Test du HTC Hero : L'android revet un nouveau scaphandre ! (3G / Wi-Fi / Bluetooth / APN 5 mpix)

0001000002420894-photo-annonce-article-htc-magic2-petit.jpg

L'HTC Hero est le premier mobile Android à intégrer une interface tactile personnalisée par le constructeur. Rappelons que le système mobile de Google à été spécialement étudié pour tenir compte de cette contrainte technique. Le pari est-il réussi ? À cette question, on peu répondre à le positive sans la moindre hésitation. Non seulement l'interface est plus belle mais en plus, le constructeur taïwanais n'à pas lésiné sur les fonctionnalités ! Les modifications sont tellement nombreuses que l'on en oublierait presque qu'un Android se cache derrière HTC Sense ! Que vaut le nouveau Smartphone Android signé HTC ? C'est ce que nous tenterons de déterminer en passant cet appareil en revue !

0190000002262754-photo-htc-hero.jpg

Contenu de la boite

Le pack commercial du HTC hero est relativement spartiate. L'appareil est livré avec un adaptateur secteur, un câble de synchronisation ainsi qu'un kit piéton stéréo filaire. À noter qu'il est impossible de séparer la partie micro et casque pour utiliser les écouteurs de son choix tout en profitant du mode mains libres. Pour cela, il faudra impérativement utiliser un casque stéréo Bluetooth (sans fil).

0280000002415966-photo-dsc-0534.jpg


Présentation vidéo de l'HTC Hero (+HTC Sense)

Contrairement aux apparences, le HTC Hero est bel et bien basé sur Android, le système mobile signé Google. L'air de famille avec les autres « Google phones » n'est pas évident et pour cause, HTC est le premier constructeur à avoir ajouté une surcouche graphique personnalisée. Cette nouvelle interface est dénommée HTC Sense. La première fonctionnalité saute aux yeux : l'écran d'accueil beaucoup abouti que celui qui est proposé en standard par Google.

Le nombre de bureaux virtuels passe de trois à... sept. Mieux encore, non seulement de (très) nombreux gadgets ont été ajoutés par HTC, mais en plus, il est possible de créer plusieurs « profils » de bureaux de manière à personnaliser les Widgets en fonction des activités du moment (situation professionnelle, vie personnelle, utilisation d'un moyen de transport, etc.). Parmi les nombreux Widgets programmés en interne par les développeurs du constructeur taïwanais, on note la présence d'outils dédiés aux réseaux sociaux. Les amateurs du genre apprécieront. D'autre part, les améliorations d'HTC sont loin de se limiter à l'écran d'accueil. Par exemple, comme vous pourrez le constater, la gestion des PIM a subi une cure de jouvence particulièrement bienvenue. Pour de plus amples détails, n'hésitez pas à visionner notre vidéo de démonstration !



Spécifications techniques


Système d'exploitationAndroid (V1.5 "Cupcake")
Avec surcouche HTC Sense
ProcesseurQualcomm® MSM7200A™, 528 MHz
Mémoire interneROM: 512 MB
RAM: 288 MB
Mémoire externeEmplacement pour carte mémoire MicroSD (SDHC)
Diagonale et informations écran (en mm)80 mm mesurés.
Résolution 320x480 Écran tactile capacitif

Dimensions (en mm)112 mm (L) X 56.2 mm (l) X 14.35 mm (Ep)
Poids 135 grammes batterie incluse
E/S filaires Charge et données : Mini USB avec détrompeur pour prise casque
Appareil photo 5 mégapixels autofocus
Circuit GSM GSM/GPRS/EDGE Quadribande
(850/900/1800/1900 MHz)
Circuit Wi-Fi OUI, Wi-Fi®: IEEE 802,11 b/g
Circuit Bluetooth Bluetooth stéréo 2.1
Circuit OUI
Accéléromètre ? OUI
Radio FM NON
Batterie Li-ion 1350 mAh
Autonomie en veille constructeur 3G (UMTS) : Jusqu'à 750 heures
GSM : Jusqu'à 440 heures
Autonomie en communication constructeur 3G (UMTS) : Jusqu'à 420 minutes
GSM : Jusqu'à 470 minutes

Galerie photo (cliquez pour agrandir)



012C000002389436-photo-dsc-0575-border.jpg
012C000002389452-photo-dsc-0588-border.jpg

Le Hero est doté d'un trackball et écran de bonne qualité.


