Comparatif baladeur MP3 : 7 lecteurs flash en test

Par
Le 20 mai 2010
 0
Entre les PMP et leur écran généreux, et les baladeurs d'entrée de gamme, les baladeurs multimédia à mémoire flash demeurent un segment populaire. Nous avons comparé plusieurs modèles : l'iPod Nano 5G, l'iAudio 9 de Cowon, le R'Play YP-R0 de Samsung, le Walkman S540 de Sony, et les Zen MX, Style et X-Fi Style de Creative.

0000009602788306-photo-baladeurs-photo-de-groupe-1.jpg
A la grande époque des baladeurs à disque dur, dont les capacités se décuplaient d'année en année, il était difficile de croire qu'au final, ces modèles permettant de stocker toujours plus de musique seraient finalement supplantés par les appareils à mémoire flash de plus petite capacité, mais aux dimensions nettement plus confortables. Popularisés notamment par l'iPod Nano, qui a connu depuis de multiples évolutions, ces modèles constituent aujourd'hui une part non négligeable de l'offre des principaux constructeurs et offrent des fonctionnalités plutôt variées : lecture audio, lecture de vidéos et, dans la plupart des cas, dictaphone et tuner FM, parfois même avec enregistrement du son.

Nous avons récemment testé la dernière incarnation de l'iPod Nano, équipé d'une caméra vidéo et de ces quelques fonctionnalités annexes qui ont tardé à se manifester en standard, mais qui ont fini par arriver. Cette fois ci, il est temps de l'opposer à plusieurs de ses concurrents : l'iAudio 9 de Cowon, le R'Play YP-R0 de Samsung, le Walkman S540 de Sony et trois modèles signés Creative : le Zen MX, et deux petits nouveaux, les Zen Style et Zen X-Fi Style. Quel est le baladeur le plus complet, capable de séduire à la fois l'audiophile le plus exigeant et l'auditeur occasionnel ? Examinons sans plus attendre nos 7 modèles en détail, dans l'ordre alphabétique de leurs constructeurs respectifs.

Apple iPod Nano 5G


L'iPod Nano a indéniablement créé un genre de baladeurs flash, basés sur un écran couleur et un design fin. La cinquième génération du baladeur vedette d'Apple reprend le design de la précédente pour lui ajouter une caméra vidéo. L'iPod Nano est toujours disponible dans de nombreux coloris et propose des capacités de 8 et 16 Go.

Déballage et premiers contacts


Pas de surprise au niveau du déballage, le Nano 5G propose le même contenu que les modèles antérieurs : une paire d'écouteurs iPod standard (alors que même le Shuffle propose désormais un modèle à télécommande intégrée), un adaptateur pour dock universel, l'indispensable câble iPod et... c'est tout !

012c000002429898-photo-ipod-nano-5g-d-ballage.jpg
012c000002429900-photo-ipod-nano-5g-fa-ade.jpg


Les premiers contacts avec le baladeur révèlent un design très proche du nano 4G. On en retrouve donc la forme allongée et incurvée, les multiples coloris (10, dont 2 réservés à l'Apple Store) et l'écran en mode portrait. Celui-ci gagne quelques pixels, malheureusement au détriment de la molette cliquable qui redevient trop étroite pour les gros doigts. La robe est toujours en aluminium, mais cette fois ci avec une finition brillante et des couleurs plus vives. Le principal changement se situe au dos de l'appareil, qui accueille une caméra vidéo, malheureusement assez mal placée : il sera facile de poser ses doigts sur l'objectif.

0190000002429902-photo-ipod-nano-5g-dos.jpg


Ergonomie et interface


Pas de changement à l'extérieur, et pas plus à l'intérieur : la prise en main du Nano 5G est rigoureusement identique à celle du 4G. On retrouve les menus caractéristiques d'Apple et le mode Coverflow permettant de naviguer dans les pochettes d'albums, accessible comme sur le 4G via l'accéléromètre. On retrouve aussi avec plaisir le gain de réactivité et de fluidité de l'interface : les saccades et ralentissements pénibles de l'iPod Nano 3G sont bien loin.

012c000002430016-photo-ipod-nano-5g-artistes.jpg
012c000002430000-photo-ipod-nano-5g-coverflow.jpg


La molette cliquable a toujours ses détracteurs et il faut bien admettre que l'iPod touch lui a donné un coup de vieux, mais elle reste un moyen rapide et efficace de naviguer dans les menus. Dommage qu'elle soit à nouveau trop petite après un Nano 4G en progrès sur ce point. Le fait qu'elle soit incurvée n'arrange rien.

Musique


Le status quo perdure dans la partie musique. On retrouve les mêmes formats gérés : MP3, AAC, Apple Lossless, WAV et AIFF. Les amateurs de formats libres en seront pour leurs frais, mais on n'attend rien d'Apple sur ce point. Le constructeur pourrait au moins gérer le FLAC que l'on trouve chez certains marchands en ligne et que même l'autre Apple (celle des Beatles) a récemment adopté pour son intégrale USB.

012c000002429998-photo-ipod-nano-5g-en-lecture.jpg
012c000002430002-photo-ipod-nano-5g-coverflow-titres.jpg


En ce qui concerne le transfert, on passe évidemment toujours par iTunes, le logiciel à tout faire d'Apple. Indéniablement pratique pour gérer une bibliothèque musicale, il est en revanche toujours aussi lourd, et le fait qu'il soit le seul moyen officiel de transférer de la musique sur un iPod en rebutera plus d'un. Signalons tout de même que l'iPod Nano affiche le taux de transfert le plus rapide de notre comparatif.

