L'AFDEL veut attirer les éditeurs.. de services en ligne

Jérome Bouteiller
13 décembre 2007 à 12h18
0
00697504-photo-afdel.jpg
L'AFDEL, Association Française Des Editeurs de Logiciels, a profité d'une assemblée générale au cours de laquelle son president-patrick-bertrand a été reconduit dans ses fonctions, pour annoncer l'ouverture de l'association à une nouvelle génération de jeunes pousses, issues de l'internet.

«Quelle est l'entreprise dont l'action a dépassé $ 700 le mois dernier et qui représente maintenant une des toutes premières capitalisations mondiales? Une société de services ? Un fabricant de hardware, un opérateur télécom ? Non, il s'agit d'un éditeur de logiciels : Google ! Quelle est l'entreprise qui a à peine deux ans d'existence et dont la prise de participation d'un acteur historique du logiciel la valorise aujourd'hui à plus de 15 Md$ ? Facebook, un éditeur de logiciel dans le domaine porteur du social software» a ainsi expliqué Patrick Bertrand, lors d'un discours à destination des 1200 membres, pointant également des réussites européenne comme Skype, racheté par eBay, Dassault Système, champion de la 3D et DailyMotion, pionnier de la vidéo par internet.

Apportant son soutien aux derniers rapports sur l'économique numérique (Levy-Jouyet sur l'immatériel, Denis Olivennes sur le téléchargement illégal) et à un “small business act” à la française , l'AFDEL a tout d'abord décidé de changer sa définition de l'éditeur logiciel en acceptant toute société dont 50% des revenus provient de la commercialisation du logiciel / site web, quel que soit le modèle de monétisation retenu : Licence, SAAS, Open source, Embarqué mais également.. Publicité. “ Le périmètre est difficile à définir et on ne peut le réduire à un business modèle. Ce qui fait la spécificité de notre métier, c'est la R&D. et l'enjeu majeur pour tous ces modèles, c'est de financer cet effort de R&D.” observe Patrick Bertrand.

Rappelant le taux de croissance de 8% de son industrie, sa capacité à embaucher des profils à valeur ajoutée et son impact positif sur l'innovation et la R&D de ce secteur économique, Patrick Bertrand s'est enfin prononcé pour faire des TIC une “priorité nationale” pour le gouvernement, en créant par exemple une université du logiciel ou en faisant évoluer la fiscalité pour mieux financer le capital d'amorçage. Une ambition que partagent sans doute bon nombre de membres du gouvernement mais qui ne semble pas, du moins pour le moment, être une priorité pour le nouveau locataire de l'Elysée.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top