012C000002389440-photo-dsc-0577-border.jpg
012C000002389434-photo-dsc-0570-border.jpg

Le design du Hero n'est pas sans rappeler celui du Dream.


012C000002389450-photo-dsc-0587-border.jpg
012C000002389454-photo-dsc-0589-border.jpg

Mini USB avec détrompeur et Jack 3.5 mm : HTC fait dans le standard.


012C000002389444-photo-dsc-0582-border.jpg
012C000002389448-photo-dsc-0586-border.jpg

La forme incurvée n'est pas très jolie, mais grâce à cela, le mobile tiens parfaitement en mains.


012C000002389442-photo-dsc-0578-border.jpg
012C000002389446-photo-dsc-0585-border.jpg

Touches matérielles : en dehors de la touche « recherche », HTC se contente du minimum : on n'a même pas droit à une touche dédiée à l'appareil photo.
Les personnes qui se posent des questions sur la couche téléphonie pourront être rassurées. Tout d'abord, l'HTC Hero propose une qualité d'écoute excellente. Venons-en au logiciel qui gère la couche téléphonie. Par défaut, HTC a ajouté un pad virtuel tactile aux larges touches qui conviendra parfaitement aux utilisateurs qui ont de gros doigts. Le gestionnaire de contacts est quant à lui placé en arrière-plan. Pour rechercher une entrée, il suffit d'actionner la touche physique « Recherche » (bouton orné d'une loupe) qui est implantée sur la base de l'appareil.

00C8000002388694-photo-device10.jpg
00C8000002388690-photo-device12.jpg
00C8000002388692-photo-device11.jpg

La couche téléphonie est parfaitement fonctionnelle.


Du côté des PIM, les modifications apportées par HTC Sense sont très nombreuses. Tout d'abord, lorsqu'on ouvre une fiche contact, on a la possibilité de visualiser les conversations SMS sous forme de fils de discussion. De plus, cette fois encore, l'interfaçage avec les principaux réseaux sociaux a été poussé à son maximum. Par exemple, il est possible de consulter le mur FaceBoook du contact en question, d'ajouter des commentaires sur son profil, ou de consulter les dernières photos qui ont été envoyées par cette personne sur FlickR ou Facebook sans avoir à ouvrir le navigateur Web ! En effet, le gestionnaire de contacts est capable de récupérer toutes ces informations de lui-même.
00C8000002388762-photo-device43.jpg
00C8000002388768-photo-device44.jpg
00C8000002388700-photo-device7.jpg

Le gestionnaire de contacts est très complet. D'autre part, il est amusant de constater que la surcouche d'HTC reprend le concept de menu en bague introduit par TouchFLO 3D. Sur la photo du milieu, le calendrier est synchronisé avec le compte Google.


Pour finir, il pourra être important de préciser qu'HTC a amélioré les outils de communications fournis en standard pour s'adapter aux besoins du monde de l'entreprise. En plus des mails Gmail et des comptes POP, il est possible de synchroniser son téléphone avec un serveur Exchange. Rappelons qu'avec les mobiles Android « standards », il faut recourir à un programme tiers payant pour obtenir une fonctionnalité similaire.
00C8000002388706-photo-device4.jpg
00C8000002388754-photo-device41.jpg
00C8000002388702-photo-device6.jpg

Intégration des réseaux sociaux, d'Exchange... difficile de faire plus complet.

La partie musicale

Côté connectique, les puristes apprécieront la présence d'une prise Jack audio standard de 3,5 mm. Cette dernière vient compléter la prise mini USB avec détrompeur qui permet elle aussi de connecter un casque filaire (standard commun à la plupart des mobiles fabriqués par HTC). Puisque nous en parlons, non seulement le casque à écouteurs intra auriculaire délivre un son d'excellente facture, mais en plus, il est muni d'une télécommande miniature et d'un micro intégré.

