Sommaire

Apple iPod Shuffle, Nano et Touch 2010 : le test

20 septembre 2010 à 11h56
0

Sommaire

0000006901961298-photo-logo-apple.jpg
Il y a un peu plus de deux semaines, Steve Jobs, fondateur et actuel dirigeant d'Apple levait le voile sur sa nouvelle collection d'iPod à l'occasion de sa traditionnelle conférence de rentrée. Au terme d'une keynote d'un petit peu moins de deux heures nous aurons vu apparaître, tour à tour, les crus 2010 de l'iPod Shuffle, de l'iPod Nano et enfin l'iPod Touch.

Bien que Steve Jobs nous promettait des nouveautés dans toute la gamme d'iPod, la réalité est quelque peu différente ! En effet, l'iPod Classic, le seul baladeur encore pourvu d'un disque dur dans le catalogue de la marque à la pomme n'a pas évolué d'un pouce cette année alors qu'il demeure commercialisé. A défaut de nouveauté du côté de l'iPod Classic, il faut reconnaître que les autres iPod évoluent significativement cette année. Une évolution qui, concernant le Nano plus particulièrement, s'avère déroutante, comme nous le verrons plus en avant.

Naturellement, ces nouveaux iPods n'étaient pas les seules nouveautés présentées par Steve Jobs puisqu'Apple profitait de l'occasion pour rendre disponible une nouvelle version de son jukebox numérique, iTunes 10, et annoncer Ping, un réseau social intégré à iTunes et dédié à la musique. Quelques jours plus tard, les premiers iPod 2010 sont arrivés à la rédaction, l'occasion de les découvrir plus en détails et de vous en proposer un test.

0000014503535022-photo-apple-ipod-2010-bo-tes-1.jpg


Prise en main vidéo

Avant de découvrir les nouveaux iPod par le détail, nous vous proposons une brève séquence vidéo de prise en main. Vous y découvrirez les trois nouveaux iPod : Shuffle, Nano et Touch et leurs principales caractéristiques.

iPod Shuffle 4G

0000008203535026-photo-apple-ipod-2010-bo-tes-shuffle.jpg
Retour aux fondamentaux pour l'iPod Shuffle, l'iPod le plus accessible dans le catalogue Apple. Après nous avoir proposé un design minimaliste il y a un an, avec un iPod Shuffle ressemblant à un briquet et dépourvu de presque tout bouton, Apple retente le design façon télécommande (souvenez vous des deux premières générations...). Extrêmement compact et ultra léger, le Shuffle 2010 est fait d'un bloc de métal bénéficiant d'une finition tout simplement surprenante par son exemplarité. On retrouve, au dos du Shuffle, une pince permettant de le fixer à la ceinture par exemple. La grande nouveauté de cette année, c'est le retour des boutons de contrôle de la lecture !

000000DC03535160-photo-apple-ipod-2010-ipod-shuffle-4.jpg
000000DC03535154-photo-apple-ipod-2010-ipod-shuffle-1.jpg

iPod Shuffle version 2010


C'est ainsi qu'on retrouve avec plaisir un bouton lecture/pause au centre du baladeur avec autour une commande circulaire permettant de régler le volume et de passer au morceau suivant ou précédent. Au sommet de l'appareil, se loge un commutateur permettant d'activer le mode répétition ou la lecture aléatoire alors qu'un voyant indiquera si l'iPod est en fonctionnement. Dépourvu de tout écran, l'iPod Shuffle propose la fonction VoiceOver pour pallier cette lacune. En appuyant sur le bouton dédié, le baladeur annonce le titre des chansons en cours de diffusion, et le nom de l'artiste les interprétant. Pour activer VoiceOver, iTunes téléchargera une sorte de base de données regroupant le nécessaire pour que la synthèse vocale opère, en français.

000000DC03535158-photo-apple-ipod-2010-ipod-shuffle-3.jpg
000000DC03535156-photo-apple-ipod-2010-ipod-shuffle-2.jpg


L'habituel connecteur dock des iPod n'est pas non plus au menu du Shuffle : à la place, et comme l'an dernier, Apple propose un connecteur jack vers USB qui permettra de relier son MP3 à son ordinateur. Livré dans une boîte de plastique des plus compactes, l'iPod Shuffle est accompagné pour tout accessoire, outre le câble USB, d'un casque. Le baladeur est disponible en 5 coloris. Côté capacité, en revanche... il n'y a qu'un seul modèle de 2 Go.

