Fabriquer sa propre manette d'arcade

04 octobre 2002 à 17h13
0
Le temps des heures passées dans les salles de jeu d'arcade est bien loin et désormais c'est à la maison que l'on se défoule face à son PC. Je ne sais pas bien ce qui a fait que les fabricants de périphériques pour PC se sont alignés sur ceux pour consoles et nous proposent tous ou presque des "pads" pour jouer. Les ex-joueurs de salle d'arcade appuieront certainement mon point de vue si je dis que "rien ne vaut une bonne vieille manette d'arcade". Les manettes d'arcade dignes de ce nom étant hors de prix dans le commerce, le but de cet article consiste à savoir comment se la fabriquer soi-même...

Présentation

00E0000000054795-photo-shoot-them-up.jpg
Ce sont certainement les émulateurs qui ont remis les manettes d'arcade sur le devant de la scène. Il suffit de tenter de jouer à "Commando", à "Street fighter" ou à "Ghost'n'Goblins" pour se rendre compte qu'un pad ou un clavier sont loin d'être la panacée.

Histoire de ne pas partir à l'aveuglette, nous allons débuter par un petit tour d'horizon sur ce qui existe dans le commerce et sur les réalisations "perso" qui ont inspirées cet article.

La manette commerciale qui est aujourd'hui la plus connue est certainement la Hotrod. Conçue et commercialisée par HanaHo Games ce Joystick pour deux joueurs est parfaitement bien fini avec ses 7 boutons pour chaque joueur, ses boutons "Player 1" et "Player 2" ainsi que deux boutons latéraux qui permettent de l'utiliser comme un flipper. La légère inclinaison du support apporte sa touche de confort pour les longues heures de jeu. Vraiment rien à dire si ce n'est son prix... 230 € minimum. Elle est distribuée en France par ADF informatique et de très rares boutiques la commercialisent. Ce qui n'est pas vraiment à la portée de toutes les bourses.

00FA000000054796-photo-hotrod.jpg
Dans le même ordre d'idée, on a le produit de chez X-Gaming, le X-Arcade, qui présente les mêmes fonctionnalités pour un peu moins cher, 149$ et que certains revendeurs de matériel français ont en stock (il est disponible dans notre zone "Comparer les prix").

En dehors de ces manettes commerciales, très performantes mais hors de prix, de nombreux particuliers se sont dit qu'ils pouvaient créer à moindre frais "leur" manette. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples du plus rudimentaire au plus avancé. Ils nous ont tous servi plus ou moins dans la création de ce guide.

00E2000000054797-photo-manette-arcade-exemple-1.jpg
01BE000000054801-photo-manette-arcade-exemple-5.jpg

011D000000054800-photo-manette-arcade-exemple-4.jpg
00C2000000054798-photo-manette-arcade-exemple-2.jpg

012C000000054802-photo-manette-arcade-exemple-6.jpg
00D6000000054799-photo-manette-arcade-exemple-3.jpg

0234000000054803-photo-manette-arcade-exemple-7.jpg


Vous retrouverez toutes ces créations et bien d'autres sur le site "Build Your Own Arcade Controls" dans la rubrique "Exemples" et dans la partie de la page intitulée "Desktop Arcade Controls".

La construction étape par étape

Pour envisager sereinement la construction d'une telle manette, il faut disposer de "matières premières" et d'outillage. Inutile d'envisager ce projet si la scie sauteuse et le fer à souder vous font peur. Il faudra au minimum disposer des éléments suivant pour débuter la construction:
  • Un vieux pad, si possible USB. Un pad neuf fera bien sur aussi l'affaire.
  • Une manette (manche) et 8 boutons type « borne d'arcade » (nous vous expliquons ci-dessous où les trouver) ou une carte de contrôle dédiée
  • Des plaques d'aggloméré (type "medium")
  • Un fer à souder et de l'étain
  • Une perceuse
  • Une scie sauteuse et éventuellement une scie circulaire
  • Une vieille nappe IDE ou floppy

Se procurer la manette et les boutons de commande "type arcade"

009A000000054804-photo-manette-arcade-superjoystick.jpg
L'élément central de ce joystick est constitué par des pièces qui équipent de "vraies" bornes d'arcade. La solution la plus simple, et peut-être la seule, consiste à acheter ces éléments par Internet à la société anglaise Happ Controls. Cette société a déjà fait ses preuves avec nous mais aussi avec des dizaines d'autres internautes qui ont réalisé leur propre manette d'arcade.