00C8000002415968-photo-dsc-0537.jpg
00C8000002415972-photo-dsc-0542.jpg
00C8000002415970-photo-dsc-0540.jpg

Le casque fourni en standard est de bonne facture. Il est juste dommage que la partie micro/décrochage ne soit pas dissociée des écouteurs stéréo.


Seul point d'ombre : sauf erreur de notre part, il semble qu'il soit impossible de modifier les courbes de tonalité, ou d'opter pour un profil prédéfini en particulier (de type Rock, Pop, Jazz, etc.). Pour le reste, toutes les options qu'un utilisateur est en droit d'espérer sont bel et bien présentes. Depuis une interface fortement inspirée de Touch FLO 3D, il est possible d'effectuer différents types de classement (artiste, album, etc.), ou d'atteindre un gestionnaire de liste de lecture. D'autre part, chose assez rare pour être signalée : le format libre OGG est supporté nativement.

00C8000002388678-photo-device18.jpg
00C8000002388682-photo-device16.jpg
00C8000002388672-photo-device21.jpg


00C8000002388670-photo-device22.jpg
00C8000002388674-photo-device20.jpg
00C8000002388680-photo-device17.jpg

Le lecteur audio est fonctionnel, il ne manque qu'un égaliseur de tonalité pour que la boucle soit bouclée.


Étrangement, le lecteur vidéo est intégré au programme « Album » qui comme son nom ne l'indique pas, ne se limite pas aux photos. Concernant les codecs pris en charge, HTC a fait l'impasse sur le DivX. Pour profiter des films qui sont encodés dans ce format, il faudra impérativement passer par une phase de réencodage (ou télécharger un programme tiers). En revanche, le MP4 (MPEG-4, H.263, H.264) et les fichiers Windows Media® Video 9 sont pris en charge nativement. Avec les vidéos compatibles, la lecture se fait sans accrocs. Les séquences sont fluides et la qualité de l'écran ne trahit pas le résultat final.

012C000002388890-photo-device47.jpg
012C000002388888-photo-device49.jpg


012C000002388892-photo-device46.jpg
012C000002388894-photo-device45.jpg

Le lecteur vidéo du Hero fonctionne à la perfection, mais il se limite au MP4
L'HTC Hero est doté d'un appareil photo numérique de 5 mégapixels avec autofocus sans flash. La qualité des clichés ne saurait remplacer un appareil compact, mais heureusement, on pourra aisément dépasser le cadre de la photo mémo. Concernant les possibilités annexes, on apprécie l'option de capture vidéo (même si la qualité finale est moyenne) et surtout, l'intégration de Footprints. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, il s'agit d'un programme permettant de réaliser des photos géolocalisées classées par catégorie (restaurants, zone touristique, magasin, etc.). Les clichés ainsi réalisés pourront être associés à des notes textuelles et vocales, et pourront être partagés par mail, ou sur des réseaux communautaires.

00C8000002388668-photo-device23.jpg
00C8000002388666-photo-device24.jpg
00C8000002388662-photo-device26.jpg

Footprint, le nouveau programme communautaire de partage de photos géotaggées.


Concernant les options annexes, on apprécie la présence d'un retardateur, la balance des blancs (et contrastes), et surtout, la possibilité de« geotagger » ses photos pour les localiser automatiquement sur une carte de type Panoramio (pour plus d'informations, consultez cet article). Enfin, les enfants et les grands enfants n'auront plus droit aux cadres fantaisie auxquels HTC nous habitue depuis de nombreuses années. En revanche, les « bidouilleurs » pourront se consoler avec les effets sépia, noir et blanc, etc.

00C8000002388658-photo-device27.jpg
00C8000002388654-photo-device29.jpg
00C8000002388652-photo-device30.jpg

Plusieurs options sont proposées en standard.


Au final, les clichés ne sont pas extraordinaires, mais la qualité est tout de même honnête. En définitive, outre l'oubli remarqué du flash, on regrettera surtout l'absence d'une touche matérielle dédiée à l'appareil photo. Pour saisir un instant du quotidien, il faudra impérativement effectuer des manipulations sur l'écran tactile... dommage.

