettre aux possesseurs d'iPhone 5 de bénéficier de la 4G et du fair use de 20 Go.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Freebox V7

scroll top