Pascal Gauthier (Ledger) : "Le cours du bitcoin suit sur une trajectoire ascendante solide, preuve de sa résilience"

Alexandre Panizzo
Cryptomonnaies
19 septembre 2021 à 13h26
33
Pascal Gauthier

Pascal Gauthier faisait partie des principaux « keynote speakers » qui se sont succédés au cours de la deuxième édition du salon Surfin' Bitcoin. Ce serial entrepreneur est aujourd’hui à la tête de Ledger , leader du marché des portefeuilles numériques pour cryptoactifs.

Dès 2014, Pascal Gauthier avait l'intuition que les cryptomonnaies allaient devenir des actifs majeurs dans les années à venir. Aujourd’hui, la société Ledger, qu'il dirige depuis 2017, est un poids lourd mondial dans le domaine. En juin dernier, une levée de fonds de 380 millions de dollars a d’ailleurs permis à Ledger d’intégrer le club très fermé des licornes. Une présence dans le secteur des cryptodevises qui lui permet d’avoir un poste d’observation unique sur l’avenir du bitcoin.

Interview de Pascal Gauthier, PDG de Ledger

Clubic : Ledger était déjà une entreprise rentable avant sa levée de fonds de juin dernier.  Cette opération est-elle destinée à confirmer sa position de leader mondial dans le domaine de la sécurité des cryptoactifs ?

P. Gauthier : Ledger était effectivement dans une situation financièrement favorable, mais quand vous voulez changer d’échelle de valeur, une levée d’argent permet d’atteindre les objectifs plus rapidement. Nous avons plusieurs projets hardware et software que nous souhaitons financer de façon plus agressive, et l’atteinte d’une taille critique est nécessaire pour rester compétitifs face aux concurrents internationaux. Dans le domaine du digital, la taille a son importance et il est essentiel d’avoir toutes les cartes en mains pour pouvoir être un leader dans son domaine.

Ledger Nano X et Nano S © Clubic.com

Les brusques variations du bitcoin à la baisse sont de plus en plus considérées comme conjoncturelles, car la tendance longue est clairement haussière. Partagez-vous ce sentiment de confiance ?

Oui. Le bitcoin est un actif résilient, car à chaque fois qu’il connait des crises il s’en sort toujours par le haut. L’infrastructure est aujourd’hui en place et le marché est mature. Certes, il y aura toujours des influenceurs qui pourront faire baisser les intentions d’achats en fonction de leurs déclarations, comme Elon Musk ou la Chine.

Si le patron de Tesla dit qu’il n’accepte plus de bitcoins pour son entreprise ou si les autorités chinoises annoncent fermer des usines de minage, un mouvement passager peut pousser les gens à moins investir dans la cryptomonnaies. Mais cette tendance ne durera qu’un temps, et les conséquences sont donc aujourd’hui plus marginales. Le cours du bitcoin suit sur une trajectoire ascendante solide, preuve supplémentaire de sa résilience. 

Bitcoin

La seconde édition de Surfin' Bitcoin été un succès. Une réussite qui doit beaucoup à la qualité des débats, mais aussi au format « cool » et décontracté.  Partagez-vous ce sentiment ?

Surfin' Bitcoin doit son succès à plusieurs facteurs. Le cadre de Biarritz est idéal, d'une part. C'est aussi un évènement bitcoin maximaliste donc on sait immédiatement de quoi l’on va parler. Et puis le ton décontracté convient parfaitement à la thématique digitale. L'événement est certainement amené à grossir, et nous pouvons tout à fait imaginer dans les prochaines années le voir devenir un rendez-vous majeur lié au bitcoin en France.

La technologie blockchain est à l’origine des cryptomonnaies, mais ce terme n’a finalement pratiquement pas été employé pendant les deux jours du salon. Qu'est-ce que cela révèle de l'événement ?

Je pense que c’est une autre raison du succès de Surfin' Bitcoin. La parole a été donnée aux gens qui font l’industrie, tels que les entrepreneurs, mais également des historiens et des philosophes. Cela a permis d’aller au-delà des simples considérations techniques et d’aborder l’impact du bitcoin dans nos vies, aussi bien au niveau financier que social. Bien que l’on soit au début de la création de l’écosystème bitcoin, cette cryptodevise va avoir à mon sens un vrai rôle de « game changer » dans notre vie quotidienne à l'avenir.

