Benjamin Bejbaum : "Nous comptons imposer DailyMotion comme un véritable média"

01 juin 2018 à 15h36
0
012C000000452866-photo-benjamin-bejbaum.jpg
Benjamin Bejbaum
JB - Benjamin Bejbaum, bonjour. Comment se porte DailyMotion en ce début d'année 2007 ?

BB - DailyMotion se porte très bien et a récemment intégré le top 100 Alexa des principaux sites internet mondiaux. Le site génère désormais une audience de 2 millions de visiteurs uniques et 36 millions de pages vues par jour. C'est une formidable satisfaction pour moi et Olivier Poitrey, mon associé, qui récompense ces deux années d'efforts.

Au-delà de ce succès d'audience, nous notons également la présence de plus en plus de contenus créatifs : la petite ceinture, iPol TV, Micro Films, les TomCasts, Charlimar, Présidentielles.net, etc... ce qui nous pousse désormais à développer un programme baptisé "Motion Maker" visant à promouvoir les meilleurs contenus.

JB - A la suite de sites comme MetaCafé ou Revver, comptez vous rémunérer les contenus les plus créatifs ?

BB - Nous avons déjà annoncé des accords avec Warner ou la SPPF visant précisément à rémunérer les artistes. Mais l'ambition du programme Motion Maker est effectivement d'identifier les membres les plus créatifs et de pouvoir les rémunérer. Nous avons calculé que MetaCafé perdait de l'argent et pour le moment, le modèle économique de Motion Maker n'a pas été arrêté mais il sera basé sur le partage de revenus publicitaires. Notre philosophie sera plutôt d'offrir 100 euros à 10 personnes plutôt que 1 euro à 1000 personnes et nous n'excluons pas des avances sur recettes pour certains artistes qui souhaiteront un partenariat exclusif avec DailyMotion.

JB - Pourriez vous changer de modèle et vous rapprocher de places de marché comme iTunes ?

BB - Non, DailyMotion continuera d'être une plate-forme communautaire mais nous comptons par contre imposer notre marque comme un véritable média avec de réelles ambitions dans les contenus. Nous restons donc sur un modèle publicitaire même si nous discutons également avec des sites de vidéo à la demande, pour leur renvoyer du trafic.

JB - Votre partenaire commence à rediffuser sur son antennes certains contenus de Wat.tv. Réfléchissez vous également à ce type de formats ?

BB - On y réfléchit. Il n'y aura pas de DailyMotion TV autonome pour le moment mais nous discutons avec différentes chaînes de télévision créatives :-)

JB - Ces derniers mois, beaucoup de concurrents sont apparus (Vpod, Scroon, Moblr, etc...) en misant sur la mobilité. Comptez vous également être présent sur les téléphones ?

BB - Le mobile est effectivement un axe de développement et nous proposons depuis déjà deux ans d'uploader des vidéos en utilisant le format MMS. Mais nous ne pensons pas reproduire l'intégralité de la plate-forme sur le téléphone car je doute que cela soit vraiment une demande du grand public. L'idée serait plutôt de partager ses vidéos entre amis, de rester fidèle à notre logique communautaire en créant un service complètement adapté à l'utilisation mobile et itinérante.

JB - 2007 semble également être l'année de la haute définition. Quel regard portez vous sur des services comme M6 HD et leur lecteur push fourni par 1-Click Media ?

BB - Selon nous, la haute définition peut se concevoir à partir d'un flux à 800 kilobits par seconde et pour le moment, un grand nombre d'internautes sont encore en 512 kb/s. De plus, DailyMotion vise le grand public et nous ne souhaitons pas leur demander d'installer un plug'in pour voir les vidéos. Nous avons par contre arrêté de plafonner les fichiers à 150 Mo au profit d'une durée maximale de 20 minutes et nous entendons libérer complètement l'upload, en poids ou en durée, pour les membres de notre programme Motion Maker.

JB - Avec l'explosion des données, les opérateurs semblent prêts à renégocier le principe de peering. Cela peut remettre en cause le business model de DailyMotion ?

BB - C'est vrai que les sites de partage de fichiers vidéo sollicitent énormément les infrastructures réseau mais je ne pense pas que le modèle du peering sera remis en cause. En matière de coût, DailyMotion a du faire face à des effets de seuils mais avec désormais plus de 53 gigabits de bande passante, plusieurs accords avec des CDN et plus de 120 tera octets de données sur nos serveurs, nous commençons à bien maitriser ces problématiques.

JB - Quel regard portez vous sur Quaero ? Pourrait-on imaginer un «Quaero 2.0» où ce seraient les jeunes pousses tricolores elles mêmes qui créeraient un champion de la recherche multimédia ?

BB - A priori, je trouve la technologie annoncée géniale. Nous avons déjà rencontré des jeunes pousses de Quaero comme Exalead et notre équipe de R&D étudie les problématiques d'indexation audiovisuelle mais je fais clairement la différence entre une démonstration dans un laboratoire et ce qui peut être déployé à grande échelle.

JB - Benjamin Bejbaum, je vous remercie.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Gamecock : le retour de Gathering Of Developers ?
Video : Nokia s'associe avec YouTube
Jean-Marie Le Pen lance un appel aux internautes
GeForce 8800 GTS 320 Mo : vague d'annonces
Cellular Book / Readius : mobile avec écran souple
Rumeurs : Cinven prêt à racheter Iliad / Free ?
Frédéric PIE :
Le français Ubisoft investit massivement au Québec
4,12 milliards d'euros pour le capital-risque européen
De nouveaux détails sur Barcelona, le K8L d'AMD
Haut de page