Publicité en ligne : Bientôt la fin des pop-up ?

Par Jérôme Bouteiller
le 08 décembre 2003 à 00h00
0

Après la Google Toolbar, ce devrait être au tour d'Internet Explorer de bloquer l'affichage des pop-up. Les annonceurs réfléchissent aux alternatives.

Après le spam, c'est au pop-up d'être dans la ligne de mire des sociétés internet. En effet, après la Google Toolbar, ce devrait être au tour de la prochaine version d'Internet Explorer de bloquer l'affichage des pop-up, ces publicités s'affichant dans des fenêtres autonomes.

Microsoft a en effet annoncé que IE bénéficierait d'un tel dispositif à l'occasion du lancement, dans les prochains jours, du Service Pack 2 pour Windows XP. Même si cette mise à jour ne devrait toucher qu'une faible partie des millions d'internautes utilisant IE, elle officialise certainement la fin programmée d'un format considéré comme particulièrement intrusif par les internautes.

Le petit monde de la publicité internet a néanmoins anticipé la menace et réfléchit déjà à l'après pop-up, à l'image d'Intel, l'un des principaux annonceurs sur le web français, qui a décidé de ne plus utiliser ce format en 2004.

Préférant le carré 250*250, Intel considère en effet que le format pop-up déplait aux internautes et que ces derniers les ferment avant de les regarder ou clique dessus par erreur en cherchant à le faire.

L'avenir semble en tout cas passer par le "rich média", des bannières multimédia et interactives, actuellement à l'étude chez DoubleClick ou chez son concurrent RealMedia, avec un dispositif baptisé E-Sticker.

Basés sur les technologies flash ou DHTML, ces nouveaux formats "enrichis" déjouent les dispositifs anti pop-up puisque les publicités s'affichent dans la même fenêtre, mais souvent en surimpression de la page source. Le paradoxe est qu'ils sont parfois encore plus intrusifs que les pop-up, forçant par exemple les internautes à patienter quelques secondes entre deux pages, le temps de découvrir un message publicitaire digne d'une coupure publicitaire à la télévision...

Confrontés à la concurrence des liens sponsorisés ou des liens contextuels, particulièrement discrets, les régies publicitaires internet doivent donc trouver le juste équilibre entre satisfaction des internautes et efficacité commerciale.

Pop-up ou pas, la publicité internet reste heureusement moins pénible que les couloirs publicitaires de plusieurs minutes que doivent subir les auditeurs des médias audiovisuels. Pour combien de temps ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

OnePlus 7 Pro : l'édition limitée Almond disponible le 25 juin
Dark mode auto, lazy loading, paywalls : la liste des fonctionnalités de Chrome 76 s'allonge
Microsoft brevète un stylet transformable en oreillette
Apple : de nouveaux MacBook (Air, Pro...) d'ici la fin d'année
Volkswagen investit 900 millions d'euros pour la production de batteries, avec Northvolt AB
Déjà un million de Honor 20 écoulés... rien qu'en Chine
Adobe : un prototype d'IA capable de détecter les visages photoshopés
L'app Google pour Android s'essaie au mode sombre
Google explique sa politique d'extensions en réponse à la colère des bloqueurs de pub
Le cloud gaming pourrait doubler la consommation électrique d'un joueur
scroll top