Modifié le 19/09/2021 à 16h00
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
33
15
Zimt
C’est juste l’histoire de personnes qui ont mis des milliards dans des factures d’électricité.<br /> C’est surtout eux qui sont résiliant et qui veulent revoir leur pognon «&nbsp;réel&nbsp;» précédemment investi.<br /> Rien à voir avec l’aspect technologique de cette monnaie qui est déjà largement obsolète.<br /> En 2024 plus personne ne parlera du BitCoin.
lepef32
Il y a différents paradigmes en jeu:<br /> Technologiquement enfin surtout si on se place du point de vue d’un systeme de transaction le BTC est totalement obsolète: lourd, inefficace, nécessitant une énergie colossale ect au final c’est exactement comme l’or en tant que moyen de paiement face à la monnaie papier et informatisée … cependant l’or bien qu’il n’ait plus qu’une utilisation réelle marginale (industrielle et bijoutière) continue de faire (littéralement) déplacer des montagnes pour en extraire toujours plus , car il agit en tant que réserve de valeur infalsifiable (on ne peut pas en fabriquer) au fond c’est exactement ce qu’est en train de devenir le BTC … bien aidé par la planche à billet qui tourne à plein et dégrade la valeur des monnaies officielles …<br /> Le BTC a un bel avenir devant lui dans ces conditions …
cpicchio
Le bitcoin et la Blockchain sont une honte : c’est une hérédité absolue en terme de consommation électrique et cela participe à la pénurie des composants.<br /> Et tout ça pour quoi réellement à part faire de l’argent en spéculant ?<br /> A quand une interdiction, ou du moins à minima, une taxation ?
Subtil1
Hard-With-Style
L interdiction entrainera son explosion .
pecore
L’interdiction nécessiterai que les principaux pays riches, au minimum tous les pays du G20, se mettent d’accord pour l’interdire dans leur pays. Or vu que beaucoup de ces pays sont des adversaires, que lorsqu’un certains disent noir, les autres disent blanc par principe, cela n’arrivera jamais.<br /> Pensez donc, même les pays alliés font des coups dans le dos alors ne parlons même pas des pays ennemis.
GeorgesC
Le bitcoin est la meilleure chose qui soit arrivée à l’écologie. stop aux fake news…déjà poser la question de «&nbsp;à quoi ça sert&nbsp;»… pourquoi les gens donnent ils leur avis sans avoir aucune idée de quoi ils parlent ? probablement un réflexe codé en nous
pecore
«&nbsp;La technologie blockchain est à l’origine des cryptomonnaies, mais ce terme n’a finalement pratiquement pas été employé pendant les deux jours du salon. Qu’est-ce que cela révèle de l’événement ?&nbsp;»<br /> Cette question est particulièrement intéressante et mon explication très différente et beaucoup plus simple que celle donnée dans l’article: des sous, des brouzoufs, du pognon, du flouze, du blé, de la maille, aboule, aboule, aboule… simple non ?<br /> La conférence n’a pas parlé technologie parce que technologiquement le bitcoin est obsolète depuis longtemps et n’existe plus que grâce à sa valeur et aux convoitises qu’il suscite. De plus cela ne risque pas de changer car le bitcoin n’a pas été créé pour être évolutif et qu’en plus on ne peut pas modifier un avion en vol, surtout pas un avion sans pilote.<br /> Mon avis est que le bitcoin va doucement mais surement se faire pousser de sa position de leader par d’autres cryptomonnaies. Il restera une réserve de valeur mais guère plus. Le signal viendra probablement des fermes de minage qui, lorsqu’elles estimerons que le minage ne rapporte plus assez suite aux halvings et à l’augmentation du prix de l’électricité, fermerons boutique. Sans le minage à échelle industrielle, le bitcoin ne vaudra plus grand chose.
pecore
GeorgesC:<br /> Le bitcoin est la meilleure chose qui soit arrivée à l’écologie. stop aux fake news…<br /> La meilleure chose, rien que ça. De toute évidence tu t’y connais d’avantage en fake news qu’en écologie.
ramses_deux
