Mort de Kim Jong-il : la Corée du Sud élève son niveau de cyber-alerte

le 20 décembre 2011 à 13h05
0
Le régulateur coréen des télécoms vient d'émettre un avis d'alerte. La Korea Communications Commission (KCC) estime que des cyber-attaques pourraient prochainement être dirigées à l'encontre d'installations informatiques de Corée du Sud.

00FA000001895312-photo-drapeau-cor-en-cor-e-du-sud.jpg
Dans un message publié par l'agence de presse Yohnap, la KCC émet un avertissement de sécurité. L'autorité précise que suite au décès du leader nord-coréen, Kim Jong-Il, des cyber-attaques pourraient être programmées contre certaines installations de Corée du Sud. Elle indique également que le niveau d'alerte a donc été élevé au niveau 3.

La Commission recommande aux internautes de ne pas ouvrir d'e-mails d'expéditeurs inconnus évoquant la mort du dirigeant. De même, elle précise que des mesures ont été mises en place afin d'observer tout pic de fréquentation qui pourrait s'avérer non-légitime sur les sites officiels du gouvernement, de certains médias ou sur des portails Web populaires. La KCC s'inquiète donc du risque que des attaques Ddos soient dirigées contre des sites qui relaient la mort de Kim Jong-il.

Pour rappel, en mai dernier, la Justice de Corée du Sud accusait des pirates provenant du voisin du Nord d'avoir mis à terre pendant plusieurs jours le réseau de la banque Nonghyup. Séoul avait même qualifié cette opération d'« acte de cyber-terreur sans précédent ». A l'époque, le système informatique de la banque Nonghyup avait été rendu indisponible pendant plus d'une semaine. Du coup, plusieurs millions de clients n'avaient pas pu utiliser leurs cartes bancaires ou même retirer d'argent dans des distributeurs automatiques. Une paralysie que la justice de Séoul attribuait clairement au régime de Corée du Nord.

De son côté, la Corée du Nord a toujours nié toute implication dans ces cyber-attaques. Malgré ce jeu du chat et de la souris entre les deux Etats, le Sud annonce qu'il compte rester vigilant et conserver toute son attention sur la protection des données personnelles des internautes du pays.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Cyberpolice
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Lyft propose une nouvelle fonctionnalité de sûreté : un bouton d'appel aux services d'urgence
Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration
Le Sénat vote l'application de la taxe GAFA sur les géants du numérique
Adobe Premiere Rush est disponible sur Android
Selon Jim Ryan, Death Stranding, The Last of Us II et Ghost of Tsushima sortiront sur PS4
Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes
Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct
Une application Steam Chat débarque sur iOS et Android
Black Mirror : les trailers des 3 épisodes de la prochaine saison
Huawei P30 Lite vs Google Pixel 3a : lequel est le meilleur pour moins de 400 € ?
scroll top