Fnac : le DRM tue le livre électronique ?

24 janvier 2011 à 18h15
0
« Le photocopillage tue le livre. » D'aucuns diraient que le DRM 1 aussi. De nombreux acheteurs mal avisés de la Fnac pourraient effectivement faire les frais d'un verrou numérique inattendu, comme l'a relaté ce week-end un blogueur agacé, invitant pour l'occasion les consommateurs lésés à pirater leurs propres achats.

Le rayon livres numériques de Fnac.com référence 80 000 ouvrages, qui sont mis en vente tels que les éditeurs les ont livré. Contrairement à Amazon ou Apple qui distribuent chacun un seul format propriétaire, la Fnac distribue quant à elle en partie au format ePub, en partie au format PDF. Mais format standard n'implique pas nécessairement absence de DRM.

000000F003943252-photo-fnacbook.jpg

DRM de rigueur (et inversement ?)

La totalité du catalogue, à l'exception d'un petit millier de livres d'après un porte-parole du cybermarchand, est donc protégée par le verrou numérique propriétaire Adobe Digital Editions. Celui-ci est pris en charge par une quarantaine de dispositifs du marché, des ordinateurs aux smartphones, en passant par des tablettes mais aussi et surtout des liseuses de livres électroniques. En échange de l'association à un compte Adobe ID, un livre protégé par ADE peut être lu sur six dispositifs différents. « Adobe Digital Editions est d'une certaine manière le DRM le plus ouvert, » ironise ainsi le porte-parole de Fnac.com. Il ne peut en revanche ni être revendu, ni prêté à un ami.

Manque de transparence

L'ennui, c'est que la Fnac manque de transparence à ce sujet et que, qui plus est, elle n'apporte qu'un soin très approximatif à la bonne tenue des fiches produits de son catalogue.

Certaines fiches omettent ainsi de mentionner qu'un verrou numérique restreint l'utilisation du livre. Torts partagés, assure notre porte-parole, puisque ce serait à l'éditeur de transmettre cette information.

Quand bien même c'est indiqué, la mention « ACS4 » pour « type de DRM » est pour le moins obscure. Et ce n'est pas l'infobulle listant les différents formats proposés qui va nous éclairer. Adobe Digital Editions y est certes bien évoqué, mais ni les inconvénients, à commencer par la nécessité d'être connecté à Internet à la première lecture ou au transfert d'un livre acheté, ni même les quelques avantages de ce verrou numérique, tel que la possibilité de re-télécharger ses achats, ne sont ainsi présentés sur le site.

01E0000003943290-photo-fnac-livres-num-riques.jpg

Si le marché de la musique en ligne est désormais débarrassé de ces contraignants verrous numériques, le marché émergent du livre électronique a encore du chemin à parcourir. La Fnac « reconnait que son site mérite quelques améliorations ». La liste des dispositifs pris en charge devrait ainsi être prochainement mise en avant, et la foire aux questions enrichie. Le possesseur d'un Amazon Kindle, par exemple, devrait donc bientôt être prévenu avant de passer en caisse. Le distributeur aurait enfin d'ores et déjà engagé des réflexions sur l'abandon des DRM avec les éditeurs.

1 Digital right management : gestion numérique des droits.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Soyez toujours courtois dans vos commentaires et respectez le réglement de la communauté.

0
0

Actualités récentes

La 5G chez SFR : forfaits, villes et zones couvertes, notre guide pour tout savoir
Le jeu VR Medal of Honor: Above and Beyond présente ses modes multijoueurs
AMD gagne du terrain chez les joueurs selon une étude menée via Steam
Logiciels open source : GitHub fait le point sur 2020 et les temps de détections des vulnérabilités
Black Friday Amazon et Cdiscount : les meilleurs bons plans high-tech ce jeudi
Après The Mandalorian, au tour de Kratos d'avoir son skin sur Fortnite
Test Haven : un jeu cuit avec amour dans un four un peu trop chaud
Le DOOM Slayer aura droit à un costume... sur Fall Guys
Samsung Internet 13.0 : vie privée, meilleure ergonomie et bientôt des extensions
iPhone 12 : des soucis d'épuisement spontané de la batterie rapportés par des utilisateurs

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
Haut de page