«&nbsp;Le bitcoin et la Blockchain sont une honte : c’est une hérédité absolue en terme de consommation électrique et cela participe à la pénurie des composants.&nbsp;»<br /> Comme d’habitude a chaque article sur le BTC, les personnes qui n’y comprennent pas grand chose sortent du bois <br /> Vous vouliez dire «&nbsp;Hérésie&nbsp;» je suppose? Car «&nbsp;Hérédité&nbsp;» n’existe pas.<br /> La techno du blockchain n’est certainement pas une hérésie. Quelles sont les bases qui vous mènent a un tel constat?<br /> Les crypto-monnaies se basent sur les techno blockchain, mais ne représentent pas la techno elle-même. La banque vous envoie vos relevés de compte par la poste, cela ne veut pas dire que la poste est votre banque!<br /> La consommation relative au BTC ne concerne que le minage. Lorsque celui-ci ne sera plus rentable, le minage réduira d’avantage. La valeur du BTC est directement lie a la quantité minee/temps de minage. Lorsque le minage stoppera, la valeur sera fixe. (grosso modo sans entrer dans les détails hein… je vois d’autres personnes sortir du bois… )<br /> Cela participe de moins en moins a la pénurie des composants. Quasiment plus d’ailleurs.<br />
cpicchio
Vous étayez vos propos svp ?
Czyk
Je ne suis pas certain que vous maitrisiez le sujet. La technologie blockchain n’est pas une «&nbsp;hérésie&nbsp;». D’autres cryptos, qui ne fonctionnent pas sur le PoW comme le BTC, ne consomment quasiment pas d’énergie pour fonctionner et valider les transactions. Et pourtant, elles utilisent également la blockchain.<br /> Je vous invite à vous renseigner sur cette technologie, qui apporte son lot d’innovation en terme de liberté. Imaginez-vous, une techno qui n’est pas censurable, qui vous protège de l’inflation, qui vous permet de faire du peer-to-peer sans passer par un tiers… Alors certes, ça peut paraître inquiétant, surtout lorsque l’on ne comprend pas mais après quelques heures de recherches, vous prendrez conscience de la chance et de l’opportunité apportées par les cryptos.
Nmut
Tu peux développer un peu, s’il te plait?<br /> Je ne vois pas comment un système basé sur l’inefficacité énergétique (POW) peut être écologique.<br /> On peut trouver quelques avantages et qualités au bitcoin, mais certainement pas d’être écologique ou alors j’ai raté quelque chose. Et si tu nous parle de lightning ou autre truc pour tenter de limiter les défauts du BTC, pour moi cela engendre d’autres problèmes ou dilue les quelques avantages d’origine…
Helios
Le minage de Bitcoin utilise de l’énergie gaspillée. Il peut être écologique (à supposer que ce mot ait un sens) dans certains cas, notamment car il permet d’utiliser le méthane des puits de pétrole/gaz qui est habituellement rejeté dans l’atmosphère. C’est ce qui se développe aux Etats-Unis, et ce n’est pas juste anecdotique.<br /> Plus d’info ici : https://www.cnbc.com/2021/09/04/bitcoin-miners-oil-and-gas-execs-talk-about-natural-gas-mining.html<br /> J’ajouterais autre chose : Bitcoin propose d’être une alternative à l’argent-dette qui pourrit notre monde depuis 50 ans et qui a créé un système pyramidale de dettes et de paiement d’intérêts qui demandent toujours plus de croissance et d’inflation. Il n’y aura jamais de monde durable dans un monde d’argent-dette, ce système est intrinsèquement lié à la consommation exponentielle des ressources. Lire «&nbsp;The price of tomorrow&nbsp;» de Jeff Booth pour comprendre le sujet et pourquoi la solution est d’avoir une monnaie limitée en quantité comme Bitcoin.
Helios
Interprétation très discutable. Aucune autre crypto n’a le niveau de décentralisation de Bitcoin et donc aucun autre crypto n’a la même proposition de valeur. Je regarde ETH, BNB, SOL, je vois des protocoles gérés par des entreprises et qui ressemblent plus à des actions avec rendement. On parle de cryptos mais pour moi, il y a Bitcoin qui est une proposition de valeur (or 2.0, décentralisé, ultra sécurisé, neutre) et il y a le reste qui propose d’être un support d’application dites décentralisées et qui se font concurrences entre elles. SOL est un concurrent d’ETH et inversement, pas de BTC.<br /> Egalement concernant le minage, ce sont 2 assertions très discutables :<br /> Historiquement, les halvings entrainent des hausses de prix donc la rentabilité du minage reste identique<br /> L’augmentation du prix de l’électricité, pour quelle raison ? Si un barrage produit trop pour la consommation locale, pas de raison que les prix augmentent. Il n’y a pas de marché mondiale de l’électricité. Tout est questions d’offre et de demande dans certaines localisations. Tant qu’il y aura des surcapacités de production, il y a aura de l’électricité à bas prix.<br />
