Italie : la grogne des opérateurs 3G contre la réglementation anti-radiations

Par Ariane Beky
le 25 juin 2001 à 00h00
0

Des opérateurs critiquent la réglementation anti-radiations en Italie, celle-ci pourrait freiner le développement de la téléphonie mobile 3G.

Des opérateurs critiquent la réglementation anti-radiations en Italie, celle-ci pourrait freiner le développement de la téléphonie mobile 3G.

La réglementation des émissions de radiations électromagnétiques pourrait empêcher le déploiement des réseaux de téléphonie mobile de 3ème génération en Italie, d'après l'Autorité nationale de tutelle des télécommunications (Autorità per le garanzie nelle comunicazioni).

«Après avoir assumé le coût des licences UMTS, les opérateurs risquent de ne pas être en mesure de développer leurs projets industriels. Si ces conditions persistent, certains pourraient être contraints à demander au gouvernement le remboursement des licences», remarque Alessandro LUCIANO, l'un des commissaires de l'Autorité italienne de régulation des télécoms.

En Europe, l'Italie dispose de la réglementation la plus stricte concernant les limites imposées en matière de radiations électromagnétiques. Alessandro LUCIANO estime que celles-ci pourraient compliquer le déploiement des réseaux de troisième génération dans le pays.

Le commissaire signale par exemple que la présence de deux antennes sur un même site «suffit» à ne pas respecter la réglementation.

En octobre dernier, cinq licences UMTS (universal mobile telecommunication system) ont été attribuées en Italie à : Omnitel, appartenant au britannique Vodafone, Telecom Italia Mobile (TIM), le franco-italien Wind, la filiale du britannique Hutchison : H3G, et le consortium IPSE 2000 soutenu par l'opérateur espagnol .

Après avoir investi 26 750 milliards de lires (11,79 milliards de dollars) pour l'acquisition des licences UMTS italiennes, les 5 opérateurs concernés maintiennent leur ambitions. Il n'est pas dans l'intérêt du gouvernement italien, moins encore dans celui du pays et de son économie, de faire machine arrière...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Tesla : après un Q1 2019 déficitaire, Musk annonce un plan de réduction des coûts
Opera 52 pour Android : le VPN s'améliore ainsi que la prise en charge des PDF
La tablette Amazon Fire 7 se paie un petit rafraîchissement
Google suspend ses relations avec Huawei et lui retire sa licence Android
La RATP et Airbus travaillent ensemble à faire atterrir les taxis volants en France
Facebook modifie son algorithme pour mettre en avant davantage les contenus de nos amis
William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
scroll top