Airbnb : plus de 2 millions d'euros d'amende à Paris en 2018 (pour 156 logements)

Alexandre Boero Contributeur
16 janvier 2019 à 14h49
0
Airbnb
AlesiaKan / Shutterstock.com

En 2018, 110 bailleurs parisiens ont dû passer à la caisse pour avoir loué leur logement en dépit des dispositions en vigueur.

Louer son logement sur la plateforme Airbnb est pour certains une activité devenue fort lucrative, à tel point que dans le cas de quelques propriétaires, le bouchon a été poussé un peu trop loin. C'est ainsi qu'en 2018, les tribunaux parisiens ont distribué 2,138 millions d'euros d'amendes aux propriétaires qui louaient illégalement leur logement à Paris. Par rapport à 2017 (1,3 million d'euros), le chiffre est en nette augmentation.

Les propriétaires dépassaient la limite annuelle de jours de location


Les bailleurs rattrapés par la patrouille ont notamment été condamnés pour avoir passé outre une disposition majeure : la limite du nombre de jours annuels de location, celle-ci étant fixée à 120 jours par logement. Certains ont aussi omis l'obligation de détenir un numéro d'enregistrement. Au total, ce sont 110 bailleurs qui ont été sanctionnés, parmi lesquels 78 ont agi en leur nom propre, comme l'indique Le Figaro Immobilier, et 32 sous la forme d'une société civile immobilière ou d'une société à responsabilité limitée. 156 logements sont donc concernés.

« On a affaire à des investisseurs qui ont détourné leurs logements de leur vocation initiale pour en faire des hôtels clandestins », lâche Ian Brossat, Adjoint au logement de la Mairie de Paris, qui souhaite qu'Airbnb prenne ses responsabilités : « Il faut aller vers une co-responsabilité entre propriétaires et plate-forme ».

La société Airbnb pourrait désormais être sanctionnée


L'élu du Parti communiste français, qui voudrait que la possibilité d'écarter Airbnb de certains arrondissements de la capitale soit étudiée, veut en effet rebondir sur la loi Elan, adoptée en fin d'année dernière, pour qu'Airbnb soit condamné en cas de publication de ces annonces illégales.

Du côté de la plate-forme, on se défend en précisant que « moins de 0,2 % des hôtes qui partagent leur logement sur Airbnb à Paris » sont concernés. Effectivement, cela fait peu. La société américaine indique par ailleurs avoir « mis en place les mesures nécessaires pour faire en sorte que les hôtes respectent les règles et partagent leur logement de manière responsable ». En France, Airbnb référence 500 000 logements, dont 65 000 à Paris.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top