Universal Music diffusera ses contenus dans le monde virtuel Taatu

12 novembre 2007 à 16h00
0
Longtemps défensifs, les acteurs de la musique semblent décidés à reprendre l'offensive dans les univers numériques. Deux mois après un premier partenariat avec , la maison de disque Universal Music vient ainsi d'annoncer un nouvel accord 'stratégique' avec Taatu, un univers virtuel destiné aux adolescents et aux jeunes adultes.

Concrètement, les utilisateurs de Taatu pourront, dès 2008, accéder à l'ensemble des contenus du catalogue Universal Music en les écoutant, en streaming, directement depuis ce monde virtuel.

"TAATU est le monde virtuel le plus abouti en matière d'expérience musicale en ligne. Aussi, nous sommes ravis de pouvoir coopérer avec cette plateforme afin d'offrir aux jeunes un nouveau mode de consommation musicale et de promouvoir nos meilleurs artistes" explique Pascal Nègre, Président d'Universal Music France.

Moins médiatisé que SecondLife et rivalisant avec HabboHotel, Taatu revendique néanmoins plus de 500 000 membres dans l'hexagone et devrait bénéficier de cet accord pour mieux se différencier sur le concurrentiel segment des univers en 3D sur lequel planchent également des poids lourds des NTIC comme Sony, Nokia, Microsoft et Google.

0226000000661434-photo-taatu-universal.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h53
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Xiaomi : la Mi Car sera
VPN : quel est le service le plus adapté à vos usages en télétravail ?
Équipez-vous pour le télétravail avec cet écan PC Acer 23,8
Samsung Galaxy A20e : 60€ de remise sur le smartphone d'entrée de gamme Samsung
Final Space : dans l'espace, tout le monde entend Gary crier
Logitech annonce l'arrêt de la production des télécommandes Harmony
Facebook leaks : découvrez si votre numéro de mobile a été dévoilé dans la fuite
AMD Radeon Pro : les cartes graphique professionnelles aperçues en photo
Comment optimiser la batterie de son Apple Watch ?
Xiaomi et Oppo prévoient leur propre puce 5G pour 2021
Haut de page