Diagnostiquer les ralentissements de son PC

07 août 2009 à 18h00
0
Chaque possesseur d'ordinateur a déjà pesté contre une machine trop lente à s'allumer, à réagir, à s'éteindre... Une expression vient alors immédiatement à l'esprit : « Ca rame ! ». Mais que se cache-t-il derrière ces deux mots que beaucoup d'entre vous ont probablement déjà utilisés ? Quelles sont les sources possibles de ralentissements d'un ordinateur ?

Nombreux sont les problèmes qui peuvent ralentir votre machine, ou vous donner l'impression que ses performances diminuent. Au cours de ce dossier, nous vous aiderons à les identifier et à les résoudre en focalisant votre recherche sur le matériel ou la partie logicielle, la plus souvent responsable. Nous traiterons également à part le « cas » Internet, discuterons les effets de virus et autres malwares et évoquerons les logiciels qui permettent d'optimiser le fonctionnement de votre ordinateur. Enfin, nous traiterons du cas ultime qu'est le formatage et la réinstallation de votre système, avec tout ce que cela comporte de sauvegarde ou de création d'image.

Sommaire :

Diagnostiquer un problème matériel : le disque dur

0078000002335238-photo-disque-dur-seagate-momentus-5400-6-320-go-8mo-sata-ii-st9320325as.jpg
Même si votre matériel n'est pas le coupable le plus courant, certains éléments de votre configuration sont parfois les responsables des ralentissements de votre machine. Trois suspects possibles : votre disque dur, votre processeur et votre mémoire vive. Commençons par le premier. Votre unité de stockage est l'élément chargé de conserver les fichiers de votre ordinateur et de sa capacité à les rendre rapidement disponibles dépend en grande partie les performances de votre machine.

Quels sont les paramètres qui influent sur la vitesse de ces transferts de données ? La vitesse du disque dur, en premier lieu. Si celle-ci diminue, la réactivité de votre ordinateur s'en ressentira. De manière générale, un disque dur et les pièces mécaniques qui le composent s'usent au fil du temps et il est toujours intéressant de vérifier la santé de votre unité de stockage. Plusieurs logiciels sont capables de vous fournir des informations très précises à ce propos, grâce aux données SMART (pour Self-Monitoring, Analysis, and Reporting Technology contenues dans chaque disque dur. Citons par exemple HD Tune, gratuit et particulièrement simple d'utilisation. Ce programme permet en outre d'opérer une vérification de la surface de votre disque afin de vérifier qu'aucun secteur ne soit défectueux, de surveiller la température de votre unité de stockage et de tester ses performances afin de s'assurer que ces dernières ne diminuent pas trop sur une période donnée. Si votre disque dur présente un défaut, faites alors une sauvegarde de vos données et remplacez-le. Cette opération peut rétablir les performances d'antan de votre machine.

0190000002340206-photo-hdtune.jpg
Un disque dur sans secteur défectueux, signe de sa bonne santé


« T'as lancé une défrag' ?»

Sans aller jusqu'au changement de disque, vous pouvez également effectuer une défragmentation. Cette opération est souvent considérée comme un remède miracle, car sa mise en œuvre est simple et accessible à l'utilisateur le moins averti et semble pourtant avoir un effet avec ces petits carrés qui bougent dans tous les sens. Mais qu'est-ce exactement qu'ue défragmentation ? Au fur et à mesure de son utilisation, le disque dur est touché par un effet de « fragmentation » qui réduit ses performances originales. Ce phénomène se traduit par le fait que les clusters occupés par les fichiers ne sont plus « classés » de façon continue sur le disque, mais sont éparpillés sur celui ci, suite à plusieurs manipulations (suppressions et copies de fichiers, plantages intempestifs...). Cet éparpillement oblige les têtes de lecture à se balader sur des pistes et des secteurs très variés et, parfois, très distants les uns des autres. Au contraire, lorsque les clusters propres à un fichier sont ordonnés de façon continue, les mouvements de la tête sont beaucoup plus rares et moins longs à effectuer.

La capacité d'une défragmentation à redonner de la vitesse à votre ordinateur est largement surévaluée. Car si le système de fichiers FAT32 utilisé par les anciennes versions de Windows était assez sensible au phénomène de fragmentation, le NTFS (pour New Technology File System) actuellement présent sur la plupart des ordinateurs sous Windows présente une susceptibilité nettement moins importante à cette dernière, du moins tant qu'il reste un peu de place sur le disque. C'est pourquoi certains disques très fragmentés et bien pleins pourront éventuellement retrouver une nouvelle jeunesse avec une défragmentation, améliorant ainsi légèrement les performances d'une machine à l'agonie.

Le processeur, la mémoire vive

0078000001785112-photo-intel-core-2-duo-e8400.jpg
Écartons immédiatement une idée : le ralentissement d'un ordinateur ne peut être dû à son processeur ou à sa mémoire vive, dont les performances ne diminuent pas au cours du temps, contrairement au disque dur. En revanche, ils peuvent devenir un facteur limitant dans deux cas :
  • si votre type d'utilisation évolue : vous pouviez trouver votre machine rapide à ouvrir une page Web ou un document Word et la trouver soudainement très lente dès lors que vous commencez à vous amuser avec Photoshop... Nous sommes là dans l'impression de lenteur, mais les performances de la machine n'ont en réalité pas évolué ;
  • si votre système d'exploitation évolue (via des Services Packs par exemple) et nécessite plus de puissance.
Dans ces deux cas, le processeur, mais surtout la quantité de mémoire vive peuvent devenir limitant. La solution la plus évidente consiste donc a augmenté cette quantité en ajoutant une « barrette » sur votre carte-mère.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top