Nmut
Je ne comprends pas comment on peut dire qu’utiliser une énergie sur quelque chose de non essentiel (et avec des alternatives bien moins énergivore, certaines crtypto monnaies sont quand même nettement mieux!) est écolo parce que l’énergie est «&nbsp;gaspillée&nbsp;» sinon. Non, une énergie n’est jamais gaspillée, elle est tout au plus mal utilisée. Si effectivement le rejet de méthane est pire que l’utilisation pour miner du bitcoin, cette énergie serait bien mieux utilisée pour de l’indispensable (genre chauffage de logement, éclairage, …).<br /> Pour la dette qui pourrie notre système, c’est malheureusement le même problème avec les crypto-monnaies, on ignore le problème de base (train de vie pas en adéquation avec les moyens =&gt; emballement financier), cela ne sera jamais réglé quelque soit le système monétaire. Je ne vois pas en quoi cela résoudrait quoi que ce soit.<br /> «&nbsp;un système pyramidale de dettes et de paiement d’intérêts qui demandent toujours plus de croissance et d’inflation&nbsp;»<br /> Oui, mais l’accroissement de la valeur du bitcoin est elle si différente? On peut chipoter sur les raisons profondes dans les deux cas, mais au final cela revient au même.<br /> «&nbsp;Si un barrage produit trop&nbsp;» cela n’a pas vraiment de sens. Justement les barrages font partie des sources les plus facilement ajustable. Un gestionnaire qui ouvre les vannes quand la demande est faible laisse «&nbsp;couler&nbsp;» ses revenus! On peut éventuellement parler de surplus sur une centrale nucléaire ou il y a toujours un minimum der production, l’arrêt total étant très couteux et un processus long, mais vu l’amplitude de production, il y a très peu de chances que cela arrive, et encore une fois, c’est probablement à un problème de gestion en amont (mauvaises prévisions, problèmes politiques, …).<br /> " Il n’y a pas de marché mondiale de l’électricité". Si, mais l’aspect politique est alors prédominant, et le minage de crypto monnaies n’a pas grand chose à voir la dedans.
Subtil1
Très bien résumé
cyrano66
Incroyable comme la fable de l’énergie gaspillée à la vie dure.<br /> Le minage augmente la charge il ne puise pas dans des réserves de production sous-exploitées.<br /> Lisez les rapports annuels d’ENEDIS<br /> Regardez les système de prévisions de consommation sur le site de RTE<br /> Vous comprendrez le modèle prédictif des moyens de production en lien avec la courbe de charge.<br /> Et dites vous bien que ces modèles sont les mêmes partout dans le monde.
Subtil1
A l’image de la prohibition
pecore
Le minage utilise de l’énergie gaspillée, le minage utilise de l’énergie verte, le minage utilise moins d’énergie de le système bancaire, que la production de monnaie, que l’extraction de l’or etc etc…<br /> On les a tous entendu ces argument boiteux qui sonnent exactement comme ce qu’ils sont : des excuses. La pire étant cette fable de l’énergie gaspillée. Outre le fait que seule une partie infime, pour ne pas dire dérisoire, de l’énergie du minage est tirée de cette source d’énergie, l’énergie gaspillée cela n’existe tout simplement pas. C’est juste de l’énergie mal exploitée, comme avec le bitcoin.<br /> Autre chose, j’entends beaucoup que le bitcoin pourrait être la solution à ceci ou l’alternative à cela mais tout cela tient de l’hypothétique, voire du fantasme. Pour l’instant le bitcoin est ce qu’il a toujours été : un moyen rapide, sécurisé et bon marché de transférer de la valeur. C’est bien, très bien, mais il ne sera jamais rien de plus et son usage en tant que réserve de valeurs et d’outil spéculatif n’est qu’un effet secondaire imprévu. Or une telle gabegie d’énergie pour un usage aussi limité, cela ne pourra pas durer indéfiniment.<br /> Enfin le prix du bitcoin ne peut pas doubler à l’infini lors des halvings. Déjà il peine à le faire pour le dernier alors que le marché est haussier. Je n’ose imaginer ce qu’il sera durant le bear market. Certaines personnes dont je fais partie pensent que le prochain halving, dans trois ans, sera celui pour lequel la hausse du prix ne pourra pas compenser le manque à gagner pour les mineurs et que ce sera le début de la fin. Trois ans ce n’est pas si long, nous verrons bien ce qu’il en sera.
