Un arrêté pour créer le label "numérique inclusif" : le dernier cadeau de Mounir Mahjoubi

Alexandre Boero Contributeur
28 mars 2019 à 17h50
0
clavier-pixabay.jpg
Pixabay

13 millions de Français restent en difficulté avec le numérique. L'arrêt pris par le gouvernement va octroyer un label aux entités qui proposent des dispositifs visant à accompagner et favoriser l'insertion des oubliés du numérique.

Avant de troquer sa casquette de secrétaire d'État chargé du Numérique pour celle de candidat à la mairie de Paris, Mounir Mahjoubi a laissé un dernier cadeau avec la publication au journal officiel, mercredi, d'un arrêté datant du 26 mars 2019 qui vient créer le label « numérique inclusif ». Celui-ci vise à récompenser les dispositifs destinés à guider sur le chemin du numérique les millions de Français qui n'utilisent pas ou peu Internet, et qui éprouvent des difficultés face à la technologie : ils sont encore 13 millions aujourd'hui.

Les services publics territoriaux, principaux acteurs de l'inclusion numérique

Dans son programme présidentiel, Emmanuel Macron promettait « d'ici 2022, de pouvoir effectuer 100 % des démarches administratives depuis Internet ». Pour parvenir à cet objectif plutôt ambitieux, l'État compte notamment sur les services publics territoriaux, placés en première ligne de par leur position et leur implantation au sein de la société.

Le secrétariat d'État de Mounir Mahjoubi avait ainsi élaboré une stratégie nationale pour un numérique inclusif basée sur quatre axes : établir les vrais besoins des publics numériques, réunir les acteurs en créant une large coalition, renforcer les capacités des acteurs qui travaillent au quotidien à cette inclusion et documenter pour favoriser le partage de bonnes pratiques. Cette stratégie doit faire basculer les personnes en difficulté en situation d'autonomie, donner les outils nécessaires aux aidants (associations, travail social, guichets de service public) et soutenir la mise en place d'actions cohérentes par les collectivités territoriales.



« Pour qu'il n'y ait plus un seul oublié du numérique »

Les acteurs qui travaillent à l'inclusion numérique comme les entreprises privées, l'État, les collectivités ou les opérateurs de service public, devront participer au financement et à la mise en œuvre d'actions coordonnées. Les dispositifs proposés par ces acteurs reconnus comme permettant le développement des outils numériques et de la diffusion de la culture seront ainsi labellisés par l'Agence du numérique, gratuitement.

« Ce label est le résultat d'un an et demi de travail avec tous les acteurs de la médiation numérique à travers la France, avec toutes les collectivités territoriales », a indiqué Mounir Mahjoubi dans une vidéo postée sur son compte Twitter. « Ce label va permettre de labelliser, de reconnaître toutes les initiatives, les produits et les services qui font qu'en France on se mobilise aujourd'hui pour qu'il n'y ait plus un seul oublié du numérique. Le label ''numérique inclusif' sera la marque de confiance de l'État et des collectivités vis-à-vis des solutions nouvelles », a conclu celui qui vit ses dernières heures comme secrétaire d'État au Numérique. Un ultime baroud d'honneur.



1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Les salariés de Microsoft appellent leur direction à cesser d'être
En France, une campagne est lancée contre la

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top