Ralentissements, sites inaccessibles : comment régler la panne Free

Par ,
le 24 janvier 2018
 0
Après l'écran noir sur la TV par IP pour des dizaines de milliers d'abonnés Free la semaine dernière, c'est maintenant l'accès à de nombreux sites web qui s'avère difficile, voire impossible. En cause, semble-t-il, un problème de DNS que ne confirme toujours pas le fournisseur d'accès. Mais changer les DNS, justement, permet de rétablir une connexion potable.

Clubic vous livre la marche à suivre pour changer les DNS d'une Freebox.

Méthode 1 : changer les DNS de votre Freebox


Les avaries se multiplient chez Free, avec une seconde panne d'ampleur en une semaine. Depuis lundi soir, de nombreux abonnés signalent des ralentissements de connexion, voire l'inaccessibilité de certains domaines, et pas des moindres : celui de Google, par exemple, et sa galaxie de services comme Gmail ou YouTube. En attendant l'explication officielle de Free, qui ne s'est toujours pas exprimé, sachez qu'il est possible de parer au plus pressé.

Il s'agirait en fait d'un problème touchant les serveurs DNS de Free. Les changer permet de retrouver une connexion normale. C'est la méthode la plus simple. Pour cela, il faut vous rendre, depuis un ordinateur connecté à votre Freebox, sur l'interface mafreebox.freebox.fr. Dans le menu, vous sélectionnez les Paramètres de la Freebox, puis cliquez sur DHCP. Ensuite, il vous suffit de remplacer l'adresse des serveurs DNS 1 par l'adresse 80.67.169.12. Pour les serveurs DNS 2, inscrivez 80.67.169.40. Il s'agit ici des DNS de FDN (pour French Data Network), qui visent à « lutter contre la censure du net » en proposant de façon libre ces DNS.

01f4000008643708-photo-free-op-rateur-logo.jpg


Méthode 2 : passer par un proxy IP ou web


Il ne vous reste plus ensuite qu'à enregistrer les changements dans l'interface mafreebox.freebox.fr, puis à redémarrer tous les périphériques connectés, que ce soit votre PC, tablette, enceinte connectée ou smartphone, pour qu'ils prennent en compte le changement de DNS.

Une autre méthode, plus complexe, consiste à utiliser un serveur proxy. Il en existe par IP, gratuits, mais attention, il faut parfois en essayer plusieurs avant d'en trouver un qui ne ralentisse pas trop votre connexion. Vous en trouverez pléthore sur Xroxy.com ou Samair.ru. Il existe aussi des proxy web qui redirigent vos connexions vers un site souvent financé par la pub. Vous pouvez, pour cela, tester Proxynova.com ou Free-proxy.fr. En attendant le retour à la normale, vous pouvez aussi vous adresser directement à Free via, par exemple, son compte Twitter.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top