ESET pointe les traits de caractère qui exposent le plus aux cybercriminels ?

15 août 2019 à 17h33
0
SCAM

Estimez-vous être quelqu'un d'extraverti ? Ou au contraire, une personne plutôt secrète et réservée ? D'après le rapport d'une multinationale spécialisée dans la cybersécurité, ESET, la personnalité d'un être humain l'expose plus ou moins aux attaques des hackers.

Le rapport s'adressant d'abord aux entreprises, il souligne le besoin pour les managers de mettre en place des campagnes de formation à la cybersécurité auprès de leurs équipes, en tenant compte du facteur humain.

Faire face à un danger omniprésent

D'après l'étude, 42% des entreprises, seulement, fourniraient à leurs équipes de réelles instructions de cybersécurité. Pour près des deux tiers (63%), la protection des systèmes se cantonne à la mise en place d'un mot de passe.

Pourtant, l'étude poursuit en montrant que « l'erreur humaine est un facteur majeur, dans de nombreuses brèches de sécurité ». L'une des difficultés est la diversité des méthodes et des motivations des pirates. L'ESET cite le cas d'un homme ayant piraté le Pentagone, uniquement pour prouver qu'il en était capable. Mais d'autres hackers peuvent créer des pertes financières ou nuire à une réputation. Le danger du hacking prend des formes toujours plus variées, et un mot de passe est souvent insuffisant face à elles.

Parallèlement, l'ESET affirme que la protection des données est souvent dédiée à des entreprises IT tierces, alors que de nombreux défauts pourraient être résolus simplement en adoptant une approche plus globale.


Tenir compte des spécificités de chacun

L'étude s'est appuyée sur différentes caractéristiques humaines (la capacité à juger, à utiliser son intuition, sa réflexion, etc). Elle souligne les différences de comportement face à une cyberattaque, en lien avec ces caractéristiques.

Ainsi, les personnes d'un naturel extraverti seraient plus vulnérables à une attaque, dans la mesure où elles avancent dans leur travail par la communication avec autrui. Elles sont donc les plus susceptibles d'être manipulées, lorsque la manipulation est effectivement utilisée par les hackers : on parle alors d'attaque par ingénierie sociale. Dans cette catégorie, on peut notamment retrouver le phishing ainsi que des techniques visant à l'usurpation d'identité.

À l'inverse, les personnes observatrices étant davantage portées sur leur intuition, elles sont moins sensibles à la manipulation. Les personnes qualifiées de « sensibles », quant à elles, se définissent par leurs valeurs personnelles. Elles sont également susceptibles d'être victimes d'attaques par ingénierie sociale, tout comme celles se définissant par leur capacité de réflexion (c'est-à-dire résolvant les problèmes par la logique). Ces dernières auraient alors tendance à sur-estimer leurs compétences, menant à des erreurs.

L'étude de l'ESET recommande donc d'apprendre à connaître les membres de son équipe pour déterminer dans quelles catégories chacun de ses membres se situe. L'objectif est, à terme, la mise en oeuvre d'une politique de cybersécurité personnalisée. Le rapport donne d'ailleurs un exemple : « Les personnes qui ont une préférence pour l'intuition devraient recevoir comme conseil de vérifier les détails d'un e-mail. Est-ce que, par exemple, l'adresse de l'expéditeur n'est pas étrange (une chose qu'ils ne sont pas enclins à vérifier naturellement) ? ».

Source : Help Net Security
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Des ingénieurs tentent de battre le record de vitesse terrestre avec un véhicule zéro émission
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top