012C000002390782-photo-imag0014.jpg
012C000002390780-photo-imag0012.jpg


012C000002390784-photo-imag0016.jpg
012C000002390774-photo-copie-de-imag0017.jpg


012C000002390776-photo-imag0009.jpg
012C000002390778-photo-imag0010.jpg

L'APN du Hero fait de son mieux, mais il est parfois distancé par les objectifs de résolution inférieure.
Tous comme les autres concurrents de ce comparatif, l'HTC Hero ne déroge pas à la règle : aucun programme d'assistance à la navigation n'est fourni d'origine avec le mobile. Sorti de la boite, on dispose toujours de Google Maps. Malheureusement, ce programme ne saurait remplacer une véritable suite logicielle GPS. En effet, non seulement les cartographies sont uniquement consultables en lignes, mais en plus, aucune instruction sonore ou visuelle n'est fournie. Autre détail un peu décevant : alors que le navigateur Web du Hero est parfaitement compatible avec le multitouch (il est possible de pincer une page avec deux doigts pour agir sur le niveau de zoom), Google Maps ne tire absolument pas parti de cette fonctionnalité... dommage.

00C8000002388650-photo-device31.jpg
00C8000002388648-photo-device32.jpg
00C8000002388646-photo-device33.jpg

Google Maps est toujours intégré en standard, mais pour profiter de Street View, il faudra passe par le Market pour télécharger une version plus récente.


Tout comme avec le Galaxy, pour disposer d'un véritable programme de navigation, il faudra passer à la caisse une seconde fois pour s'affranchir du tarif de CoPilot Live. À l'heure où nous écrivons ces lignes, ce programme constitue la meilleure alternative pour qui souhaite disposer d'une application d'assistance à la navigation routière. À titre indicatif, sur l'Android Market, ce programme est vendu 26.50 euros en version France. Pour disposer de l'intégralité des cartographies européennes, il faudra débourser 60 euros. Comparé à la concurrence, ce tarif est loin d'être excessif.

00C8000002369856-photo.jpg
00C8000002369858-photo.jpg
00C8000002369860-photo.jpg

Pour l'instant, CoPilot Live est l'unique prétendant au titre des programmes d'assistance à la navigation sur Android.
Sur ce point, l'HTC Hero se distingue à nouveau des autres Smartphones Android disponibles sur le marqué à l'heure ou nous écrivons ces lignes. Deux différences majeures sont à noter. Tout d'abord, cette fois, Chrome Lite (le navigateur Web intégré) est équipé nativement d'un Plug-in capable d'interpréter le Flash d'Adobe, notamment utilisé pour les vidéos diffusées en streaming sur Dailymotion ou YouTube. Concrètement, le résultat est-il à la hauteur des attentes ? Il faut bien avouer que le bilan est mitigé.

Il faut savoir qu'HTC a intégré un plug-in Flash dédié dénommé « Open Screen Project ». Contrairement à ce que ce nom pourrait laisser croire, il s'agit bien d'un lecteur Flash officiel ! Sous cette dénomination se cache un consortium crée à l'initiative d'Adobe pour promouvoir les formats Flash et Adobe AIR (et de fait, faire barrage au Silverlight, le format de Microsoft). Pour faire simple, les constructeurs qui adhèrent à l'Open Screen Project (à l'heure actuelle, les rangs comptent déjà tous les plus grands acteurs de la mobilité) ont la possibilité d'intégrer gratuitement cet interpréteur Flash et Adobe Air sur leurs appareils (set top box, appareil mobile, etc.). Seul problème, force est de constater que la version actuelle de cet interpréteur n'est pas adaptée aux environnements mobiles. Dans la pratique, seuls les Flashs « léger » s'ouvrent correctement. En revanche, l'ouverture des vidéos se traduit par une lenteur indécente. Pour caricaturer la situation, avec le navigateur du Hero, vous pourrez profiter pleinement... des bannières publicitaires. Dans la majorité des cas, les contenus « utiles » ne sont pas exploitables. Ne comptez pas ouvrir une vidéo (trop lent) et oubliez les principaux sites de diffusion de musique en streaming comme Deezer, Pandora ou Rhapsody (les DRM ne sont pas pris en charge).

