Microsoft a breveté un DRM gérant le nombre de spectateurs

07 novembre 2012 à 12h41
0
Microsoft a récemment obtenu un brevet décrivant un DRM prenant en compte le nombre de spectateurs. Au travers d'un dispositif tel qu'un Kinect, les distributeurs de contenus pourraient imaginer de nouveaux modèles de facturation.

0190000005500681-photo-microsoft-kinect.jpg

Au cinéma et d'une manière générale pour toute représentation publique, chacun paye sa place. À domicile en revanche, jusqu'à présent le prix ne dépend pas du nombre de spectateurs. Mais n'est-ce pas seulement en raison d'une incapacité technique ?

Déposé en avril 2011, le brevet intitulé « Régulation de la distribution de contenu par spectateur » a été publié le 1er novembre 2012.

À ce jour les verrous numériques peuvent réguler le délai de visionnage, tel que 48h dans le cadre d'une location, ou le nombre d'équipements desquels on peut lire le contenu, dans le cadre d'un achat.

De bons et mauvais usages

À l'avenir les distributeurs pourraient limiter le nombre de spectateurs simultanés, simplement pour éviter les abus comme le font les opérateurs de téléphonie mobile sur leurs offres illimitées, ou au contraire pour ajuster la facturation. Le système pourrait prendre en compte la sortie mais surtout l'entrée de spectateurs pendant la séance. Dans le cadre d'un achat, le distributeur pourrait limiter le nombre de spectateurs distincts, en stockant des données personnelles, plutôt que le nombre d'équipements. On peut ainsi imaginer qu'une vidéo pourrait être copiée sans limite, mais que seul le propriétaire pourrait en lancer la lecture.

Un tel DRM permettrait de lever des limitations arbitraires (telles que le nombre de copies) mais en contrepartie réserver l'usufruit d'un contenu à son seul propriétaire. Après tout il ne serait pas totalement absurde qu'une grande famille paie plus cher qu'un célibataire, mais on peut craindre que les prix augmentent d'une part sans baisser d'autre part. Mais d'une manière générale, les DRM resteront probablement éternellement un frein pour les utilisateurs honnêtes, et ne leur permettront jamais d'être totalement propriétaires de leurs contenus.

05500675-photo-microsoft-a-brevet-un-drm-g-rant-le-nombre-de-spectateurs.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top