Etats-Unis : iTunes en baisse de forme ? (màj)

Par Alex
le 13 décembre 2006 à 10h45
0
Les ventes de musique en ligne effectuées par le biais de l'iTunes Store auraient décliné de 58% en volume sur les six premiers mois de l'année 2006, indiquait le 6 décembre le cabinet d'études Forrester, suite à une étude menée sur le sol américain. La valeur moyenne des transactions enregistrées aurait également baissé de 17% sur la même période, entrainant une baisse moyenne des revenus mensuels de l'iTunes Store de 65%. Aujourd'hui, l'iTunes Store revendique plus d'1,5 milliard de morceaux vendus. Jusqu'ici, son chiffre d'affaires connaissait une progression sans faille.

Forrester s'est basé sur l'étude de quelque 2800 transactions effectuées par carte de crédit sur l'iTunes Store américain durant les 27 derniers mois. Selon lui, 3% des foyers américains connectés à Internet auraient effectué au moins un achat sur iTunes en 2005. La valeur moyenne des transactions enregistrées serait de 2,97 dollars, alors qu'un tiers d'entre elles ne porterait que sur des sommes inférieures à 1,08 dollar. Pour l'instant, dément les chiffres annoncés par Forrester.

Confirmant de précédentes études (voir 30% des utilisateurs d'iPod seraient des pirates !), Forrester indique en outre qu'il ne se serait vendu sur iTunes qu'une vingtaine de morceaux par baladeur iPod. Avec de tels chiffres, Josh Bernoff, l'analyste en charge de ce dossier, estime que le modèle du prix unique pour tous les morceaux (0,99 dollar) ne se révèle pas particulièrement rentable. « Seul Apple sait vraiment quel bénéfice reste à la fin de la journée sur une transaction à 1,98 dollar pour deux morceaux. Mais avec les frais de transaction, d'hébergement et le prix de gros des morceaux, il ne reste pas une marge importante. Les bénéfices d'Apple proviennent de ses appareils dernier cri, pas de la vente de musique », estime Josh Bernoff.

« Il est encore trop tôt pour dire si ce déclin est passager, où si les consommateurs sont déjà saturés de musique digitale », tempère-t-il toutefois. Interrogé par The Register, il précise sa pensée : « Il y a un problème ici. Les ventes de CD ont chuté de 20% sur les cinq dernières années. Le message ici n'est pas que les ventes de CD repartent, mais que les possibilités de se procurer de la musique piratée sont telles que les DRM apparaissent plus comme un problème que comme un bénéfice aux yeux des consommateurs ».

Objet de nombreuses controverses, le mot est lâché : les DRM, qui restreignent l'usage des morceaux achetés sur iTunes Store aux baladeurs d'Apple, seraient un frein à l'achat en ligne. eMusic, plateforme de vente de musique en ligne, confirme cette tendance aux Etats-Unis : avec ses morceaux commercialisés au format MP3, sans mesures techniques de protection contre la copie, elle a déjà conquis la deuxième place du marché.

Mise à jour (12h30) : Sans perdre de temps, Alan Hely, responsable de la communication pour Apple en Europe, nous a contactés par email afin de réagir à l'étude de Forrester. Il rappelle qu'iTunes s'est hissé à la quatrième place du marché américain de la musique avec 6% des parts de marché, tous supports confondus, et pointe du doigt une irrégularité dans cette étude.

Le chiffre de 22 morceaux vendus par iPod est obtenu par Forrester en divisant simplement le nombre de titres vendus sur iTunes (1,5 milliard) par le nombre d'iPods vendus dans le monde (environ 70 millions). Comme l'ont souligné un certain nombre de contradicteurs de Forrester, les 70 millions d'iPods vendus depuis la création du baladeur vedette d'Apple ne sont pas un indicateur fiable, dans la mesure où certains changent de mains, ne fonctionnent plus, ou ont été remplacés par leurs utilisateurs. « J'aimerais dire que la conclusion selon laquelle les ventes d'iTunes seraient en train de ralentir est tout simplement incorrecte », ajoute Alan Hely.

Mise à jour (17h00) : En réaction aux chiffres avancés par Forrester, le cabinet Piper Jaffray a rendu aujourd'hui ses propres conclusions relatives aux résultats de l'iTunes Store dans le domaine de la musique. Il estime quant à lui que les ventes ont progressé de 78% entre les neuf premiers mois de 2005 et les neuf premiers mois de 2006. L'analyste Gene Munster avance le chiffre de 695 millions de morceaux vendus entre janvier et septembre 2006, à un rythme de 18,5 millions par semaine.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Ouya : la console stoppée pour de bon le 25 juin
Free va supprimer une partie de son offre mobile
Alpha Two : des infos dévoilées sur le taxi volant autonome d'Airbus
Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche
La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
Atari : voici le joystick et la manette de la console néo-rétro Atari VCS
HP Omen lance sa gamme de périphériques gaming
Epic Games bloque les comptes d'utilisateurs ayant acheté trop de jeux pendant les soldes
WWDC 2019 : Apple donnera sa keynote le lundi 3 juin
scroll top