Après une série de tests au sol, Stratolaunch poursuit sa voie vers une certification de la FAA

Par
Le 14 janvier 2019
 0
stratolaunch

Stratolauch, plus grand avion du monde en termes d'envergure (117 mètres), se rapproche peu à peu de son objectif premier : un vol en bonne et due forme. Le 9 janvier dernier, à la faveur d'un test de vitesse sur piste, l'appareil est parvenu à atteindre et tenir une vitesse de 118 nœuds (près de 219 km/h). Une première qui lui aura permis de se préparer au décollage... sans pour autant franchir le pas.

Initié en 2011 par un certain Paul Allen (co-fondateur de Microsoft, décédé en octobre dernier), ce projet d'avion hexaréacteur à double fuselage a pris du retard sur son planning initial.

Des tests de vol initialement repoussés à une date inconnue

Comme le note Digital Journal, un premier vol devait intervenir durant l'été 2018.

Il fut finalement repoussé par Stratolaunch et Scaled Composites (le constructeur de l'appareil) à une date ultérieure qui n'a toutefois pas été précisée. Au vu des tests réalisés la semaine dernière, le Stratolaunch ne devrait cependant pas tarder à jouer - au sens propre - les filles de l'air.


Des tests encourageants pour l'avenir immédiat du projet

Au delà de la vitesse atteinte mercredi par l'appareil et son équipage, une succession de manœuvres a été entreprise. L'une de ces manœuvres grandeur nature visait notamment à hausser le nez du Stratolaunch pour le préparer au décollage, avant d'avorter le processus afin de rester au sol. Ces essais interviennent après que plusieurs phases de tests sur piste ont été réalisées ces derniers mois dans le désert du Mojave, en Californie. En avril dernier, la compagnie fondée par Paul Allen annonçait qu'une vitesse de 220 km/h devrait être tenue par l'appareil lors de son test final avant décollage. Nous y sommes presque.

Pour rappel, le projet Stratolaunch a pour but de permettre le lancement, vers l'espace, de fusées aéroportées directement depuis la stratosphère. Il devrait à terme permettre de mettre plus facilement en orbite certains satellites.

On apprend toutefois de Space.com que 18 à 24 mois de tests seront imposés au Stratolaunch après son premier vol opérationnel, pour qu'il puisse prétendre à une certification de la FAA (Federal Aviation Administration).
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Aéronautique

scroll top