Le Sénat dépose son rapport d'information sur la neutralité d'Internet

23 février 2011 à 12h08
0
Après une première proposition de loi déposée par le groupe socialiste à l'Assemblée nationale et dont le vote a été repoussé au mois de mars, les spécialistes de la neutralité du réseau s'attendaient à ce que des institutions clés donnent leur avis. C'est le cas ici du Sénat qui émet son rapport d'information.

00A0000001706574-photo-le-logo-du-s-nat.jpg
D'entrée, les sénateurs Pierre Hérisson (UMP), Catherine Morin-Desailly (Union Centriste) et Bruno Retailleau (ex-MPF), posent comme postulat de départ le besoin d'instaurer une certaine régulation du trafic. Selon les termes du sénateur Hérisson, l'accroissement de la demande en bande passante pour les « usages innovants », tels que la vidéo à la demande, « incite ou incitera certains acteurs à restreindre ou à prioriser l'accès au réseau, en vue d'éviter son engorgement ».

Pour rappel, la plupart des positions de ce rapport avaient déjà filtré notamment dans nos colonnes. En effet, tous ne sont pas au clair sur cette notion de filtrage du réseau même pour des raisons exceptionnelles. Par exemple, certaines pistes évoquent clairement l'interdiction de tout filtrage. C'est le cas d'Emmanuel Gabla du CSA qui considère qu'il est important d' « éviter la marginalisation de certaines sources d'information par le filtrage ou la diminution de qualité de services. Sous cet angle, le principe de neutralité du net se doit d'être le garant de la liberté d'expression ».

Pour sa défense, Pierre Louette, secrétaire général d'Orange commente l'explosion de l'échange de données via les mobiles. Il explique : « les chiffres sont assez largement connus mais on ne cesse de rappeler à quel point le trafic augmente. La consommation de données sur le réseau mobile a été multipliée par 2,5 entre 2008 à 2009. Un milliard de vidéos sont regardées par jour sur YouTube. Il existait, en 2009, 5 milliards de téléphones mobiles, dont 400 millions de smartphone, qui consomment autant de données que les 4,6 milliards d'autres téléphones ». Il y aurait donc un besoin patent de régulation pour les opérateurs.

Toujours est-il que ce document est un bon point de départ à toute nouvelle discussion, notamment parlementaire au sujet de la neutralité du réseau. Il faudra l'ajouter à la position de l'Union européenne qui devrait être publiée dans quelques jours. Histoire d'éviter les discussion peu constructives comme ce fut le cas lors de la proposition socialiste devant l'Assemblée nationale.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Apple supprime l'application iOS de Shadow pour violation des règles de l'App Store

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top