000000F003535162-photo-apple-ipod-2010-ipod-shuffle-5.jpg


En 2010, il faut avouer que 2 Go pour stocker sa musique, c'est particulièrement faible. Aussi iTunes 10, comme son prédécesseur, peut créer des mixes automatiques qu'il enverra sur le Shuffle. Point n'est donc question d'utiliser le Shuffle pour stocker l'intégralité de sa bibliothèque musicale ni même vraisemblablement sa liste de lecture favorite. Gageons du reste qu'iTunes vous alertera bien vite du remplissage de votre baladeur...

000000D203535288-photo-apple-itunes-10-ipod-shuffle-1.jpg
000000D203535290-photo-apple-itunes-10-ipod-shuffle-2.jpg

iTunes 10 et iPod Shuffle : vite à court de capacité...


iPod Shuffle

6

Les plus

  • Finition de haut vol
  • Retour des boutons de contrôle
  • Simple comme bonjour

Les moins

  • Capacité de stockage trop faible
  • Pas d'écran ?

0

Ergonomie8

Fonctionnalités5

Qualité/prix7

iPod Nano 6G

0000006903535028-photo-apple-ipod-2010-bo-tes-nano.jpg
Livré dans un cube de plastique translucide à peine plus grand que celui du Shuffle, l'iPod Nano version 2010 (ou iPod Nano 6G) fait table rase du passé, pour le meilleur (et pour le pire ?). Les équipes de développement d'Apple ont en effet opté pour un format carré, à peine plus imposant que le format du nouveau Shuffle. Compact, léger, l'iPod Nano 2010 est aussi élégant et profite du même niveau de finition que le Shuffle avec un clips à l'arrière de son boîtier (pratique pour le porter à la ceinture ou sur une veste).

000000DC03535146-photo-apple-ipod-2010-ipod-nano-closeup-8.jpg
000000DC03535150-photo-apple-ipod-2010-ipod-nano-closeup-9.jpg


Si la nouveauté phare du Shuffle est le retour des boutons de contrôle, l'iPod Nano lui s'en débarrasse. A la place, on retrouve un grand écran, carré, et pour la première fois tactile. Grâce à cet écran multi-points, les seuls boutons présents sur l'appareil sont les boutons de volume et de mise en route, ce dernier faisant également office de bouton de verrouillage. A noter niveau design, que la finition des dits boutons est très proche de ceux que l'on retrouve sur l'iPhone 4. Continuons notre tour d'horizon des particularités physiques de ce baladeur pour évoquer son connecteur jack et son connecteur iPod, cette fois-ci bel et bien présent.

00E6000003535138-photo-apple-ipod-2010-ipod-nano-closeup-7.jpg
00E6000003535136-photo-apple-ipod-2010-ipod-nano-closeup-6.jpg


Côté ergonomie, l'iPod Nano offre une interface singeant iOS avec quatre icônes cliquables affichées sur chaque panneau de l'interface : comme sur l'iPhone, il est possible de faire défiler du doigt les icônes affichées à l'écran. Réactive, et plutôt fluide, l'interface du Nano semble immédiatement familière. Du fait de la petite taille de l'écran, et de l'absence de bouton situé immédiatement sous l'écran, il faut s'habituer à certains particularismes : ainsi pour revenir à l'écran d'accueil il y a deux possibilités : maintenir son doigt appuyé quelques secondes sur une zone non cliquable de l'écran (attention exercice difficile !) ou faire défiler son doigt de gauche à droite. Le fait d'appuyer sur le bouton situé au sommet du baladeur éteint son écran, et il faudra le presser à nouveau pour le rallumer.