Les éléments à acheter sont:
- 1 "Super Joystick"
- 8 "Pushbutton With Horizontal Microswitch"


0087000000054805-photo-manette-arcade-pushbutton.jpg
En visitant un peu le site, vous remarquerez que d'autres types de joystick et de boutons sont disponibles. Libre à vous de sortir des sentiers battus mais attention aux contraintes que cela pourrait générer par rapport à la solution "clé en main" que nous vous fournissons dans cet article : cotes différentes, problèmes de proximité, contacteurs différents...
Plus généralement, le site de Happ Controls, est une vraie caverne d'Ali Baba pour qui souhaite aller beaucoup plus loin dans la création d'accessoires de jeu.

La commande et le paiement se font sans encombre par carte de paiement internationale, il faut compter une vingtaine de jours pour être livré. Ce sont des gens sérieux et il y a même dans leurs bureaux anglais une personne qui parle français.

Préparer le circuit électronique

Lorsqu'on dispose de la manette et des boutons achetés chez Happ Controls, il faut un moyen pour que les signaux électriques binaires (ouvert/fermé) envoyés par ces contacteurs soient convertis pour être interprétés par le PC. Plusieurs solutions existent.

00FA000000054904-photo-manette-arcade-i-pac-kit.jpg
La plus complète et celle qui permet le plus de liberté est aussi la plus chère et remet en cause l'objectif de départ de réaliser une manette d'arcade à bas prix. Elle consiste à acheter une carte d'encodage qui converti les informations binaires fournies par les boutons et la manette par des informations relatives au clavier ou à la prise USB.
On trouve des cartes d'encodage pas trop chères sur Ultimarc.com ce qui simplifie grandement le travail. Après avoir déboursé les 65$ (prix de la carte plus frais de ports), il suffira de passer directement au chaptire suivant : la construction du boitier. Autre avantage de cette solution, elle est prévue pour piloter deux manettes.

Notre solution sera beaucoup moins onéreuse mais un peu plus complexe à mettre en oeuvre. Elle consiste simplement à utiliser un vieux gamepad pour s'affranchir de tous les problèmes d'encodage en profitant des pilotes (drivers) et de la connectique du gamepad pour notre projet. Il faut bien sur que le circuit imprimé soit parfaitement fonctionnel.

00C8000000054811-photo-gamepad-trust-ouvert.jpg
Dans notre cas, nous avons utilisé un pad Trust Sight Fighter USB avec lequel nous avons eu quelque problèmes de soudure dont nous reparlerons. Il semble, au dire des messages que nous avons lu sur les forums, qu'un des meilleurs pads pour l'opération soit le Sidewinder Gamepad de Microsoft.

Commencez par démonter le pad pour récupérer le circuit imprimé relié au cable USB.
ATTENTION : Il est impératif de noter à ce moment là la position de chacun des boutons de feu et de direction. Nous allons en effet souder les fils de connexion vers les éléments achetés chez Happ Controls directement sur ce circuit imprimé. Il va donc falloir localiser pour chaque contacteur (bouton haut, bouton bas, bouton de feu 1....) l'endroit le plus opportun pour venir y souder les deux fils correspondants (le + et le -) provenant des éléments de chez Happ Controls.

Inutile d'acheter du fil spécial pour relier circuit imprimé et éléments de contrôle, une vieille nappe IDE ou Floppy de laquelle on aura séparé chaque fil ferra parfaitement l'affaire. Un fer à souder de précision facilitera grandement les choses.

Voici quelques conseils en passant que toute personne qui a déja fait un peu de soudure doit connaitre :
- Ne posez pas directement l'étain sur le fer à souder mais posez l'étain sur le fil et le fer à souder sur le fil. La conduction thermique dans le fil se chargera de faire fondre l'étain en le répandant sur le fil et sur le circuit imprimé.
- Pensez à étamer les fils avec l'étain, c'est-à-dire à étendre une fine pellicule d'étain sur le fil avant de le positionner sur la carte.

