Les avions autonomes font peur aux voyageurs

20 août 2017 à 10h19
0
L'industrie automobile est en train, doucement mais sûrement, de préparer le monde à sa prochaine révolution : l'électrique et l'autonome. Avec Tesla et Google dans les starting-blocks et l'ensemble des constructeurs traditionnels qui lancent leurs projets, la voiture autonome semble bien partie pour devenir réalité. Les avionneurs aussi aimeraient mettre des robots à la place de leurs avions.

Il semblerait, toutefois, que si les voitures autonomes sont plutôt bien acceptées par le public, les avions sans pilote ne font guère l'unanimité.

Plus d'un voyageur sur deux veut un pilote dans l'avion



La grande différence entre les avions autonomes et les voitures autonomes est simple à deviner : rouler sur une route à 80 kilomètres par heure fait bien moins peur que voler à plus de 500 kilomètres par heure à 10 000 mètres d'altitude. En cas de pépin, on a sans aucun doute plus de chances de s'en sortir lors d'un accident de voiture que lors d'un crash d'avion.

Il ne faut pas aller chercher plus loin : c'est la raison fondamentale pour laquelle, lors d'un sondage mené par la banque UBS auprès de 8 000 personnes et publié début août 2017, 54 % des répondants ont déclaré qu'ils refuseraient de monter dans un avion si celui-ci n'avait pas de pilote. Seuls 17 % des interrogés ne semblent pas inquiets qu'un ordinateur conduise l'avion du décollage à l'atterrissage.

01F4000008414818-photo-avion-a320-british-airways.jpg


Les Français et les Allemands ont le plus peur



Le sondage mené par UBS dévoile que les voyageurs français et allemands sont ceux qui craignent le plus l'avion sans pilote : seuls 13 % des interrogés sont enclins à le tester. Aux Etats-Unis, cette part monte à 27 %. Les compagnies aériennes ont donc encore beaucoup de travail devant elles si elles veulent espérer un jour faire des économies en réduisant le nombre de pilotes, voire en les supprimant définitivement : les compagnies payent, au niveau mondial, près de 30 milliards de dollars par an pour leurs pilotes selon les estimations d'UBS.

Pourtant, et c'est un paradoxe, les avions sont aujourd'hui bien plus autonomes que les voitures : en altitude de croisière, c'est le pilote automatique qui prend le relai et les pilotes utilisent bien plus les capteurs que ne le font les conducteurs.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Amazon sous le feu des critiques pour ses nouveaux emballages non recyclables
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top