Nouvel UMPC et portable militaire chez Asus

18 septembre 2018 à 15h09
0
Bien que le concept de l'UMPC, machine hybride à mi chemin entre un assistant personnel et un ordinateur portable, peine encore à convaincre, le taïwanais Asus présentait sur le CeBIT une version mise à jour de son R2H, ici baptisée T83. Dans sa configuration de base, cet Ultra Mobile PC embarque un processeur Via C7 cadencé à 1 GHz, 512 Mo de mémoire vive et un disque dur de 30 Go. L'écran de 7 pouces, capable d'afficher une résolution de 800 x 480, pivote à la façon d'un Tablet PC. Le T83 affiche un poids de 950 grammes pour une épaisseur de 29 millimètres. Alors que l'autonomie du R2H laissait un peu à désirer, Asus assure que le T83 tient au moins cinq heures en utilisation normale, notamment grâce à un nouveau dispositif de gestion des ressources électriques. Côté prix, Asus évoque la somme de mille dollars, sans plus de précision. Le T83 devrait être lancé dans le courant de l'été.

015E000000472314-photo-asus-umpc.jpg


Asus semble par ailleurs avoir décidé d'emboîter le pas à des constructeurs comme Panasonic ou Dell avec la mise au point d'un portable destiné à être utilisé dans des conditions extrêmes. Compatible avec la norme IP54, ce « portable militaire », comme l'appelle Asus, combine une plate-forme Core 2 Duo à un écran tactile 13,3 pouces et un clavier rétro-éclairé. Il embarque une puce GPS et présente une connectivité WiFi et Bluetooth.

00FA000000472452-photo-asus-portable-militaire.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

E-Ten va lancer 4 nouveaux PDA communicants sous Windows Mobile en 2007
Une édition Director's Cut pour  Scratches
Parrot présente le MK6100, un kit sans fil Bluetooth pour automobile
Firefox : nouvelle forme de beta test
Paypal baisse ses tarifs pour séduire les marchands
P35 et effet de gamme chez Gigabyte
Salesforce lance Spring'07 avec portail AppSpace
Google confirme le rachat de AdScape
Un écran à l'épreuve de l'eau chez Sanyo
  Test de STALKER : Tchernobyl 2012 sur vos PC
Haut de page