012C000002388634-photo-device39.jpg
012C000002388632-photo-device40.jpg

Le plug-in flash n'est pas vraiment convaincant : à gauche, notre lecteur vidéo « maison » ne fonctionne pas. À droite, les vidéos de DailyMotion sont extrêmement saccadées. Rassurez-vous, pour vous consoler, vous pourrez consulter les bannières flash qui fonctionnent à la perfection...


Passons à la seconde caractéristique : désormais, le multitouch est de la partie ! Le constructeur taïwanais fait de la rébellion en clonant purement et simplement le système de zoom breveté par Apple ! Il sera donc possible de modifier la taille des pages en pinçant l'écran avec le pouce et l'index. Il faut bien avouer qu'en matière de zoom, il est difficile d'inventer un système plus naturel que celui-ci. Le procédé est pratique au point que l'on ne reviendrait pour rien au monde aux anciennes touches «+» et «-» qui sont intégrées sur les autres mobiles Android.

012C000002388638-photo-device37.jpg
012C000002388636-photo-device38.jpg

[ Les pages sont très bien rendues et le zoom multitouch est appréciable.



Concernant le Web à proprement parler, Chrome Lite parvient sans mal à conserver son titre de second meilleur navigateur Web de poche. En dehors des points mentionnés précédemment, on ne note pas de modifications notables par rapport aux autres appareils Android. Le niveau reste excellent : les pages se chargent relativement rapidement, elles sont interprétées de façon fidèle et la fluidité est au rendez-vous... que demander de plus ?

00C8000002388644-photo-device34.jpg
00C8000002388642-photo-device35.jpg
00C8000002388640-photo-device36.jpg


Chrome Lite : un excellent navigateur mobile qui talonne Safari Mobile.

Neocore (Qualcomm)

Ce test met les capacités 3D de la puce graphique du mobile à l'épreuve. Le Benchmark a été réalisé par le célèbre fondeur Qualcomm. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore, il s'agit simplement d'un des principaux constructeurs de puces embarquées pour téléphone mobile (circuit 3G, processeur). Le test mesure les performances 3D temps réel Open GL-ES 1.1 des mobiles Android. Il utilise également des effets de lumière et du Bump Mapping (impression de relief factice appliquée sur une surface 3D plane). En fin de test, Neocore indique le nombre d'images par secondes moyen calculé par le mobile lors du déroulement de la séquence animée en trois dimensions.

02416058-photo-neocore.jpg


BenchmarkPi

BenchmarkPi est un programme de Benchmark relativement basique. Il s'agit d'une sorte de SuperPi (outil de mesure de performance disponible sous Windows) dédié à l'environnement nomade de Google. L'application mesure la performance brute de l'appareil en déterminant le nombre de millisecondes nécessaires au calcul du nombre Pi. En fin de test, il est possible d'envoyer automatiquement les résultats obtenus vers le site de l'éditeur.

02416094-photo-benchmark-pi.jpg


CaffeineMark

CaffeineMark est en programme de benchmark particulier. Il ne mesure pas directement les performances d'une puce en particulier, mais de la couche logicielle Java de Sun Microsystem, d'où le nom évocateur de son logo (la fameuse tasse de café).

02416116-photo-caffeine-mark.jpg


Temps de boot

00C8000002001868-photo-starting-block.jpg
L'HTC Hero met une minute trente à démarrer totalement. Cette valeur est supérieure de trente seconde au Samsung Galaxy que nous avons testé récemment dans nos colonnes. Ce petit temps de latence supplémentaire est probablement imputable à l'interface HTC Sense et surtout, à sa batterie de widgets associés. Quoi qu'il en soit, l'écart est loin d'être dramatique dans la mesure où le système est relativement stable.

Remarque : Attention, ce test ne concerne pas la sortie de veille (dans ce cas, l'allumage est immédiat).

Autonomie

0032000001875630-photo-logo-nergie-batterie.jpg
Mettons immédiatement fin au suspense, l'autonomie de l'HTC hero est tout bonnement excellente. Le Smartphone tiens sans peine deux journées pleines en utilisation intensive (nombreuses connexions 3G et appels voix). Lorsqu'on sait que la couche logicielle reste constamment connectée à l'écosystème de Google, on ne peut que saluer cette bonne performance. En effet, le avec les précédents Smartphones Android, cette sorte de Push sauce Google mettait clairement l'autonomie à mal.

