Drivy, l'autre français avec BlaBlaCar qui chamboule la voiture

0
Comme BlaBlaCar en avril, sa cousine Drivy met le cap sur l'Allemagne, en rachetant son concurrent.
Un mouvement stratégique pour la start-up, leader dans la location de voiture entre particuliers.


La location de voiture entre particuliers, il fallait y penser. C'est ce qu'a fait le français Drivy en 2010, en marchant dans les pas de celui qui s'appelait alors Covoiturage.fr, BlaBlaCar aujourd'hui. Cinq ans plus tard, les deux sociétés partagent deux points communs : elles ont imposé un nouveau mode d'utilisation de la voiture, surfant sur le succès de l'économie du partage, et ont racheté le leader du marché en Allemagne.


Présentation du concept de voiture en tant que service de Drivy - Source : Drivy.


En avril, BlaBlaCar reprenait le numéro un allemand du covoiturage, Carpooling, s'emparant du marché dans ce pays, et renforçant son statut de leader mondial. En juin, Drivy signe une opération proche, en rachetant Autonetzer, numéro un allemand de la location de voiture entre particuliers. Drivy proposera ainsi 11 000 véhicules à 100 000 utilisateurs en Allemagne, et 38 0000 automobiles à 600 000 utilisateurs en Europe.

Une ambition européenne

Le marché allemand n'a pas été choisi par hasard. Pionnier et extrêmement dynamique dans le covoiturage, il l'est tout autant dans la location de voitures entre particuliers. Drivy estime qu'en 2016, le nombre de ses usagers en Allemagne doublera. « L'année dernière, nous avions décidé de commencer l'internationalisation de Drivy par l'Allemagne, premier marché européen pour la location de voiture et à la pointe des nouvelles mobilités. Avoir le leadership à la fois en France et en Allemagne va nous forcer à innover encore plus vite, pour répondre à des marchés très exigeants », explique Paulin Dementhon, le fondateur et PDG de Drivy.

Recapitalisé à hauteur de 8 millions d'euros en mai 2014, Drivy s'étendra en Europe du Sud. Prochaine étape, dès cet été : l'Espagne. Un marché porteur pour Drivy, où l'économie du partage offre une réponse concrète à l'érosion du pouvoir d'achat que connaît le pays. Un troisième pays sera « ouvert » d'ici la fin de l'année.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

WWDC 2015 : Apple dévoile le 8 juin le futur d’iOS et OS X
Wakejet Cruise : la planche de sport nautique électrique innovante et (très) onéreuse
FIFA 16 : EA Sports découvre le football féminin
Oculus Rift et PC : un budget total de 1500 dollars pour profiter de la réalité virtuelle
Le service derrière les notes étoilées dans Google se développe
Gibson sort un casque
La batterie externe capable de faire démarrer une voiture
Ultra Street Fighter 4 loupe son lancement sur PlayStation 4
Google commence à répondre à vos questions avant que vous ayez fini de les poser
Apple fait des tests de livraison rapide à domicile
Haut de page