Microsoft FlexGo : payez pour utiliser votre PC

22 mai 2006 à 10h15
0
00FA000000300257-photo-intel-eduwise.jpg
En matière d'informatique, les pays dits « émergents » sont vus par les différents fabricants ou éditeurs comme un eldorado : l'équipement en PC est infime et la demande est immense. Seul problème, les populations concernées n'ont que rarement les moyens financiers nécessaires à l'achat d'un équipement. L'informatique étant maintenant considéré comme une priorité et comme un vecteur de développement économique, différentes initiatives ont été mises en place pour réussir à équiper, à moindres frais, les habitants des pays émergents. On connaissait le « One laptop per child », projet initié par le MIT, ou Eduwise, le PC à 400 dollars d'Intel, il faudra maintenant compter avec FlexGo, un modèle économique et une technologie développés par Microsoft.

Avec FlexGo, Microsoft et les différents partenaires dont il choisira de s'entourer espèrent reproduire dans le secteur de l'informatique le modèle économique infiniment rentable de la téléphonie mobile. Les opérateurs mobiles permettent à leurs clients d'acheter, lors de l'ouverture d'un abonnement, des téléphones portables haut de gamme à des sommes défiant toute concurrence. Ces téléphones sont vendus à perte, mais ces pertes sont ensuite largement compensées par les revenus issus des services de téléphonie, abonnement, 3G et autres visiophonie.

Dans le cadre du programme FlexGo, un PC équipé de Windows XP accompagné d'un écran 17 pouces vendu 600 dollars dans le commerce, pourrait être proposé entre 250 et 300 dollars. Pour ce prix, l'utilisateur disposerait d'une dizaine d'heures d'utilisation. Pour continuer à profiter de sa machine, il devrait ensuite acheter des cartes prépayées, semblables à celles qu'utilisent les opérateurs mobiles. L'heure de PC serait ainsi facturée entre 0.50 et 0,75 dollar, selon Mike Wickstrand, un responsable du développement des marchés chez Microsoft.

FlexGo permettrait aux consommateurs des pays concernés par le programme de détenir une machine aux performances honorables et non un ersatz d'ordinateur, indique l'éditeur, qui semble convaincu que les populations de l'Inde, du Brésil ou du Mexique ne souhaitent pas faire de concessions au niveau technologique pour accéder à l'informatique. Cette solution serait un financement plus habile qu'un crédit financier dans la mesure où l'ordinateur est acquis une fois pour toute et que rien n'oblige à prendre une carte tous les mois.

Une fois les heures prépayées écoulées, l'ordinateur entrerait dans un mode limité ou se désactiverait complètement jusqu'à la prochaine recharge. C'est à ce niveau qu'interviendrait la technologie FlexGo mise au point par Microsoft. Au niveau des spécifications techniques de la machine, difficile d'être précis à l'heure actuelle. L'éditeur aurait, selon la presse américaine, approché trois fabricants pour équiper son PC : Intel, AMD et Transmeta. Ces derniers devraient concevoir des Processeurs conçus pour prendre en charge nativement la technologie FlexGo. Des tests sont d'ores et déjà en cours au Brésil et ils devraient être étendus dans les mois à venir à la Chine, au Mexique, à l'Inde et à la Russie.
Modifié le 18/09/2018 à 15h03
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top