Microsoft FlexGo : payez pour utiliser votre PC

Alex
22 mai 2006 à 10h15
0
00FA000000300257-photo-intel-eduwise.jpg
En matière d'informatique, les pays dits « émergents » sont vus par les différents fabricants ou éditeurs comme un eldorado : l'équipement en PC est infime et la demande est immense. Seul problème, les populations concernées n'ont que rarement les moyens financiers nécessaires à l'achat d'un équipement. L'informatique étant maintenant considéré comme une priorité et comme un vecteur de développement économique, différentes initiatives ont été mises en place pour réussir à équiper, à moindres frais, les habitants des pays émergents. On connaissait le « One laptop per child », projet initié par le MIT, ou Eduwise, le PC à 400 dollars d'Intel, il faudra maintenant compter avec FlexGo, un modèle économique et une technologie développés par Microsoft.

Avec FlexGo, Microsoft et les différents partenaires dont il choisira de s'entourer espèrent reproduire dans le secteur de l'informatique le modèle économique infiniment rentable de la téléphonie mobile. Les opérateurs mobiles permettent à leurs clients d'acheter, lors de l'ouverture d'un abonnement, des téléphones portables haut de gamme à des sommes défiant toute concurrence. Ces téléphones sont vendus à perte, mais ces pertes sont ensuite largement compensées par les revenus issus des services de téléphonie, abonnement, 3G et autres visiophonie.

Dans le cadre du programme FlexGo, un PC équipé de Windows XP accompagné d'un écran 17 pouces vendu 600 dollars dans le commerce, pourrait être proposé entre 250 et 300 dollars. Pour ce prix, l'utilisateur disposerait d'une dizaine d'heures d'utilisation. Pour continuer à profiter de sa machine, il devrait ensuite acheter des cartes prépayées, semblables à celles qu'utilisent les opérateurs mobiles. L'heure de PC serait ainsi facturée entre 0.50 et 0,75 dollar, selon Mike Wickstrand, un responsable du développement des marchés chez Microsoft.

FlexGo permettrait aux consommateurs des pays concernés par le programme de détenir une machine aux performances honorables et non un ersatz d'ordinateur, indique l'éditeur, qui semble convaincu que les populations de l'Inde, du Brésil ou du Mexique ne souhaitent pas faire de concessions au niveau technologique pour accéder à l'informatique. Cette solution serait un financement plus habile qu'un crédit financier dans la mesure où l'ordinateur est acquis une fois pour toute et que rien n'oblige à prendre une carte tous les mois.

Une fois les heures prépayées écoulées, l'ordinateur entrerait dans un mode limité ou se désactiverait complètement jusqu'à la prochaine recharge. C'est à ce niveau qu'interviendrait la technologie FlexGo mise au point par Microsoft. Au niveau des spécifications techniques de la machine, difficile d'être précis à l'heure actuelle. L'éditeur aurait, selon la presse américaine, approché trois fabricants pour équiper son PC : Intel, AMD et Transmeta. Ces derniers devraient concevoir des Processeurs conçus pour prendre en charge nativement la technologie FlexGo. Des tests sont d'ores et déjà en cours au Brésil et ils devraient être étendus dans les mois à venir à la Chine, au Mexique, à l'Inde et à la Russie.
Modifié le 18/09/2018 à 15h03
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques
scroll top