Sony BMG et les rootkits : épilogue ?

23 mai 2006 à 19h02
0
Souvenez-vous... l'affaire avait fait grand bruit, et porté un certain coup à l'image de marque de Sony BMG, qui n'a pas pu se départir de son rôle de méchant dans cette affaire. Tout a démarré en novembre dernier, lorsqu'un chercheur en sécurité du nom de Mark Russinovich a publié sur son site son effrayante découverte : certains des CD audio commercialisés par Sony BMG installaient des « rootkits » sur le PC du consommateur pour assurer la gestion des DRM, une façon de protéger ses droits contre la copie sauvage assez peu orthodoxe. Pour rappel, les « rootkits » sont des outils exploités principalement par les hackers pour ouvrir et maintenir un accès frauduleux à une machine. Outre cette brèche dans la sécurité, ils sont en mesure de provoquer l'instabilité du système.

Après un certain nombre de rebondissements, l'affaire a fini devant les tribunaux, avec une class action (action collective, qui permet à plusieurs particuliers de s'associer pour porter plainte, système à l'étude en France) déposée devant le tribunal de New York. Ce dernier vient de rendre son verdict et de porter ce que tout le monde espère être le point final à cette histoire, même si Sony BMG n'est probablement pas à l'abri d'autres procédures liées à cette affaire.

En vertu du jugement du tribunal de New York, tous les américains ayant acheté un CD embarquant ces protections pour le moins litigieuses pourront obtenir l'échange de leur CD pour un exemplaire vierge de tout « rootkit ». Ceux qui ont été concernés par la protection XCP auront droit à une indemnisation de 7,50 dollars et un téléchargement d'album gratuit, ou trois téléchargements d'albums, à leur convenance.

De son côté, Sony BMG a - évidemment - arrêté d'utiliser les protections incriminées, et a dû s'engager à passer par un certain nombre d'étapes de validation avant de pouvoir installer une nouvelle protection anti-copie sur ces CD dont, notamment, un examen par un expert en sécurité.

L'Electronic Frontier Foundation, qui a participé aux poursuites contre Sony BMG et a servi d'intermédiaires lors des négociations, a appelé tous les consommateurs visés qui ne l'auraient pas encore fait à se manifester auprès de Sony BMG. Sa directrice juridique, Cindy Cohn, a estimé que ce verdict constituait un message fort à l'attention des labels, qui y « réfléchiront peut-être à deux fois avant de verrouiller des morceaux dans des DRM ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top