Capteur GPS

0032000002333992-photo-eutelsat-satellite.jpg
Sans triangulation, le fixe GPS s'effectue relativement rapidement (test réalisé avec Google Maps). En moyenne, l'HTC Hero parvient à établir un premier positionnement valide à l'issue d'une période comprise entre 40 et 50 secondes. Cette performance se situe dans la moyenne de ce qui est généralement constaté avec les bons appareils Windows Mobile, Symbian ou autre.

Bon à savoir avant de mettre à jour :



Les documents personnels seront-ils effacés ?
La procédure de mise à jour n'écrase pas les photos et les vidéos qui sont stockées dans le mobile. Ceci est logique dans la mesure où ces informations sont stockées dans la carte mémoire (le contenu de cet emplacement ne sera pas modifié).


012C000002420588-photo-device3.jpg
012C000002420590-photo-device1.jpg

Heureusement, les documents qui sont stockés dans la carte mémoire ne sont pas affectés.


Les programmes existants sont-ils perdus ?
00A0000002420584-photo-logo-android-poubelle.jpg
Oui, tous les programmes téléchargés précédemment seront perdus après la mise à jour. Bien sûr, vous aurez la possibilité de les télécharger à nouveau par la suite, mais pour cela, il faudra repasser par l'Android Market (une touche « Mes Téléchargements » permet tout de même de retrouver tous les téléchargements précédents). Ce choix technique est tout de même regrettable dans la mesure où les informations personnelles associées aux applications partent à la trappe (cas des sauvegardes des jeux, par exemple).

Les paramètres sont-ils conservés ?
Non. La mise à jour écrase toutes les personnalisations qui ont été opérées sur le mobile (Widgets, par exemple). Comme nous l'avons dit, elle efface également tous les programmes ainsi que leurs paramètres associés.

Quels sont les principales nouveautés apportées par cette MàJ ?
  • La principale évolution apportée par cette mise à jour concerne la fluidité des sept bureaux virtuels. Ce point avait été critiqué par les utilisateurs de la première heure. En effet, lorsqu'on positionne de nombreux Widgets sur les pages d'accueil, les écrans ne défilent pas de façon fluide. Ce point est désormais corrigé.
  • Seconde innovation principale : il est désormais possible de choisir la zone de mise au point en la sélectionnant avec son index sur l'écran tactile (cette fonctionnalité est présente sur l'iPhone 3G S).
  • Au démarrage du mobile, il est possible de choisir la langue de l'appareil
  • Comme à l'accoutumée, la mise à jour apporte son lot de correctifs. Différents bugs ont été corrigés, notamment dans la gestion des SMS. Pour le reste, il s'agit majoritairement de rustines « invisibles ».
  • Enfin, le « Bootloader » a été mis à jour. Aucune amélioration particulière n'a été apportée, il s'agit visiblement d'une retouche opérée dans le but d'éviter que les pirates aient accès au système interne.

00C8000002420572-photo-devicess.jpg
00C8000002420568-photo-device.jpg
00C8000002420570-photo-dsc-0616.jpg

Défilements de bureaux plus rapides et fluides, sélection de la zone d'autofocus, choix de la langue du mobile : l'avancée est timide.


Les prérequis :

La mise à jour est limitée aux ordinateurs Windows. Le programme HTC Sync devra avoir été installé au préalable. Enfin, pour télécharger la mise à jour du Hero, rendez-vous à l'adresse suivante. Il faudra se munir du numéro de série de l'appareil pour procéder au téléchargement (imprimé sur le mobile, derrière la batterie).



Procédure de mise à jour du mobile

La mise à jour de l'HTC Hero ne pourra pas être exécutée depuis le mobile lui-même. Pour pouvoir procéder au flashage, il faudra connecter son appareil en USB et exécuter un utilitaire (uniquement disponible sous Windows). Les connaisseurs ne seront pas dépaysés : la procédure est rigoureusement identique à celle des appareils Windows Mobile.