000000FA03535294-photo-apple-itunes-10-ipod-nano.jpg

L'iPod Nano 6G vu par iTunes 10


En terme de fonctionnalités musicales, l'iPod Nano propose un accès par morceaux, albums, artistes, genres ou compositeurs et affiche naturellement la pochette de l'album en cours d'écoute (pour peu que celle-ci ait été ajoutée à votre bibliothèque côté PC). Des boutons précédent, suivant, lecture, pause, s'affichent d'une pression sur la pochette d'album et il faut faire défiler son doigt pour accéder aux boutons aléatoire, répétition, Genius et à l'indicateur de positionnement de la lecture. Naturellement, l'accès aux listes de lecture est également possible. Le mode coverflow semble de son côté avoir disparu. On retrouvera dans les réglages du baladeur un égaliseur avec les presets habituels ainsi que la fonction secouer pour mélanger : en secouant le baladeur, un bip se fait entendre et on passe au morceau suivant. Le voice-over est ici aussi présent avec des indications comme le niveau de batterie ou l'annonce du nom du morceau en cours de lecture : il faudra pour cela raccorder au baladeur un casque avec télécommande et micro, ce dernier n'étant pas fourni par Apple en standard (dommage pour un baladeur censé être utilisé notamment pour le jogging)

00C8000003535104-photo-apple-ipod-2010-ipod-nano-closeup-1.jpg
00C8000003535106-photo-apple-ipod-2010-ipod-nano-closeup-2.jpg
00C8000003535108-photo-apple-ipod-2010-ipod-nano-closeup-3.jpg


Décevant, voilà le mot qui qualifie au mieux l'écran de l'iPod Nano. Celui-ci doit se contenter d'un angle de vision restreint alors que sa matrice est très nettement visible. Et ce n'est pas la seule déception de cet iPod Nano qui n'embarque ni Wi-Fi, ni Bluetooth alors qu'il perd certaines fonctionnalités de ses prédécesseurs ! Exit en effet la caméra intégrée l'an dernier au Nano de l'époque : impossible donc d'enregistrer des vidéos ou même d'en lire ! La lecture d'un clip vidéo acheté sur iTunes... se traduit par l'affichage d'une image fixe ! On reste perplexe.

Il faut dire que le format carré de l'écran ne se prête pas du tout à ce genre d'exercice. D'ailleurs naviguer dans ses morceaux n'est pas chose aisée vu la petitesse de l'écran : certes, on retrouve comme sur iPhone un index alphabétique sur le côté droit permettant de rapidement se positionner à l'endroit souhaité, mais dans tous les cas l'écran n'affichera pas plus de quatre morceaux/artistes à la fois et il vaut mieux avoir de petits doigts. La fonction Genius, déjà présente sur le 5G, et permettant de créer automatiquement un mix de morceaux du même style que celui que vous écoutiez, n'en devient que plus importante. A noter que cet iPod est dépourvu de toute fonction de recherche : cela ne facilitera en rien votre navigation. En revanche, il se dote d'une fonctionnalité permettant d'éditer des listes de lecture, fonctionnalité déjà vue sur iPod Touch et iPhone mais toute nouvelle sur le Nano.

0000010403535134-photo-apple-ipod-2010-ipod-nano-closeup-5.jpg


On se consolera avec le tuner radio FM intégré, une des rares fonctionnalités annexes du nano 5G à être reconduites. Compatible RDS, celui ci propose une fonction « pause » : en appuyant sur le bouton « pause » le baladeur enregistre la diffusion radio et vous permet de reprendre l'écoute là où vous l'avez interrompu (attention, pas plus de 15 minutes). Il est également possible de marquer certaines stations comme favorites afin de les retrouver, mais pas d'enregistrer leur son.

D'autres applications accessoires sont également de la partie, c'est ainsi que le Nano offre une horloge, un podomètre (compatible Nike) mais aussi une application photos pour visionner les photos synchronisées avec votre ordinateur. On retrouve également la fonctionnalité dictaphone du précédent Nano, mais là encore avec une régression : la caméra du 5G ayant disparu, le micro intégré aussi ! Avec le bon casque connecté au Nano, il est néanmoins possible d'enregistrer des mémos vocaux.

