OCZ : contrôlez vos jeux par la pensée avec le NIA

Par
Le 19 mars 2007
 0
Loin de ses domaines de prédilection habituels tels que la mémoire, les alimentations ou, plus récemment, les souris, OCZ présentait à l'occasion du CeBIT un prototype plutôt insolite, censé permettre aux joueurs de contrôler leurs mouvements au sein d'un jeu vidéo par la pensée ! Baptisé Neural Impulse Actuator (NIA), ce dispositif, composé d'une série de trois capteurs qui se placent sur le front du joueur et d'un boîtier capable d'interpréter les signaux émis par ces capteurs.

En réalité, il n'est pas vraiment question d'analyser les pensées du joueur et il ne suffit pas de penser « frag » pour qu'une roquette parte atomiser vos adversaires dans un jeu comme Unreal Tournament, utilisé pour sa démonstrations par OCZ. Les trois capteurs sont effectivement capables de détecter certains signaux nerveux en provenance du cerveau, mais se concentrent sur les mouvements du visage et des yeux du joueur. Ainsi, il suffit d'une légère contraction des machoires pour déclencher un tir, alors qu'un coup d'oeil à gauche ou à droite permettra de lancer un déplacement latéral. Les sauts se commandent d'un clignement des yeux.

000000e600472098-photo-ocz-actuator-2.jpg
000000e600472097-photo-ocz-actuator-1.jpg

Une courte phase d'étalonnage est nécessaire avant de se lancer dans le jeu


Une souris est encore nécessaire pour diriger la vue du personnage dans le jeu mais le reste des actions, changement d'armes compris, peut s'effectuer sans qu'il soit nécessaire de faire usage de ses mains. A l'usage, le dispositif se révèle extrêmement déroutant et l'on se surprend, dans les premières minutes, à cligner des yeux ou serrer les machoires exagérement dans le but de prendre les commandes de son personnage. On identifie pourtant très vite, sans pouvoir vraiment les expliciter, les signaux à émettre pour contrôler ses mouvements. OCZ envisage de commercialiser ce Neural Impulse Actuator d'ici un an environ, à un prix qui pourrait ne pas dépasser les 300 dollars.

000000e600472099-photo-ocz-actuator-3.jpg

Une expérience déroutante mais... terriblement alléchante !
Modifié le 20/09/2018 à 14h27

Les dernières actualités

scroll top