Quid de la qualité audio ? On passera comme d'habitude sur les écouteurs standard très moyens. Avec des écouteurs de qualité, on ne note aucun changement par rapport à la précédente incarnation, qui proposait un son en progrès : moins de souffle et un peu plus de détail. On reste un cran en dessous de Cowon ou Sony, mais à des années lumières d'anciens iPods comme le Nano 3G ou l'iPod vidéo « classique » de 2005. L'égaliseur n'est toujours pas paramétrable et les réglages proposés dénaturent le son plus qu'autre chose. En revanche, le baladeur supporte parfaitement la lecture « gapless » : aucun silence ne se manifeste entre les chansons d'un album live qui se lit sans accroc. Dernier détail : l'iPod Nano dispose désormais d'un haut parleur externe qui s'active automatiquement lorsqu'aucun casque n'est branché. Celui-ci est de piètre qualité.

Vidéo et photo


La principale nouveauté de l'iPod Nano 5G réside dans la présence d'une caméra vidéo. Celle-ci permet de capturer des séquences au format H264, en 640x480. La qualité est acceptable sans plus : on reste loin de la qualité d'une caméra de poche Flip Ultra à résolution identique. En outre, cette fonctionnalité souffre de plusieurs défauts. Ainsi, on ne trouve aucun bouton d'enregistrement direct, et le placement de l'objectif est inadapté : il faudra faire particulièrement attention à ne pas placer ses doigts dans le champ. Plus grave : la capture de vidéos à tendance à vider la batterie du baladeur en très peu de temps. Bon point en revanche : de nombreux effets peuvent être ajoutés aux vidéos, et certains sont assez amusants (mode Terminator, caméra de surveillance, vieux film...).

0190000002429906-photo-ipod-nano-5g-interface-camera-vid-o.jpg


Du côté de la lecture vidéo, rien n'a changé. On trouve toujours une prise en charge des vidéos au format MP4 ou H264, dans une résolution maximale de 640x480 (supérieure à la résolution de l'écran). Toujours pas de DivX, donc, et la nécessité de reconvertir les vidéos pour les afficher sur le baladeur n'est toujours pas prise en charge par iTunes. L'écran plus large du 5G permet de réduire quelque peu les bandes noires sur les vidéos « widescreen ».

0190000002430028-photo-ipod-nano-5g-lecture-video.jpg


Pas de surprise non plus côté photos. On notera au passage que l'objectif ajouté au Nano 5G ne permet pas d'en prendre. En ce qui concerne le visionnage, aucun changement : on conserve la même interface, les mêmes possibilités de diaporama, et toujours cette idée bizarre de devoir passer par iTunes pour convertir et transférer des photos vers l'appareil.

Fonctionnalités annexes


Il fut un temps où l'iPod était plutôt pauvre en fonctionnalités en dehors de la lecture multimédia. Ça aura mis le temps, mais le Nano 5G offre enfin tout ce qu'on est en droit d'attendre d'un baladeur. On trouve ainsi un tuner FM ne nécessitant aucune télécommande ou écouteurs supplémentaires. Celui-ci offre une qualité de réception satisfaisante et une fonctionnalité originale : la mise en pause du programme. En revanche, il est impossible d'enregistrer le son, et si le tuner affiche correctement le nom des stations, celui-ci n'est pas conservé lors de la sauvegarde de présélections.

012c000002430018-photo-ipod-nano-5g-tuner-fm.jpg
012c000002430052-photo-ipod-nano-5g-dictaphone.jpg


Comme son prédécesseur, le Nano 5G propose un dictaphone, mais là encore celui-ci ne nécessite plus de casque supplémentaire, le micro étant désormais intégré à l'appareil. Les jeux iPod sont toujours de la partie : trois jeux sont intégrés et d'autres peuvent être achetés sur l'iTunes Store, même si le développement de ces jeux semble avoir été totalement arrêté au profit de l'App Store de l'iPhone et de l'iPod Touch. Les coureurs apprécieront quant à eux la présence d'un podomètre (en plus de l'application Nike Plus, toujours intégrée mais disponible uniquement pour les possesseurs du kit associé). Les calendriers et les contacts, synchronisables avec Outlook ou les logiciels intégrés à Mac OS X (iCal, carnet d'adresses), sont toujours présents, comme l'affichage de notes au format txt.

Notre avis :


Fidèle à lui-même, l'iPod Nano 5G aura toujours ses adorateurs et ses détracteurs. Le baladeur est toujours fermé sur son écosystème, et l'utilisation obligatoire d'iTunes continuera à agacer, même s'il s'agit d'un logiciel pratique pour gérer sa bibliothèque audio. Il faut en revanche saluer les efforts réalisés par Apple sur cette génération du baladeur qui intègre enfin un tuner FM et un dictaphone sans accessoire externe. Sur le plan de la vidéo, le Nano 5G franchit un pas sur lequel on reste néanmoins sceptique : intégrer un objectif permettant la capture sur un si petit appareil ne s'avère pas, au final, des plus pratiques. Apple a visiblement souhaité concurrencer le marché des caméras de poches style Flip mais le résultat n'est pas très convaincant.

iPod Nano 5G

Les plus
+ Partie vidéo correcte
+ Bonne qualité sonore (mais son plat)
+ Très bonne autonomie
+ Enfin la radio et le micro intégrés !
Les moins
- Capteur vidéo mal placé
- Molette de plus en plus petite
- Ecosystème Apple relativement fermé
- (toujours pas d'UMS, de DivX...)
Ergonomie
Fonctionnalités
Performances
Compatibilité
3


Modifié le 20/09/2018 à 15h54
scroll top