0000010403535102-photo-apple-ipod-2010-ipod-nano-cable.jpg


Alors qu'il est possible de réarranger les icônes à sa guise sur l'écran du Nano, à la manière d'un iPhone, il n'est pas possible de les supprimer. Et si la ressemblance avec iOS est troublante, d'autant qu'on peut personnaliser le papier-peint de l'écran, il ne sera pas non plus question d'installer des applications supplémentaires, et les jeux intégrés ou disponibles sur l'iTunes Store pour les précédents Nano passent également à la trappe. Petit détail amusant, l'iPod Nano ne gère pas le basculement de l'écran via l'accéléromètre, mais il est possible d'orienter son affichage manuellement avec un raccourci à deux doigts : pouce fixé sur l'écran et index décrivant un mouvement circulaire de gauche à droite.

000000FA03535152-photo-apple-ipod-2010-ipod-nano-rotation.jpg


Avec une autonomie annoncée de 24 heures, un chiffre qui tient la route puisque nous sommes arrivés à le décharger en un peu plus de 22 heures d'écoute non-stop, le Nano 6G fait aussi bien que son prédécesseur. Le baladeur est livré avec un simple casque et un câble USB, et proposé dans des capacités de 8 et 16 Go, avec 6 coloris disponibles (plus une version Product Red exclusive à l'Apple Store). A noter que sa puissance de sortie est plus faible que celle d'un iPod Touch.

iPod Nano 6G

5

Les plus

  • Excellente finition
  • Format ultra compact
  • Ecran tactile...

Les moins

  • ...mais trop petit
  • Absence de vidéo (lecture et caméra)
  • Prix trop élevé

0

Ergonomie7

Fonctionnalités7

Qualité/prix6

iPod Touch 4G

0000007D03535030-photo-apple-ipod-2010-bo-tes-touch.jpg
Esthétiquement parlant, l'iPod Touch 4G version 2010 n'est pas un bouleversement fondamental par rapport à la précédente génération d'iPod Touch ou par rapport aux autres nouveautés iPod. On retrouve donc le même gabarit avec un design affiné et très légèrement revu pour un poids de 101 grammes. La coque arrière se voit affublée d'un nouveau biseautage alors qu'elle demeure en métal brillant, un revêtement propice aux traces de doigts et autres rayures. Elle perd en revanche la partie en plastique noire réservée à l'antenne Wi-Fi. L'écran, non oléophobique, semble pour sa part légèrement surélevé par rapport au reste de l'iPod alors que les traditionnels attributs de l'iPod Touch sont au rendez-vous : bouton home sous l'écran, bouton de mise en route en haut à droite de l'écran, et boutons de réglage du volume sur le côté gauche du baladeur. Le connecteur jack et le connecteur dock se situent sur la base du baladeur laquelle comporte une ouverture pour le haut parleur intégré. L'examen du design de l'appareil fait ressortir deux nouveautés : la présence au sommet de l'écran d'une première caméra alors qu'au dos de l'appareil on retrouve... une seconde caméra avec un microphone à proximité. L'iPod Touch 2010 sait donc prendre des photos, enregistrer des vidéos et émettre (ou recevoir) des appels FaceTime ; nous aurons l'occasion d'y revenir.

0000008C03535092-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-closeup-4.jpg
0000008C03535090-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-closeup-3.jpg
0000008C03535088-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-closeup-2.jpg


Techniquement, l'iPod Touch embarque un processeur Apple A4, une quantité de mémoire vive plus faible que sur l'iPhone 4, seulement 256 Mo selon iFixIt, et il dispose d'un écran capacitif. Ce dernier, d'une taille de 3,5 pouces, est de type Retina comme sur iPhone 4 avec une résolution de 960x640 pixels. Comme sur iPhone 4 l'écran Retina impressionne, peut être un peu moins depuis qu'on est habitué à ses prouesses mais peut être aussi parce que ce dernier n'est pas IPS sur iPod. Autrement dit il n'est pas affleurant comme celui de l'iPhone 4 ce qui se traduit par un angle de vision moins bon alors qu'on retrouve l'effet de profondeur entre la vitre et l'écran des anciens iPhone/iPod. Dommage !

