USA : La FCC lutte contre le piratage en autorisant le blocage des sorties analogiques

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000003177168-photo-sorties-analogiques.jpg
La Federal Communications Commission, en charge aux Etats-Unis de la régulation des télécoms, vient de donner son accord aux fournisseurs de télévision par satellite, câble ou ADSL, pour verrouiller les sorties analogiques de leurs décodeurs et autres box, dans le but de lutter contre le piratage.

Le procédé employé consiste à activer la fonction « selectable output control » (SOC) incluse dans les box des opérateurs, qui encode les vidéos avec un signal bloquant la sortie de données analogiques, et empêche l'utilisateur de dérouter le film visionné sur un support externe pour l'enregistrer.

Le procédé ne concernera cependant pas tous les programmes diffusés à la télévision américaine : seuls les films proposés en VOD avant leur sortie en DVD sont pour le moment concernés. La FCC a néanmoins indiqué qu'elle « examinerait toute dérogation, pétition ou autre proposition d'application du SOC dans le futur, qui seraient d'intérêt public ».

Une décision qui ne fait bien évidemment pas l'unanimité, et pour cause : selon l'ONG Public Knowledge, plusieurs millions d'installations aux USA ne fonctionnent que grâce à l'analogique. « Le SOC voudrait vous forcer à acheter du nouveau matériel de divertissement pour vous permettre de regarder les films hollywoodiens sur le câble » interpelle le site de l'association.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le WiFi met le turbo avec le WiGig
Mise à jour du WirelessHD : de la 3D sans fil
Après Orange, voici les forfaits iPad de SFR
Nouveau Sony Vaio P : compatible avec la
La tablette WePad, rebaptisée WeTab, en précommande en Allemagne
Canonical annonce Ubuntu Light pour les OEM
Les iPad seront simlockés au Japon
Facebook recrute pour contrer les critiques sur sa gestion de la vie privée
Avec McDonald's, Facebook s'inspire de FourSquare
Chez Samsung, même Barbie a le droit à son netbook
Haut de page