Prenez donc deux bouts de fil de la nappe IDE d'une longueur d'environ 30 centimètres chacun, dénudez-les à chaque extrémité. Repérez sur le circuit imprimé les bornes + et - d'une des actions (par exemple le bouton 1 du pad) et soudez sur ces bornes, là ou c'est possible, chacun des deux fils.
01E2000000054809-photo-manette-arcade-les-principaux-composants.jpg

Sur le gamepad qui nous a permis de réaliser ce projet, les points permettant de venir souder les fils étaient de taille très réduite. Il nous a donc fallu faire des micro-perçages dans le circuit imprimé afin d'espérer y faire couler un peu d'étain. L'utilisation du gamepad de chez Microsoft ne pose pas ce problème puisqu'on dispose de gros emplacements pour venir y souder les fils.

Lorsque ces deux premiers fils sont soudés, il peut être judicieux de tester que ce premier "bouton" fonctionne. Branchez pour cela le cable USB sur votre PC comme vous brancheriez votre joystick. Sous Windows, allez dans le panneau de configuration/contrôleur de jeux. Votre manette devrait apparaître. Mettez en contact les deux fils (fermez le circuit), l'action correspondante (bouton 1 dans notre cas) doit être exécutée. Cette manipulation garantie que vos points de soudure sont correctement choisis et que les soudures sont correctes.

Si cela fonctionne, prenez-vous 2 bonnes heures et soudez comme ceci des fils de même longueur pour chacune des actions du pad (haut, bas, droite, gauche et chacun des boutons).

Lorsque cette lourde tâche est terminée, vérifiez chacune des actions possibles (haut, bas....) de la même manière que précédemment. Arrivé là, vous avez fait une des deux parties les plus ardues du projet.

Construction du boîtier

C'est la construction du boîtier qui constitue à notre avis la deuxième phase délicate. Il est possible, vous l'aurez vu si vous avez jeté un oeil au site "Build Your Own Arcade Controls", de s'affranchir du problème à l'aide d'une quelconque boîte en bois mais le résultat n'est généralement pas fantastique. Nous vous proposons ici de le créer de toutes pièces en vous fournissant les plans (télécharger le plan du boitier au format .pdf).

Sur ce plan, c'est une vue finale du boîtier mais on pourra trouver les dimensions de chacun des éléments collés qui le compose : deux plaques latérales identiques trapézoïdales, la plaque rectangulaire avant, la plaque rectangulaire arrière (plus grande) et la plaque supérieure (de forme générale rectangulaire mais sur laquelle nous avons aménagés les angles pour plus d'esthétisme).

Cette structure est constituée par des plaques d'aggloméré épais de type "Medium". Nous avons choisi une épaisseur de 19 millimètres de telle sorte que la manette finale soit lourde ce qui apporte un maximum de confort d'utilisation. Il est possible de descendre cette épaisseur à 16mm sans grandes conséquences. On trouve ces plaques à la coupe dans les grandes boutiques de bricolage (Leroy Merlin, Castorama....). A l'aide du plan que nous vous fournissons, faites découper 5 éléments qui soient le plus proche des 5 éléments qui composent le boîtier. La taille minimale des découpes est en général supérieure à celle de nos éléments et il faudra bien entendu les recouper. Un scie sauteuse ou une scie circulaire fera parfaitement l'affaire et ne devrait pas poser trop de problèmes pour qui sait manier ce genre d'instruments.

Les perçages se réalisent tous plus ou moins facilement avec une scie sauteuse et des "lames à chantourner" qui permettent de découper avec un rayon de découpe réduit. Percez avec la plus grosse mèche à bois de votre perceuse chacun des trous afin de pouvoir démarrer la découpe de ceux-ci avec la scie sauteuse. La finition se fera éventuellement à la lime sachant que les boutons sont prévus pour masquer les imperfections de ces découpes.
0253000000054810-photo-manette-arcade-vue-du-dessous.jpg

La suite des opérations consiste à assembler ces éléments. Les plus équipés d'entre nous utiliseront simplement de la colle à bois et des "serre-joint". Pour les autres, il sera préférable de placer des chevilles en bois pour assembler les éléments deux à deux en mettant la colle à bois sur les chevilles et dans les trous correspondants plutôt que sur la tranche des éléments à assembler. Maintenez les éléments assemblés pendant 48 heures avec ce que vous aurez trouvé pour le faire (dictionnaires, cordelette...) afin que la colle prenne. Avec les chevilles, le risque est faible que cela se décolle.