cpicchio
Hum… vous mélangez plusieurs notions.<br /> Une technologie ne peut pas protéger de l’inflation, surtout quand son cours est extrêmement volatile (dépassant l’inflation de plus de 99% des monnaies). Et la Blockchain est un registre distribué qui n’est pas à confondre avec les monnaies ‘virtuelles’ type Bitcoin.<br /> Enfin, la techno n’est pas censurable mais infalsifiable, ce qui n’est pas du tout la même chose. Et c’est comme avec la traçabilité, si à la base, on vous vend du cheval pour du boeuf, vous pouvez ensuite avoir tous les systèmes de traçabilité et inviolabilité du monde, vous n’aurez à la sortie que du cheval.
Helios
Lisez l’article de CNBC en entier, le méthane n’est pas utilisée car les puits de pétrole sont en général au milieu de nulle part et qu’il n’est pas rentable de le stocker pour le déplacer.<br /> Encore une fois, j’incite à la lecture du livre suggéré. Non, ça n’a absolument rien à voir mais ça demande une démonstration qui tient en plus que quelques mots sur Clubic. C’est à la croisée des chemins entre l’histoire de la monnaie et du capitalisme.<br /> Je me suis mal exprimé mais dans quel monde on vit ? Un monde où un gestionnaire recherche de la rentabilité. Non dans l’absolu, il n’y a pas de surproduction, mais si un mineur arrive et propose au gestionnaire d’augmenter sa rentabilité en utilisant des capacités non utilisées, pourquoi ce dernier refuserait ? Effectivement c’est dû à des problèmes de gestion, mais le monde en est parsemé…
Helios
Tu sembles être d’un naturel pessimiste
Nmut
Je pense que l’on est surtout pas d’accord sur la définition de «&nbsp;capacités non utilisées&nbsp;».<br /> L’approche purement pragmatique comme la tienne («&nbsp;de toute façon ça partait dans l’atmosphère&nbsp;»), de mon point de vue, ne vaut que pour des cas particuliers et ne DOIT PAS être généralisée. C’est je pense le grand problème de notre société avec les idées comme «&nbsp;les autres le font bien, alors pourquoi pas moi&nbsp;», «&nbsp;de toute façon ça changera rien&nbsp;», «&nbsp;c’est la faute des industriels/gouvernements/…&nbsp;».
tux.le.vrai
Intéressante cette analyse,<br /> comme pourrait l’être celle d’un Pyromane, vis à vis des incendies de forêts !<br /> ahhaha
lepef32
Merci pour la ref vers The price of tomorrow » de Jeff Booth , je ne connaissais pas ce bouquin que je vais m’empresser de lire<br /> «&nbsp;une alternative à l’argent-dette qui pourrit notre monde depuis 50 ans et qui a créé un système pyramidale de dettes et de paiement d’intérêts qui demandent toujours plus de croissance et d’inflation. Il n’y aura jamais de monde durable dans un monde d’argent-dette, ce système est intrinsèquement lié à la consommation exponentielle des ressources.&nbsp;»<br /> Quelqu’un qui a compris !! Bravo et merci , c’est très rare
lepef32
«&nbsp;surtout quand son cours est extrêmement volatile (dépassant l’inflation de plus de 99% des monnaies)&nbsp;»<br /> Non quand le BTC monte (ce qui est sa tendance de long terme) ca signifie qu’il est en phase déflationniste par exemple:<br /> Le BTC est à 1000€ il te permet d’acheter 1 iphone<br /> Le BTC est à 5000€ il te permet d’acheter 5 iphone (ou 0.2 BTC te permet d’acheter 1 iphone)<br /> –&gt;Deflation
cpicchio
Non, spéculation, pas déflation.<br /> Et quand ça baissera (la tendance haussière sans fin est un leurre), on na parlera pas d’inflation non plus.
pecore
Exactement, le bitcoin n’est pas déflationniste car le nombre de bitcoin existant augmente tout les jours grâce au minage. Il est à la limite désinflationniste, grâce aux halvings, mais ce n’est pas la même chose que déflationniste.<br /> Effectivement la prise de valeur du bitcoin est due à la spéculation, pas à la déflation ou à la désinflation. Aucune déflation ne peut faire prendre autant de valeur à un actif, seule la spéculation le peut.
