Ralentissements, sites inaccessibles : comment régler la panne Free

24 janvier 2018 à 11h56
0
Après l'écran noir sur la TV par IP pour des dizaines de milliers d'abonnés Free la semaine dernière, c'est maintenant l'accès à de nombreux sites web qui s'avère difficile, voire impossible. En cause, semble-t-il, un problème de DNS que ne confirme toujours pas le fournisseur d'accès. Mais changer les DNS, justement, permet de rétablir une connexion potable.

Clubic vous livre la marche à suivre pour changer les DNS d'une Freebox.

Méthode 1 : changer les DNS de votre Freebox

Les avaries se multiplient chez Free, avec une seconde panne d'ampleur en une semaine. Depuis lundi soir, de nombreux abonnés signalent des ralentissements de connexion, voire l'inaccessibilité de certains domaines, et pas des moindres : celui de Google, par exemple, et sa galaxie de services comme Gmail ou YouTube. En attendant l'explication officielle de Free, qui ne s'est toujours pas exprimé, sachez qu'il est possible de parer au plus pressé.

Il s'agirait en fait d'un problème touchant les serveurs DNS de Free. Les changer permet de retrouver une connexion normale. C'est la méthode la plus simple. Pour cela, il faut vous rendre, depuis un ordinateur connecté à votre Freebox, sur l'interface mafreebox.freebox.fr. Dans le menu, vous sélectionnez les Paramètres de la Freebox, puis cliquez sur DHCP. Ensuite, il vous suffit de remplacer l'adresse des serveurs DNS 1 par l'adresse 80.67.169.12. Pour les serveurs DNS 2, inscrivez 80.67.169.40. Il s'agit ici des DNS de FDN (pour French Data Network), qui visent à « lutter contre la censure du net » en proposant de façon libre ces DNS.

01F4000008643708-photo-free-op-rateur-logo.jpg


Méthode 2 : passer par un proxy IP ou web

Il ne vous reste plus ensuite qu'à enregistrer les changements dans l'interface mafreebox.freebox.fr, puis à redémarrer tous les périphériques connectés, que ce soit votre PC, tablette, enceinte connectée ou smartphone, pour qu'ils prennent en compte le changement de DNS.

Une autre méthode, plus complexe, consiste à utiliser un serveur proxy. Il en existe par IP, gratuits, mais attention, il faut parfois en essayer plusieurs avant d'en trouver un qui ne ralentisse pas trop votre connexion. Vous en trouverez pléthore sur Xroxy.com ou Samair.ru. Il existe aussi des proxy web qui redirigent vos connexions vers un site souvent financé par la pub. Vous pouvez, pour cela, tester Proxynova.com ou Free-proxy.fr. En attendant le retour à la normale, vous pouvez aussi vous adresser directement à Free via, par exemple, son compte Twitter.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top