L’Arcep précise les modalités pratiques du WiMax régional

Par Ariane Beky
le 15 novembre 2005
 0

Dans le cadre de l’attribution de licences WiMax régionales, le régulateur français publie des infos pratiques concernant le dépôt des demandes d’autorisation.

Dans le cadre de l'attribution de licences WiMax régionales, le régulateur français publie des infos pratiques concernant le dépôt des demandes d'autorisation.

La course au WiMax dans les régions françaises est lancée !

Dans le cadre de la procédure d'attribution de deux licences BLR-WiMax dans chacune des 22 régions métropolitaines, mais également en Guyane, à Mayotte et Saint-Pierre et Miquelon, le régulateur (Arcep.fr) publie les modalités pratiques concernant le dépôt "des demandes d'autorisation".

Rappelons que 175 "lettres d'intention" émanant d'opérateurs, de collectivités territoriales et d'autres entités ont été transmises à échéance à l'Autorité de régulation.

Il revient désormais à ces entités d'envisager les possibilités de mutualisation des fréquences dans la bande 3,4-3,6 GHz et de confirmer leurs intentions le 6 janvier 2006 "par le dépôt au siège de l'Autorité, entre 9h et 17h, de demandes d'autorisation".

Chaque dossier doit être remis "en deux exemplaires". Par ailleurs, l'entité qui souhaiterait disposer de fréquences sur plusieurs régions ou territoires doit transmettre à l'Arcep une demande par région.

Une fois ces demandes d'autorisation déposées, l'Arcep examinera chacune d'entre elles afin de déterminer "le degré de rareté des fréquences".

En cas de non rareté, la délivrance des autorisations se fera "au fil de l'eau". Par contre, dans les régions où la rareté est "avérée", les acteurs concernés devront déposer de nouveaux dossiers de candidatures auprès du régulateur "le 1er février 2006 à 12h au plus tard".

Tout ça pour quoi ? Pour bénéficier d'une technologie d'accès sans fil à l'Internet qui permet d'atteindre des débits théoriques de 70 Mb/s sur 50 km, peut compléter d'autres standards d'accès nomades (WiFi, UMTS) et représente une alternative de choix à l'Internet filaire (xDSL).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Jour de la Terre : des images qui montrent la beauté de notre planète (mais aussi notre impact)
Technologies numériques : l'UE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
Des pirates publient les données personnelles de milliers de policiers et d'agents du FBI
XIII, le shooter d'Ubisoft lancé en 2003, se paye un remake !
Oui.sncf marche fort et reste le premier site de e-commerce français
Des chercheurs ont réussi pour la première fois à
Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
scroll top