GeorgesC
Le bitcoin est non inflationniste, ne fait que grandir, et ne peut pas disparaitre sans un consensus, et le consensus n’existera probablement jamais.<br /> Et tu sais ce qui permet de faire autant de dégâts à notre environnement ? notre système inflationniste qui minimise la prise de risque, augmente la demande, et favorise le gaspillage.<br /> Si l’argent avait vraiment de la valeur, qu’une somme d’argent en 2021 pourrait représentait une retraite complète 40 ans plus tard il se passerait quoi ?<br /> Les gens, difficiles à éduquer financièrement surtout par chez nous, consommeraient massivement moins et épargneraient plus. Beaucoup de sociétés gadgets n’auraient plus lieu d’exister, et cela se ressentirait aussi dans les investissements industriels. Moins de demande, moins de pollution, plus de ressources.<br /> Le bitcoin va permettre d’inverser la courbe de la demande de notre système capitaliste.<br /> Donc oui c’est la meilleure chose qui soit arrivée à la protection de l’environnement, c’est une ceinture de sécurité qui élimine le gaspillage.<br /> Ramène l’impact cumulé de cette technologie sur les prochains millions d’années de notre espèce.
cyrano66
GeorgesC:<br /> consommeraient massivement moins et épargneraient plus. Beaucoup de sociétés gadgets n’auraient plus lieu d’exister, et cela se ressentirait aussi dans les investissements industriels. Moins de demande, moins de pollution, plus de ressources.<br /> ce que vous décrivez aboutit à une spirale déflationniste<br /> Un cercle vicieux qui s’auto alimente.<br /> La grande dépression de 1929 est une spirale déflationniste.<br /> image1125×944 113 KB<br /> Donc Pourquoi pas mais ça suppose que notre civilisation change radicalement de modèle économique pour ne pas s’écraser comme une grosse m3rde dans le grand collapse.<br /> A l’heure actuelle c’est utopique (malheureusement j’ai envie de dire).
pecore
Comme je disais, beaucoup d’hypothèses, voire de fantasmes, mais peu de concret à part l’augmentation stratosphérique de la consommation d’énergie.<br /> Venir justifier un gaspillage bien réel et bien actuel par des bénéfices totalement supposés et très loin dans le futur montre la pauvreté des arguments de ceux qui défendent ce modèle.
GeorgesC
Vous êtes un bon élève, vous répétez la propagande que vous avez apprise comme il faut. Je ne vois pas en quoi ce schéma a quoi que ce soit à voir avec bitcoin, il n’y a pas de taux d’intérêt dans ce système. La déflation est une bonne chose pour les citoyens. Un peu moins pour ceux qui contrôlent la création monétaire et ceux qui sont proches de l’émission monétaire. Seriez vous banquier ?
GeorgesC
Avant de parler de fantasme et d’hypothèse, il va falloir les nommer, histoire de savoir de quoi on parle. Tout ce que j’ai dit est très rationnel, plus rationnel que notre système économique basé sur la dette.<br /> Et de quel gaspillage on parle ? la preuve de travail ? sécuriser le réseau bitcoin est tout ce qu’on veut sauf un gaspillage.<br /> Lire Von Mises pour les fondements économiques. Si pas d’accord, je ne peux rien faire, j’ai été convaincu par ses thèses, si tu n’es pas d’accord avec ça tu remets en question les thèses de von mises.<br /> En général, les communistes ou socialistes seront très critique. Parfait, il s’agit d’une guerre idéologique. On dérive vers des débats politiques voire philosophique après. J’adore bitcoin pour ça, car ce genre de personne ne peuvent rien faire, bitcoin étant crée pour résister à leur censure. Bitcoin marche, et si il marche, c’est peut être que les théories sur lesquelles il est basé fonctionnent en pratique. Et si ça plait pas à certaines personnes, je leur conseillerais de revoir leurs convictions de façon objective et les mettre en perspective avec la réalité…
cyrano66