Lorsque l'ensemble a séché, c'est le moment de passer à la peinture. Un bombe de peinture noire brillante à bas prix ferra l'affaire. Nous vous conseillons de réaliser autant de couches que le permet la capacité de la bombe, l'apparence finale n'en sera que meilleure. Pour éviter les coulures, mettez bien les faces à peindre à plat.

Préparation des éléments d'arcade

De la même manière que nous avons soudé des fils sur les bornes + et - de chacun des contacteurs du circuit imprimé, nous allons souder des fils sur les bornes + et - de tous les contacteurs des éléments d'arcade. Cette étape est un jeu d'enfant lorsqu'on a réalisé les soudures similaires sur le circuit imprimé. On prendra encore une fois des fils de 20/30 cm de long récupérés sur une vieille nappe IDE ou lecteur de disquette.

Fixation des éléments d'arcade sur le boîtier

La fixation des boutons de tir ne pose vraiment aucun problème puisqu'il suffit de visser l'écrou plastique prévu à cet effet. Pour le "manche", il faut 4 vis, pas trop longue afin d'éviter de dépasser l'épaisseur du boîtier (d'où l'intérêt de prendre de l'aggloméré épais).

Finalisation

La finalisation tient plus de la bidouille puisqu'il va falloir fixer le circuit imprimé à l'intérieur du boîtier. On le positionnera bien sûr sur le montant arrière du boîtier (le plus haut) en prenant soin de mettre un morceau de carton entre le circuit et le panneau de bois. Il y a en général des trous dans le circuit qui permettent de loger sans problème 2 vis (c'est largement suffisant).

Pour terminer, il ne reste plus qu'à relier deux à deux les fils provenant des éléments d'arcade et du circuit imprimé. Ceux qui les ont repérés depuis le départ seront contents à ce stade. Nous avons utilisé pour cela de simples "dominos", plus ils sont petits, plus le travail en est facilité. Il existe aussi des "pinces crocodile" qui facilitent la tâche mais qui sont plus chères. Il est aussi possible de s'acquitter de cette tâche en soudant les fils, le seul inconvénient étant qu'il est moins simple de séparer les fils par la suite si l'on fait une erreur ou si l'on désire réaliser des modifications.

On mettra la touche finale à notre projet en clouant une plaque fine de contreplaqué pour fermer le dessous.

0190000000054812-photo-manette-d-arcade-finale.jpg


Détail du budget

- 8 Pushbutton + 1 Super Joystick (frais de ports compris) : 50 €
- Aggloméré "Médium" : 4 €
- Peinture noire en bombe : 5 €
- Gamepad, si possible le Microsoft Sidewinder : 16 € (ou carte d'encodage 65 €)
- 24 dominos : 2 €

Total : 77 € en utilisant un gamepad et 126 € en utilisant une carte d'encodage.

Sachant qu'il est bien entendu possible d'économiser sur le gamepad en en récupérant un vieux et sur le bois en utilisant du bois de récupération.

Ce projet concernait une manette pour PC mais il est bien entendu possible de faire exactement la même chose pour console. Il suffit pour cela de récupérer une vielle manette pour la console choisie au lieu du gamepad PC.

A vos fers à souder!
Modifié le 20/09/2018 à 14h12
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

PowerVR 5ème génération pour 2003
On parle déjà de la DDR-III
Un graveur 52x chez Liteon
IBM 180GXP 2 Mo ou 8 Mo de mémoire cache
Clubic et Quad69 organisent la Quad 2002
Le Clawhammer 3400+ sur les rails
Intel valide la Rambus PC1066
ATI, NVIDIA & SiS fourbissent leurs chips
King Of The Road
Microïds compile
Haut de page