Thomas LAGAILLARDE, Djingle, une solution de push vidéo

14 novembre 2002 à 00h00
0
JB - Thomas LAGAILLARDE, bonjour. En quelques mots, pouvez vous décrire votre parcour personnel ?

TL - Comme mes associés, je suis issu d'une école d'ingénieurs lyonnaise, spécialité mécanique pour ma part. Durant nos années d'études, nous nous sommes passionnés pour le cinéma et avons réalisé un long et un court métrage amateurs, montés en numérique, ce qui nous a permis d'appréhender très vite les problématiques liées à la vidéo sur Internet. Nous avons décidé de créer une société pour améliorer la qualité de la vidéo sur le web avant même d'avoir fini nos études. Deux ans après cette décision et sept mois après la création de la société, nous sommes en passe de relever ce défi !

JB - Face à des poids lourds comme WindowsMedia, Real ou QuickTime, comment se positionne Djingle ?

TL - Djingle se positionne sur un créneau bien particulier qui est celui du push. Nous fournissons une solution complète de diffusion ciblée en push aux diffuseurs du web que sont les portails et les fournisseurs d'accès à internet. Ceci leur permet de créer des services de contenus éditoriaux, de faire de la promotion ou du marketing direct via un nouveau "canal de communication" ouvert entre eux et leurs "abonnés". Nous pensons que le push présente de nombreux avantages pour les utilisateurs qui veulent que l'information vienne à eux (cf. le succès des newsletters), Djingle permet de mettre en place une newsletter vidéo...

JB - Qui sont vos clients, qui sont vos fournisseurs ?

TL - nous nous adressons à deux types de clients différents :
des diffuseurs, qui désirent améliorer leur capacité de diffusion et la relation qu'ils entretiennent avec leurs abonnés, à qui nous fournissons le système Djingle ou une solution de diffusion que nous hébergeons. Dans cette optique nous n'avons pas vraiment de fournisseur car nous sommes nous même les fournisseurs d'une technologie que nous créons. C'est le cas avec Monsieur Cinéma pour qui nous diffusons des bandes annonces et autres contenus cinématographiques.

notre deuxième cible est constituée par les annonceurs ou les éditeurs de contenu, qui désirent communiquer sur internet, auprès de qui nous commercialisons le média Djingle comme par exemple la diffusion des vidéos de démonstration des motos Suzuki. Dans ce cas les fournisseurs éventuels peuvent être les portails ci-dessus qui servent de support à l'opération promotionnelle.

JB - Pour un annonceur, pourquoi opter pour votre service et non pour le streaming ?

TL - Pour les diffuseurs c'est l'occasion de fidéliser une audience car Djingle permet de re-solliciter les internautes sans qu'ils visitent le site web, agissant comme une passerelle entre les internautes et les diffuseurs. De plus, le push permet un saut de qualité important pour les contenus qui le nécessitent, par exemple, sur bas débit, la vidéo est encodée à 200 kbit/s ce qui représente une multiplication par 5 voire 6 du débit streaming autorisé, sans compter l'augmentation du nombre d'images par secondes; en haut débit, le débit est actuellement multiplié par 3 ou 4. Cette garantie de la qualité prend toute sa dimension avec le développement des connexions ADSL 128 kbit sur lesquelles le streaming vidéo de bonne qualité est impossible !

JB - N'est-ce pas ambitieux d'avoir développé un format propriétaire ?

TL - Comme vous l'avez remarqué, Djingle a développé son propre format de contenu, ce qui peut paraître ambitieux face à des géants comme Microsoft ou Real, ceci dit il ne s'agit pas d'un format vidéo. La vidéo présente dans les contenus peut être de l'AVI ou bientôt du WMV. Notre format vise à enrichir la vidéo pour la rendre interactive et à sécuriser les contenus. Le format autorise tout un travail sur la vidéo que ne permettent pas les formats standard. A l'heure actuelle aucune application commerciale ne nous a donné la possibilité d'exploiter les possibilités de ce format, mais des spots de démonstration des effets possibles sont disponibles. Ce format propriétaire nous permet également d'apprécier la qualité de visualisation des contenus par les internautes grâce au retour de toutes les informations de navigations à l'intérieur des contenus.

JB - Pourriez vous intégrer un système de monétisation à votre kiosque ?

TL - Ayant vocation à la diffusion de haute qualité, le système doit être en mesure de diffuser du contenu payant. Le format des contenus permet d'intégrer du HTML ce qui assure la compatibilité avec la majorité des systèmes de monétisation. De plus, le système intègrera prochainement la DRM de Windows Média en plus de notre DRM propre pour plus de sécurité.

JB - Recherchez vous des investisseurs ?

TL - Après une première augmentation de capital en juin 2002, Djingle prépare aujourd'hui sa deuxième levée de fonds. Celle-ci devrait permettre de compléter notre équipe de R&D et de démarrer de nouveaux programmes de recherche (datamining, applications mobiles...).
JB - Monsieur Lagaillarde, je vous remercie.
Modifié le 18/09/2018 à 14h12
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le CG du Rhône choisit l’outil de gestion de contenu web de Noheto
Lexmark lance des imprimantes WiFi sécurisées
Il est là !!! ... chez nos voisins Suisse :(
Premier retour sur le module caméra du SPV
Witbe et L'Internaute publient leur premier
Le CG du Rhône choisit l’outil de gestion de contenu web de Noheto
Lexmark lance des imprimantes WiFi sécurisées
Il est là !!! ... chez nos voisins Suisse :(
Premier retour sur le module caméra du SPV
Witbe et L'Internaute publient leur premier
Haut de page