0000008C03535098-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-closeup-7.jpg
0000008C03535096-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-closeup-6.jpg
0000008C03535094-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-closeup-5.jpg


Apple profite de cette révision de l'iPod pour introduire un gyroscope comme dans l'iPhone 4, un ajout judicieux pour renforcer le côté ludique de l'appareil. Celui-ci permet avec certains jeux de transformer l'iPod en manette de jeux capable de se repérer dans l'espace. En revanche, toujours pas de puce GPS pour cet iPod, qui conserve les circuits radio Bluetooth et Wi-Fi.

000000F003535080-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-5.jpg
000000F003535082-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-6.jpg


Grande nouveauté de l'iPod Touch 2010, la présence d'un appareil photo, ou plutôt d'un capteur vidéo capable de prendre des photos. Attendu il y a un an pour le précédent iPod Touch 3G, celui-ci avait été écarté à la dernière minute pour des raisons que l'on ignore à ce jour. Hélas, il s'avère franchement décevant, à tel point d'ailleurs qu'Apple ne fait même pas la promotion de la partie photo sur son site. La qualité des photos est nettement en deça de l'iPhone 4 avec des clichés granuleux alors que l'autofocus n'est même pas de la partie. En terme de résolution effective les clichés font 960x720 pixels (0,69 Mpixels) sur iPod Touch 4G contre 2592x1936 pixels pour l'iPhone 4 (~4 Mpixels). Quant à l'angle de vue, l'iPhone 4 semble disposer d'un champ de vision plus large que l'iPod Touch.

00E6000003563094-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-photo-ipod-touch-4g.jpg
00E6000003563096-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-photo-iphone-4.jpg

00E6000003563100-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-photo-ipod-touch-4g-2.jpg
00E6000003563098-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-photo-iphone-4-2.jpg

A gauche l'iPod Touch 4G, à droite l'iPhone 4


L'application photo bénéficie toutefois d'un zoom numérique lors de la prise de vue alors qu'il est possible d'indiquer à l'iPod où faire la mise au point en tapotant l'écran. Quant à la fonction HDR introduite avec iOS 4.1 elle est réservée aux seuls iPhone 4. Et ne comptez pas non plus sur un flash LED comme sur l'iPhone 4. Côté vidéo, l'iPod Touch demeure capable d'enregistrer des vidéos en HD, mode 720p avec 30 images à la seconde et Apple vante les mérites de son application iMovie laquelle est proposée au téléchargement, payant, sur l'Apple Store. Comme sur iPhone 4, la caméra située en façade de l'écran et utilisée pour FaceTime est de type VGA et comme sur iPhone il est possible de passer d'une caméra à l'autre, en mode photo, d'un clic sur le bouton correspondant.

000000B403535086-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-closeup-1.jpg


Inaugurée sur iPhone, la fonctionnalité FaceTime arrive sur iPod Touch et marque un début d'ouverture pour la firme à la pomme ou du moins un élargissement de l'écosystème FaceTime, en attendant la même chose sur iPad et pourquoi pas sur MacOS. Pour ceux qui seraient passé à côté, FaceTime permet d'émettre des appels vidéo où chaque correspondant voit son interlocuteur. Jusqu'à présent disponible uniquement sur iPhone, la fonctionnalité FaceTime débarque donc sur iPod avec quelques points communs mais aussi quelques différences.

0000010403563974-photo-apple-ipod-2010-facetime-8.jpg
0000010403563972-photo-apple-ipod-2010-facetime-7.jpg


Tout d'abord pour que FaceTime fonctionne, et comme sur iPhone 4, il faudra une connexion Wi-Fi pour établir un appel. Ensuite, et contrairement à l'iPhone, ce n'est pas votre numéro de téléphone mais votre adresse email qui servira d'identifiant pour vous contacter. Sauf que FaceTime est maintenant compatible avec les iPod Touch et les iPhone : il est donc possible d'appeler un correspondant sur iPhone depuis un iPod. Mais dans ce cas, il faudra utiliser son numéro de téléphone et non son mail : il faut donc savoir quel périphérique a votre correspondant pour réussir à le joindre. De plus, pour joindre un ami sur iPhone depuis iPod Touch il faudra que ce dernier dispose d'iOS 4.1. Cela commence à faire quelques contraintes... sans parler des divers échecs que nous avons pu expérimenter lors de nos essais sans vraiment comprendre leur raison !

