Débit internet : l'Arcep juge les speedtests peu fiables

Alexandre PAULSON
06 juin 2018 à 10h55
0
Le gendarme des télécoms doute de la fiabilité, et même de la sincérité des tests de débit actuellement sur le marché. Faute de pouvoir effectuer elle-même un travail sérieux, l'Arcep renonce à son propre observatoire, mais prépare un cahier des charges visant à rendre les tests plus transparents pour le consommateur.

Sans aller jusqu'à créer un label qui distinguerait bons et mauvais tests, l'Arcep veut promouvoir les bonnes pratiques et compte sur les FAI pour les valoriser.

Méthodes variables

Que vaut ma connexion internet ? Pour vous en faire une idée, vous avez sûrement déjà lancé un test de débit. Il en existe pléthore : Speedtest, nPerf, testdebit, etc... Tous proposent de vous faire connaître vos débits montants et descendants réels. Mais pour l'Arcep, ces tests ne valent pas grand chose. C'est ce qui ressort, entre autres, de son rapport sur l'état d'internet en France publié mardi 5 juin.

Concernant les speedtests, l'Arcep pointe du doigt l'absence de méthodologie unique et certifiée : certains tests vous livrent votre débit maximum, quand d'autres vous communiquent votre débit moyen. Certains se font en mono thread (une seule connexion), d'autres en multi-thread. L'Arcep doute aussi de la neutralité de certains tests. Celle du Netflix Speed Index, qui mesure les débits moyens de chaque opérateur sur la plateforme, est sujette à caution, Netflix ayant des accords avec certains FAI.

08337490-photo-speedtest-bbox-ftth-d-bit-montant-250-mbps.jpg


Un code de bonne conduite

L'Arcep critique également ce que les opérateurs font de ces tests, choisissant les données qui leur permettent de revendiquer par la pub le titre de n°1 ou de meilleur service sur telle ou telle offre. Désireuse de rendre les tests de débit plus transparents et plus fiables, l'Arcep commence par faire le ménage chez elle, en renonçant à publier, comme elle le faisait chaque année, son propre observatoire sur la qualité de l'internet fixe.

L'institution est en revanche en train de finaliser un cahier des charges qui précise l'ensemble des informations à prendre en compte pour un test fiable (l'offre commerciale, le type de connexion, etc.), et la manière de mesurer le débit (durée du test, nombre de threads, etc.). Les FAI ne seront pas obligés de suivre cette méthodologie, l'Arcep refusant l'idée d'un label. Mais refuser de s'y soumettre pourrait nuire à l'image des fournisseurs auprès des consommateurs.

Internet : les Français inquiets pour leurs données personnelles (Arcep)
Un souci de connexion Internet ? Prévenez l’Arcep
Arcep : des cartes pour évaluer la couverture mobile des opérateurs
Une carte de l’Arcep vous aidera à choisir un opérateur mobile
Modifié le 06/06/2018 à 17h44
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
scroll top