De l’influence des antennes-relais sur la santé

03 juillet 2001 à 00h00
0
Un débat a eu lieu lundi à l'Assemblée nationale à propos des antennes de téléphonie mobile et de leur influence sur la santé publique.

L'influence des antennes-relais de téléphonie mobile sur la santé publique était au centre des débats de la «conférence de concertation» organisée lundi à l'Assemblée nationale par le groupe d'études Santé-Environnement.

Créé en décembre 1999, ce groupe est animé par six députés : André ASCHIERI (Vert), Jean-Pierre BRARD (apparenté PC), Pierre LELLOUCHE (RPR), François LOOS (UDF), Jean-François MATTEI (DL) et Michèle RIVASI (apparentée PS).

A l'origine d'une proposition de loi sur l'implantation des antennes-relais sur le territoire, le groupe d'études Santé-Environnement propose de donner aux collectivités locales la possibilité «de refuser pour des motifs esthétiques, sanitaires et environnementaux ces installations.»

Le texte vise en outre à encadrer les baux «afin de garantir aux propriétaires et aux locataires la prise en compte des risques auxquels ils sont soumis.»

Par ailleurs, la proposition de loi prévoit de limiter les risques éventuels liés à l'utilisation des téléphones portables cellulaires, par des «mises en garde.»

Le groupe estime qu'il est «légitime de prendre certaines mesures préventives lorsque l'innocuité d'une technologie accessible au plus grand nombre n'est pas certaine.»

Selon l'AFP, cette approche aurait été partagée par la majorité des participants à la conférence (représentants d'opérateurs, d'associations et de particuliers).

La proposition de loi pourrait être examinée à l'automne au Palais-Bourbon...
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page