Les 5 bonnes raisons d'acheter (ou pas) un iPad

0
Le jour J de l'iPad d'Apple arrive à grands pas. Dès demain, 3 avril, les Apple Store ouvriront leurs portes et les premières tablettes arriveront aux Etats-Unis chez ceux qui les ont commandées. A quelques heures d'un rendez-vous que certains attendent fébrilement, occasion est toute trouvée pour anticiper les prévisions d'achat.

00A0000002839512-photo-ipad.jpg
Principale caractéristique de l'iPad, l'écran tactile reste une valeur sûre. Mêlant confort pour la navigation à une dalle IPS de 9,7 '', le nouveau bébé d'Apple possède un grand angle de visibilité. Un argument de taille qui se base sur les qualités inhérentes aux produits Apple. Dans la même veine, le design fait encore mouche avec un dos en aluminium brossé qui lui confère une impression de solidité. Une bonne note sur l'aspect extérieur donc.

Croire à l'iPad c'est aussi penser que les utilisateurs vont consommer des livres électroniques et autres e-books. Pour un produit à la croisée des chemins du netbook, du reader et de l'iPhone, opter pour un iPad est une manière de se servir différemment de nouveaux outils de lecture. De même, les applications promises risquent, pour certaines, d'être du plus bel effet. Jeux vidéos HD, informations et autres applications purement geeks sont déjà au programme. Enfin, citons comme qualité notoire l'autonomie prévue de 10 heures (voire 12 heures avec WiFi et vidéo selon certains tests) qui colle bien avec l'utilisation mobile qui pourra être faite de l'iPad.

Reste que le dernier né d'Apple est encore loin de faire l'unanimité. Première critique, le prix fixé à 499 ou 599 dollars correspondant aux deux modèles mis en vente pourrait bien en retenir certains. En France, les rumeurs évoquent des tarifs qui vont de 459 euros à 649 euros pour le premier modèle. Pour un produit voulant attaquer frontalement les netbooks, proposer à ce prix une tablette non-multitâche apparaît de l'ordre du point de vue difficilement défendable.

Du côté des spécialistes de la pomme, Walter S.Mossberg vante sur son blog les qualités de la tablette allant jusqu'à remplacer l'usage d'un ordinateur portable. Edward C. Baig du quotidien USA Today précise que l'arrivée de l'iPad va avoir un effet sur la concurrence pour Nintendo et Sony, Ds et PSP en tête. David Pogue du New York Times reste plus critique signalant que les tecchies restent encore sur leurs réserves, à la différence des fans d'Apple.

Toujours est-il que les choix « purement Apple » en feront encore bondir certains. L'option de mettre de côté la technologie Flash fait largement débat. Steve Jobs, patron d'Apple estimant que « Flash contient trop de bugs », les produits de la marque à la pomme se privent des avantages et de la foison qu'offre cette technologie. Dépourvu de ports USB, de webcam, pas de puce GPS, un son mono, d'aucuns diront que l'iPad est fait pour les « fans d'Apple ». Des choix très francs, mais pas vraiment révolutionnaires pour la firme. Sur ce point, les trolls de guerre pro ou anti-Apple pourront débattre sur qui aura intérêt à acheter (ou pas) une tablette. Ou alors l'iPad est simplement un iPhone pour les Na'avis. Mais à ce sujet, personne ne nous a prévenus...

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Jeux d'argent en ligne : les détails du projet de loi
Acer détaille les Ethos et Timeline X pour le printemps
Découvrez un aperçu du futur Clubic en vidéo
Olivier Maas :
Microsoft perd encore un appel sur le brevet Word/XML
Microsoft : un botnet pour chasser les bugs d'Office 2010
Une édition légendaire pour  Blood Bowl  sur PC
Etude : +48% de smartphones en France depuis 2009
Sharp prépare un écran
Windows 7 : les utilisateurs sont globalement satisfaits
Haut de page