Pas la peine d’être condescendant.<br /> Et les banquiers ne sont pas les mieux placés pour parler de macro économie.<br /> Ce schéma ne fait qu’illustrer vos dires.<br /> La Baisse de consommation, la hausse de l’épargne et la baisse d’activité.<br /> C’est le mécanisme de la déflation.<br /> Et C’est vous qui faites le parallèle en estimant que ça sera un bénéfice du bitcoin.<br /> Et vous n’êtes pas le seul à parler de déflation comme bénéfice du bitcoin et penser que c’est une bonne chose. (D’ailleurs La plus part confondent déflation et désinflation, vous au moins en décrivant le mécanisme vous ne vous trompez pas de mot).<br /> Et Vous avez zappé la fin de mon commentaire, moi je suis plutôt favorable à sortir de l’économie de marché neo libéral et son capitalisme décomplexé.<br /> casser la logique inflationniste pour retrouver confiance en la monnaie, consommer raisonné et cesser de piller les ressources.<br /> Sauf que les changements à faire sont plus radicaux et je penses que l’impact bitcoin ne suffira pas à cette révolution.
GeorgesC
Baisse de consommation oui, hausse de l’épargne oui, baisse de l’activité, pas forcément, on aurait des activités utiles surtout. Ce n’est pas moi qui irait me plaindre de la disparition des activités gadget. Avec un tel système le travail aurait plus de valeur et les salariés pourront en tirer plus.<br /> C’est un bénéfice de bitcoin, car en effet «&nbsp;si&nbsp;» bitcoin réussi son projet, il sera vu comme un or numérique, qui ne perds pas de valeur dans le temps, et tout sera rapporté à lui.<br /> C’est déjà le cas pour une partie d’idéologues. Bitcoin dans sa découverte de prix s’apprécie énormément, on se bat pour en avoir, et tout ce qui est épargné en euro, ou acheté, est du bitcoin de «&nbsp;perdu&nbsp;».<br /> Cela dit c’est un pronostic risqué à l’heure actuelle, mais avec gros bénéfices potentiels. On parle beaucoup de son prix, mais à juste titre selon moi: son prix est le principal indicateur de son degré d’importance dans le monde, accompagné par le volume de transaction qui semble augmenter avec le prix.<br /> Effectivement j’avais zappé votre fin de commentaire ce qui change son sens global, vous n’avez pas comme beaucoup qui s’expriment sur le sujet un cerveau lavé.<br /> En fait, je pense que bitcoin et la déflation est compatible avec un marché libéral et capitaliste, c’est même un système encore plus capitaliste que le nôtre, puisque l’état serait mis encore plus en retrait. C’est une bonne chose en ce qui concerne la monnaie d’internet.<br /> Je pense que si bitcoin réussi, il suffira à diriger cette révolution anti gaspillage. Personnellement je n’ai aucune envie qu’elle soit dirigée par des états.<br /> La confiance dans la monnaie est impossible à obtenir auprès d’un état de façon définitive. Pour le reste, seule la monnaie peut avoir la capacité à diriger la volonté des gens à grande échelle. Avec une monnaie qui a vraiment beaucoup de valeur, les gens seront forcés d’être attentifs. Ce sera un changement qui va s’opérer sur plusieurs générations, qui conduira à la perte de nos réflexes paresseux avec un état qui cherche à être une nourrice.<br /> Si quelque chose est rentable, mais immoral, malheureusement, l’humain y sera attiré par nature. C’est là où l’état sert, à poser des lois, des limites, pour nous protéger de nous mêmes, mais pour moi c’est le seul rôle qu’il devrait avoir. (aider les plus démunis quand les associations sont impuissantes en fait partie)
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Seriez-vous prêt à donner vos infos biométriques en échange de cryptos
Crypto wallet : Facebook s'apprête à lancer son portefeuille Novi
Bitcoin : la cryptomonnaie dépasse les 66 000 dollars pour son arrivée à Wall Street
CryptoEats, le UberEats payable en crypto, s'évapore avec près de 500 000 dollars
Tesla a réalisé 1 milliard de dollars de bénéfices rien qu'avec des investissements en bitcoins
Wix permet désormais de créer un site web qui accepte les paiements en crypto
Botnet MyKings : 24,7 millions de dollars et 3 ans plus tard, il est toujours là
Le Bitcoin propulsé à plus de 60 000 $ en raison de l'arrivée imminente d'un premier ETF, voici ce que l'on sait
Sécurité : quelles sont les attaques les plus rentables pour les pirates, comment s'en protéger ?
Une clinique britannique soigne les addicts aux crypto-monnaies
Haut de page