Mark HALL, RealNetworks : "La demande pour les contenus audiovisuels en ligne va exploser dans les p

Jérôme Bouteiller
20 novembre 2002 à 00h00
0
JB - Mark HALL, bonjour. En quelques mots, pourriez vous vous présenter ?

MH - Bonjour. Je suis Vice Président de , en charge de la division grand public pour la zone hors Amérique du Nord c'est à dire Europe, Asie Pacifique et Amérique Latine. Avant de rejoindre RealNetworks, j'ai travaillé successivement chez Microsoft et Corbis. J'ai près de dix années d'expérience dans le monde digital. Après avoir contribué au lancement du CD-Rom, je me consacre désormais à la distribution de contenus numériques via les réseaux haut-débit.

JB - RealNetworks a récemment dévoilé des résultats financiers plutôt mauvais. Pouvez vous faire un commentaire ?

MH - Ces résultats sont en phase avec les orientations que nous avions donné à la communauté financière et correspondent à nos efforts de restructuration. Avec 45 millions de dollars de chiffre d'affaire, la tendance est effictivement plutôt plate. Mais quand on regarde en détail, nous avons deux situations totalement différentes. D'une part, notre activité grand public se porte bien grâce au succès de l'offre RealOneServices qui compte aujourd'hui plus de 850.000 abonnés et d'autre part, notre activité professionnelle, qui est victime d'un contexte économique très difficile et de la disparition de nombreux de nos clients.

Mais notre part de marché reste forte. Si nous nous basons sur les observations des outils de recherche, nous constatons qu'il existe au moins 5 fois plus de fichiers streamés depuis notre plate-forme que depuis une plate-forme Microsoft. Aujourd'hui, Real domine le marché, suivi par le MP3 puis WindowsMedia et enfin QuickTime.

En matière de lecteurs audiovisuels, c'est effectivement plus difficile depuis que Microsoft propose son propre lecteur en bundle avec windows.

JB - Comment peut-on définir votre métier ?

MH - Nous avons principallement deux activités. Un métier BtoB d'éditeur de logiciels professionnels. Un métier BtoC pour proposer des services au grand public. Mais ces deux métiers se complètent autour du concept de la distribution numérique depuis toutes les plate-forme logicielles et vers tous les terminaux.

JB - Comment se répartit votre chiffre d'affaires entre ces deux activités ?

MH - Aujourd'hui, notre division grand public réalise près de 28 millions de dollards de revenus contre 16 millions pour la division BtoB. Néanmoins, nous espérons un rebond dans les prochains mois.

JB - Vous ne craignez pas d'être le nouveau Netscape ?

MH - Netscape et Internet Explorer pouvaient lire exactement les mêmes fichiers HTML et Netscape n'a pas pu resister au bundle de IE à Windows. La situation de RealNetworks est différente puisque WindowsMediaPlayer ne peut pas lire les fichiers Real. Au contraire, le RealPlayer + peut lire les fichiers WindowsMedia. Cela représente un réel avantage stratégique.

JB - Sur le plan stratégique, pourquoi la version basique du RealPlayer ne lit justement pas les fichiers windowsmedia ?

MH - En effet, pour le moment, seule la version payante permet de lire windowsmedia et quicktime. nous avons un débat interne à ce sujet.

JB - RealNetworks a récemment dévoile le projet OpenSource Helix. Quelle est votre ambition avec ce projet ?

MH - La technologie RealNetworks a toujours été disponible sur des plate-forme comme Linux mais nous avons décidé d'aller un cran plus loin en rendant le coeur de notre technologie opensource, aussi bien pour le serveur que pour le lecteur. Au sein de la communauté Helix, nous invitons les développeurs mais également les grandes entreprises de média, les équipementiers ou encore les opérateurs, à s'approprier notre technologie et à inventer de nouvelles applications et encourager l'innovation.

JB - Votre technologie est désormais disponible sur le haut de gamme Nokia. Le téléphone mobile est un vrai marché de masse ?

MH - Il n'y a pas de doutes que dans quelques années, il existera des dizaines de millions de terminaux mobiles équipés du RealONE Player. Notre relation avec Nokia nous a permis d'installer ce lecteur sur le 9210, le 7650 et bientôt le 3650 et nous espérons séduire tous les autres constructeurs ayant opté pour Series 60 et Symbian.

La création de la communauté Helix rend tous ces développements beaucoup plus simples et nous souhaitons également travailler avec les opérateurs pour encourager la demande pour des contenus enrichis.

Enfin, je tiens à souligner que Helix propose tous les formats : Real, WindowsMedia, Quicktime mais également le MPEG-4, un format ouvert, très demandé par les opérateurs. C'est une approche fondamentalement différente de celle de Microsoft qui veut mettre du WindowsMedia partout.

Nous pensons donc que nous avons une excellente opportunité pour nous imposer sur ce marché de la mobilité.

JB - Pour contrer Microsoft, envisagez vous un rapprochement capitalistique avec un poids lourd comme AOL ?

MH - C'est amusant car beaucoup de gens nous conseillent une telle fusion. Le calcul est peut-être bon à court terme mais nous pourrions perdre, sur le long terme, de nombreux clients, qui apprécient justement notre neutralité et notre indépendance.

Le marché n'est pas encore matûre et la demande va exploser dans les 3 ou 4 prochaines années avec l'arrivée des réseaux à haut débit sur l'internet fixe (ADSL, câble, satellite) et l'internet mobile (UMTS, GPRS, WiFi). Notre société n'a que 8 ans - l'âge d'un enfant- et c'est beaucoup trop jeune pour penser à se marier :-)

JB - Travaillez vous sur des offres de bundle entre vos services BtoC et l'offre ADSL de certains opérateurs ?

MH - Oui, nous avons déjà une offre de ce type avec BellSouth en Amérique ou encore avec le cablo-opérateur NTL en Grande-Bretagne. Ce type de cross marketing et de relation marketing gagnant gagnant est très prometteur.

JB - Souhaitez vous ajouter quelque chose ?

MH - En attendant l'explosion de la demande pour les contenus audiovisuels, nous continuons notre développement pas à pas avec le lancement du RealOne Player dans de nombreux pays dont la France. Nous espérons ouvrir dans les prochains mois nos RealOne Services avec une offre à valeur ajoutée tournée vers la radio et nous invitons les grands groupes de média à se rapprocher de nous pour bâtir ensemble l'avenir de l'internet audiovisuel.

JB - Mark HALL, je vous remercie.

Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top