0000010403563970-photo-apple-ipod-2010-facetime-6.jpg
0000010403563964-photo-apple-ipod-2010-facetime-3.jpg


Mais il faut bien reconnaître qu'une fois l'appel établi, FaceTime est bluffant de simplicité et d'efficacité.

0000010403563960-photo-apple-ipod-2010-facetime-1.jpg
0000010403563962-photo-apple-ipod-2010-facetime-2.jpg


Continuons par quelques mots sur la vidéo. Ecran Retina oblige, l'iPod Touch 4 peut dorénavant lire les vidéos H.264 en 720p. Les vidéos MP4 sont en revanche limitées à une résolution maximale de 640x480 pixels. Naturellement, il ne faut toujours pas compter sur iTunes pour opérer le transcodage à la volée de vos vidéos. Votre dernier épisode de Fringe devra dont être réencodé au bon format via un logiciel tiers, souvent payant, préalablement à son transfert via iTunes.

0000010403535078-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-4.jpg


Pour le reste, cet iPod Touch propose tout ce que vous êtes en droit d'attendre d'un iPhone, la couche téléphonie en moins. Animé par iOS 4.1, l'iPod Touch 4G permet donc le téléchargement et l'utilisation d'applications et ou de jeux alors qu'il dispose du navigateur Safari, du client Mail Apple et du récent Game Center. Ce dernier est censé incarner une sorte de Xbox Live sur iPod et iPhone sauf que voilà son interface, proche des jeux de poker pour Windows 95 nous surprend encore à ce jour. Comme sur la précédente génération d'iPod Touch et comme sur les derniers iPhone, la fonctionnalité de contrôle vocal est présente. Si dans un environnement calme elle donne de bons résultats, dans un environnement bruyant (rue, gare, station de métro, etc), elle devient totalement inutile. L'application dictaphone est également au rendez-vous et peut être utilisée sans encombre : le microphone est dorénavant intégré à l'iPod. Si iBooks n'est pas préinstallé par défaut sur l'iPod Touch 4G, il vous sera proposé de le télécharger au premier lancement de l'App Store.

000000D203535074-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-2.jpg
000000D203535076-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-3.jpg
000000D203535072-photo-apple-ipod-2010-ipod-touch-1.jpg


Côté audio, l'iPod Touch propose naturellement un limiteur de volume ainsi que des presets d'égalisation alors que la qualité en écoute semble très proche des précédentes générations d'iPod Touch. Pas de bouleversement donc de ce côté-là. Terminons par l'autonomie. Annoncée à 40 heures par Apple en audio, celle -ci nous paraît quelque peu exagérée. Un vol Paris - San Francisco (10h30) aura entamé l'autonomie d'un tiers, alors que l'usage quotidien de l'iPod Touch nous auras permis d'atteindre les 33 heures d'autonomie avec une seule charge. Livré avec pour seuls accessoires, un câble USB et une paire d'écouteurs, l'iPod Touch 4G est proposé en versions 8, 32 et 64 Go.

000000F003535044-photo-apple-ipod-2010-oreillettes.jpg


Les performances

Nous avons souhaité vérifier les performances de ce nouvel iPod Touch face à son prédécesseur mais également face à l'iPad et l'iPhone 4. Nous utilisons pour ce faire SunSpider, un test basé sur la rapidité de l'appareil à traiter des commandes JavaScript.

03564012-photo-apple-ipod-2010-performances-sunspider.jpg


Le bilan est net et en faveur de l'iPod Touch 4G qui devance ici notre iPhone 4. Face à la précédente génération d'iPod Touch, le gain en terme de performances semble évident. On constate au passage que les performances entre périphériques équipés de processeur A4 sont très proches : iPad, iPhone 4 et iPod Touch 4G se situent dans un mouchoir.

iPod Touch 4G

6

Les plus

  • Excellente finition
  • Rapide, écran en progrès
  • Fonctions vidéo/photo

Les moins

  • Ecran non IPS
  • Caméras de qualité moyenne
  • Pas de puce GPS

0

Ergonomie8

Fonctionnalités8

Qualité/prix6

Conclusion

La fournée 2010 de la gamme iPod, apporte un vent de fraicheur indubitable chez le fabricant à la pomme. Non seulement Apple a eu à cœur de renouveler ses gammes, à l'exception de l'iPod Classic, mais en plus la firme de Cupertino a été attentive à la finition des produits, des produits qui, du Shuffle au Touch, se distinguent tous par un très bon niveau dans ce domaine.

