uProxy : Google contourne la censure

22 octobre 2013 à 15h58
0
00C8000004812470-photo-logo-google.jpg
Avec uProxy, Google s'attaque à la censure sur le Web. Au risque de réveiller quelques tensions avec certains pays.

Actuellement se tient à New York la conférence Google Ideas, évènement durant lequel le géant de Mountain View a dévoilé un service permettant de contourner certaines limitations quant à la navigation sur le Web.

Développé par les chercheurs de l'université de Washington, uProxy se présente sous la forme d'une extension pour Chrome et Firefox, et qui permettra d'une part, de trouver un proxy gratuit et s'y connecter, d'autre part, de transformer son ordinateur en serveur proxy, afin d'en donner l'accès à d'autres personnes.

Pour rappel, un proxy permet de se connecter directement à un serveur distant, ce dernier se chargeant d'effectuer la requête qu'il vous est impossible de formuler dans le pays d'origine.


Avec ce service, Google cherche évidemment à contourner la censure qui s'applique dans certains pays : on pense évidemment à la Tunisie ou à l'Egypte au moment du printemps arabe, mais aussi à la Chine. Un pays avec lequel les relations s'étaient pourtant réchauffées, lorsque Google avait désactivé sa fonction d'avertissement sur la censure chinoise.

uProxy ouvre cependant d'autres portes : un ami aux États-Unis, et vous voilà capable d'utiliser Netflix par exemple. Tous les services géolocalisés se voient ainsi menacés par cette extension, qui rend l'usage de proxy particulièrement simple.

Rappelons toutefois que, devant la loi, vous êtes responsable de votre connexion Internet, et de ceux qui l'utilisent. Pour ceux que cela intéresse, vous pouvez vous inscrire à la bêta en remplissant le formulaire sur cette page.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft plancherait aussi sur ses lunettes connectées
Synology DS214play : du transcodage à la volée pour faciliter le multimédia
Free veut facturer aux chaînes l'accès au replay
Intel se fait le chantre de Miracast
Freebox Player 1.2.9 : enfin l'AirPlay mirroring et améliorations pour les MKV
Numericable bénéficie de la perte du pouvoir de sanction de l'Arcep
Wikipedia renforce sa lutte contre les publi-rédactionnels
AppDays : conférence sur les applications mobiles les 7 et 8 novembre
Google rachète la startup française FlexyCore pour optimiser Android
Pour son assistant vocal, BlackBerry signe avec Wolfram Alpha
Haut de page