IBM fait entrer le Web 2.0 dans l'entreprise

18 septembre 2018 à 14h32
0
00475805-photo-lotus-notes.jpg
Après la blogosphère, voici la LotusSphere. A la veille de sa journée consacrée au "poste de travail", où il présentera ses dernières solutions Lotus ou Tivoli, a organisé un déjeuner de presse pour partager sa vision du logiciel d'entreprise à l'heure du web 2.0.

Pionnier de la messagerie collaborative avec Lotus, une suite de logiciels de communication utilisée par près de 130 millions de personnes dans le monde, le groupe multiplie depuis deux ans les innovations dans des domaines tels que la communication instantanée (sametime), proposant messagerie, téléphonie ou visiophonie, mais également la gestion de contenu ou les portail d'entreprise, sous sa marque Websphere.

A quelques semaines du lancement de Lotus Notes et Domino 8, IBM dévoile tout d'abord Lotus Connections, un outil capable de générer des étiquettes (tags) dans une multitude de documents (email, documents bureautiques, etc...) afin de pouvoir les retrouver dans un agrégateur RSS ou dans un moteur de recherche. «Ce système de tags complète nos outils de recherche sémantique et permet aux collaborateurs de retrouver plus facilement une information sur leur poste de travail, sur celui de leurs collaborateurs ou sur l'intranet de leur entreprise» souligne Philippe Mathieu, Directeur du Marketing chez IBM Software.

IBM dévoile également Lotus QuickR, un nouvel outil de gestion collaborative des documents, unifiant les dernières solutions Workplace et Lotus, permettant à un groupe de travail d'intervenir sur un même document, directement depuis MS office ou Open Office. «QuickR permet aux utilisateurs de travailler avec leurs outils bureautiques habituels tout en bénéficiant de fonctions collaboratives, ce qui évite l'engorgement de sa boite aux lettres ou la multiplication des versions différentes d'un même document» précise Philippe Mathieu.

Face aux nouvelles solutions PME proposées par les portails web comme Google, IBM met en avant son écosystème de développeurs Eclipse et sa culture de la "collaboration contextuelle", offrant le meilleur outil, au meilleur moment pour les collaborateurs de l'entreprise, pour se différencier. Cette demande est d'ailleurs confirmée par une étude de JEMM Research, indiquant que plus de 60% des cadres estiment comme "extrêmement importante" cette capacité des progiciels à s'adapter à leurs propres usages et non l'inverse.

Reste à savoir si ce nouveau Lotus Notes et ses nombreux modules, développés par IBM et ses partenaires, permettront au groupe informatique de conserver ses parts de marché dans un segment également occupé par Microsoft ou Oracle sans oublier Google, qui vient de dévoiler sa propre suite de collaboration : Google Aps Edition Premium.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

NVIDIA nForce 650i/680i LT SLI en test sur Clubic
Vers une extension à  Medieval II : Total War  ?
Transmetteur optique chez IBM : 160 Gb/s
Le Neonode V2 : un nouveau concurrent pour le iPhone ?
Cartes 3D : Qimonda misera directement sur la GDDR5
NVIDIA livre les derniers chipsets ULi
Ségolène Royal veut
Quoi de neuf en jeux vidéo ce lundi ?
WebWag se renforce sur les mobiles en s'offrant Mobease
MDSi annonce 2 Gb/s pour sa dernière technologie sans-fil
Haut de page