1) L'éditeur recommande d'installer HTC Sync.
0190000002420566-photo-android.jpg
HTC Sync

2) Connectez votre mobile en vous assurant qu'HTC Sync est bien actif.
3) Assurez-vous que le mobile est suffisamment chargé et exécutez l'utilitaire de mise à jour, qui mène la procédure à son terme.

012C000002420628-photo-clipboard05.jpg
012C000002420630-photo-clipboard07.jpg

L'utilisation de l'utilitaire de flashage ne devrait pas poser de problèmes.


Que penser de cette mise à jour ?

Les ajouts sont sympathiques, mais à y réfléchir, il s'agit là uniquement d'obtenir le minimum qu'attendaient les premiers acheteurs. Après application de ce patch, on peut simplement dire que le téléphone est « fini ». En réalité, les mobinautes attendent surtout l'arrivée de la fameuse nouvelle mise à jour majeure connue sous le nom de « Donuts ».
00FA000002420632-photo-aris-sanjaya-fotolia-com-logo-donuts-g-teau.jpg
Cette sorte d'HTC Dream dépourvu de clavier coulissant ne devrait pas avoir de mal à rencontrer son public. À l'heure où nous écrivons ces lignes, on peut dire qu'il s'agit probablement du meilleur Smartphone Android disponible sur le marché. Certes, on pourra regretter l'absence de flash avec l'appareil photo numérique ainsi que le relatif échec du plug-in « Open Screen Project » (dédié à l'ouverture des Flashs Web). Il n'empêche que le Hero garde plus d'un tour dans son sac pour distancer la concurrence. Tout d'abord, l'autonomie permet enfin de profiter de son Smartphone sans redouter constamment le couperet de la phase de rechargement. Ce point faisait défaut aux précédents Google Phone dont l'autonomie n'était pas optimisée pour le « Push » de Google. Le Hero ne déroge pas à cette règle, mais depuis les HTC Dream et consorts, du chemin a été fait. Désormais, les ressources électriques sont en parfaite adéquation avec la consommation. Il est maintenant possible de tenir deux jours entre deux recharges en utilisant sporadiquement la 3G pour le surf ou pour l'email.

Enfin, il est impossible de parler de l'HTC Hero sans évoquer les (très) nombreuses améliorations qui ont été apportées par les développeurs d'HTC. Tout d'abord, la nouvelle interface HTC Sense propose un écran d'accueil sans commune mesure avec celui qui est proposé en standard par Google. Le nombre de bureaux virtuels passe de trois à sept et les Widgets proposés en standard sont complétés par une foule de plug-ins programmés spécialement par HTC ! D'autre part, HTC n'a pas oublié les usages professionnels : une compatibilité Exchange est proposée en standard. Après avoir dépoussiéré Windows Mobile à grand renfort de TouchFLO, le constructeur taïwanais confirme son souhait de se démarquer de la concurrence en proposant de nombreuses améliorations logicielles. En bref, si vous avez un penchant pour Android et que vous êtes à la recherche du meilleur mobile du genre, ne cherchez plus. Le Hero grossit les rangs des incontournables de cette rentrée 2009.

HTC Hero

8

Les plus

  • Surcouche HTC Sense / FootPrint
  • Autonomie / Mini Trackball
  • Technologie multipoint / Android
  • Intégration des sites communautaires
  • Prise en charge native d'Exchange

Les moins

  • Pas de touche pour l'appareil photo
  • Plug-in flash anecdotique
  • Pas de flash pour l'appareil numérique

0

Fonctionnalités8

Performances7

Autonomie8

Accessoires6

Modifié le 19/05/2021 à 13h49
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google Books prêt à réviser l'accord avec les auteurs
MySpace : un moteur de recommandations en open source
oPhone : China Mobile dévoile son
Twitter valorisé 1 milliard de dollars grâce à une levée de fonds ?
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
  Operation Flashpoint 2  : le multi en images / vidéo
Vie privée : top 10 des sites jugés les plus fiables
Numérisation : PaperPort 12 de Nuance  disponible
HTC
L'Europe scrute le partenariat Microsoft / Yahoo
Haut de page