Psiphon : pour contourner la censure sur Internet

Par
Le 04 décembre 2006
 0
00410577-photo-logo-psiphon.jpg
Un nouvel outil destiné à lutter contre la censure exercée par certains gouvernements sur Internet vient de voir le jour, à l'initiative de quatre universités canadiennes, américaines et britanniques. Baptisé Psiphon et destiné aux journalistes, reporters et dissidents de pays comme la Chine, la Thaïlande ou l'Iran, il permet de simuler la création d'un réseau privé virtuel (VPN, ou Virtual Private Network) entre la machine de l'internaute et un serveur distant. L'ensemble des services directement accessibles depuis un navigateur Web, comme l'édition d'un blog par exemple, est alors théoriquement possible.

Ainsi, aucune connexion directe n'est jamais établie entre l'internaute et les sites visités, rendant toute détection impossible. Pour plus de sûreté, Psiphon chiffre les échanges de données et utilise le port SSL, habituellement réservé aux connexions sécurisées et aux transactions sur Internet. S'il peut se révéler compliqué de monter un véritable réseau privé virtuel, Psiphon serait extrêmement accessible, expliquent ses créateurs. Ils rappellent toutefois qu'une connexion chiffrée à un serveur distant pourrait être perçue comme une tentative de contourner les dispositifs de censure mis en place, un acte puni par la loi dans un pays comme la Chine.

Pour l'utilisateur final, qui souhaite contourner la censure, aucune manipulation particulière n'est requise, si ce n'est de se connecter à une machine utilisant Psiphon, puis de s'authentifier via un couple login/mot de passe délivré par cette machine. Pour faire de son ordinateur un serveur passerelle, il suffit de télécharger le client Psiphon mis à disposition des internautes via le site dédié, puis de l'installer sur sa machine. De nombreuses adresses circulent déjà sous le manteau sur certains forums. Placé sous licence GPL, Psiphon est disponible depuis quelques jours pour les utilisateurs de Windows et de Linux. Un client Mac devrait suivre d'ici peu de temps.

Techniquement, Psiphon ne présente aucune réelle nouveauté. En revanche, il permet de simplifier au maximum le processus de contournement de la censure. D'autres initiatives comme Torpark permettent de surfer anonymement sur Internet (voir Torpark : un navigateur pour surfer incognito).
Modifié le 18/09/2018 à 15h07

Les dernières actualités

scroll top