L'iPod Shuffle version 2010 nous paraît à nouveau utilisable, grâce au retour des boutons de contrôle ! Le Voice Over reste d'actualité alors que le format est léger et idéal pour les déplacements. En revanche, si nous ne reviendrons pas sur l'absence d'écran puisque depuis son lancement il y a plusieurs années de cela l'absence d'écran est la marque de fabrique de l'iPod Shuffle, on reste très sceptique sur la capacité du baladeur : seulement 2 Go ! En 2010 c'est peu pour stocker sa musique même au prix public de 59 euros...

La sixième génération d'iPod Nano est surprenante. Surprenante car le format est inédit alors que l'inclusion d'un écran tactile le rapproche d'un iPod Touch. Toutefois dans les faits l'écran est trop petit pour être agréable au quotidien alors que sa définition est limitée. Et si les fonctionnalités audio sont bien au rendez-vous avec tuner FM, gestion des listes de lecture et même voice over, la partie vidéo du précédent iPod Nano est passée à la trappe. Non seulement il n'est plus question d'enregistrer des vidéos mais il n'est plus non plus possible d'en lire. Un choix que nous ne comprenons pas alors que le Nano proposait la lecture vidéo sur les 3 générations précédentes. Reste au Nano une finition exemplaire, une interface sympathique à utiliser malgré la taille de l'écran et un format ultra-compact. Mais à quel prix ? Comptez 169 euros pour le modèle 8 Go et 209 euros pour le 16 Go. C'est cher, très cher au regard de la concurrence et on se demande si ce Nano n'aurait pas du être le nouveau Shuffle...

0000010403535164-photo-apple-ipod-2010-ipod-shuffle-side-by-side-ipod-nano.jpg


Terminons par l'iPod Touch que l'on résumera comme Steve Jobs... puisque nous sommes ici en présence d'un iPhone sans le téléphone. Rapide grâce à son processeur A4, et doté d'un magnifique écran, l'iPod Touch est aussi léger et compact. L'objet se dote d'un design impeccable servi par une finition exemplaire. L'arrivée de caméras ouvre l'iPod Touch à de nouveaux usages comme l'enregistrement de vidéos, photos sans oublier la possibilité d'émettre et de recevoir des appels FaceTime. On sera plus critique en revanche sur le choix des caméras, la qualité des photographies étant il faut le reconnaître de très mauvaise facture. Et puisqu'il est question de regrets, ajoutons à la liste l'absence de GPS ou encore l'écran qui est certes Retina mais pas IPS... L'iPhone 4 conserve donc une longueur d'avance sur l'iPod Touch 4G et les mauvaises langues diront que c'était le souhait d'Apple. Quoi qu'il en soit l'iPod Touch est à nos yeux un excellent baladeur, qui plus est maintenant doté d'un gyroscope, ça tombe bien pour les jeux, à un prix hélas trop élevé. Comptez 239 euros pour le modèle 8 Go, 309 euros pour le 32 Go et 419 euros pour la version 64 Go ! A ce tarif on pourrait presque s'offrir un iPhone 4, avec abonnement il est vrai...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google Music  : Google peinerait à convaincre les majors
Intel : des processeurs à
La Cnil autorise la collecte des adresses IP
Nouvelles mesures de sécurité pour Google Apps, bientôt pour tout le monde
Oracle dévoile sa nouvelle solution Exalogic Elastic Cloud
Street View reste mal-aimé en Allemagne
Flip Video met à jour ses gammes de caméscopes de poche HD
SkyFire : déjà 1 million de téléchargements sur Android
Diaspora, un nid à malwares ?
Haut de page